FR EN

Soutenez les projets de Beit Ham en Israël

Dans les années 80, des psychanalystes, psychologues sociologues et éducateurs juifs et français décident d’implanter en Israël un savoir-faire inédit dont ils sont dépositaires pour en faire profiter la jeunesse de ce qui deviendra leur pays. Henri Cohen Solal est l’un deux. Dominique Rividi l’accompagne déjà. De cette envie d’installer la psychothérapie institutionnelle en Israël, en y créant des maisons ouvertes pour les jeunes qui ne sont plus les bienvenus ni à l’école, ni chez eux, ni parfois à l’armée. Un espace où être à l’abri de la violence, matérielle et sociale, et où apprendre à nouveau des règles de vie commune. D’une jeunesse prise dans la peur de l’autre, Beit Ham cherche à laisser émerger une jeunesse qui veut vivre avec l’autre. Aujourd’hui, plus de trente maisons sur ce modèle existent en Israël. Dans chaque maison, des projets nombreux et divers naissent chaque année. Musique, sport, théâtre comme outils de médiation. Et aussi formation des éducateurs, pour apprendre et transmettre cette psychothérapie institutionnelle augmentée de l’expérience israélienne. 


Beit Ham met en place quatre types de projets

Les projets de médiation interculturelle et de promotion de la paix

Ces projets créent un espace de rencontres et de reconnaissance des différentes cultures auprès d’une population de jeunes souffrant souvent de préjugés sociaux ou racistes et ont comme objectifs : 

- De former des  jeunes plus ouverts, confiants dans l’autre et porteurs de changement 
- De promouvoir le savoir vivre ensemble 
- De mettre en place une société israélienne plus ouverte et respectueuse des différences. 

Les projets d'aide à l'intégration et à la réinsertion dans la société israélienne

Les maisons ouvertes pour les jeunes qui ne sont plus les bienvenus ni à l’école, ni chez eux, ni parfois à l’armée. Un espace où être à l’abri de la violence, matérielle et sociale, et où apprendre à nouveau des règles de vie commune. D’une jeunesse prise dans la peur de l’autre, Beit Ham cherche à laisser émerger une jeunesse qui veut vivre avec l’autre.

Les projets d'intégration par la culture  

Dans les différents centres des maisons chaleureuses de nombreux projets sont mis en place pour proposer aux jeunes à un accès à la culture. De nombreux club sont créés chaque année autour de la musique, de la danse, de l'art et du sport. 

Ces clubs répondent à quatre objectifs : 

- Redonner confiance à des jeunes qui ressentent du "mal-être « ou sont en rupture
- Réconcilier des jeunes en détresse avec la société et les institutions
- Offrir une écoute et une orientation vers des services adaptés 
- Créer un espace de médiation interculturelle au travers de la musique et des arts en mettant l’accent en particulier sur la relation entre jeunes juifs religieux et non religieux et jeunes juifs et arabes dans la ville de Jérusalem.

Les projets de formation professionnelle pour adultes 

Depuis 2009 un programme unique de formation d’animateurs sociaux dans le sud de Tel Aviv qui intègre des participants de tout horizon ayant la volonté de devenir médiateurs pour accompagner les jeunes. Les participants, âgés de 23 à 50 ans, viennent de tout Israël.

Ces projet répond à trois principaux objectifs : 

- Redonner confiance en soi à des adultes exclus ou qui se sentent exclus de la société
- Permettre de renouer avec la société et les institutions
- Faciliter leur réinsertion sociale et professionnelle au travers de leur travail d’animateur.

Mon don

Je donne une fois

Je donne tous les mois

Pourquoi nous soutenir ?

Dans les années 80, des psychanalystes, psychologues sociologues et éducateurs juifs et français décident d’implanter en Israël un savoir-faire inédit dont ils sont dépositaires pour en faire profiter la jeunesse de ce qui deviendra leur pays. Henri Cohen Solal est l’un deux. Dominique Rividi l’accompagne déjà. De cette envie d’installer la psychothérapie institutionnelle en Israël, en y créant des maisons ouvertes pour les jeunes qui ne sont plus les bienvenus ni à l’école, ni chez eux, ni parfois à l’armée. Un espace où être à l’abri de la violence, matérielle et sociale, et où apprendre à nouveau des règles de vie commune. D’une jeunesse prise dans la peur de l’autre, Beit Ham cherche à laisser émerger une jeunesse qui veut vivre avec l’autre. Aujourd’hui, plus de trente maisons sur ce modèle existent en Israël. Dans chaque maison, des projets nombreux et divers naissent chaque année. Musique, sport, théâtre comme outils de médiation. Et aussi formation des éducateurs, pour apprendre et transmettre cette psychothérapie institutionnelle augmentée de l’expérience israélienne. 

Beit Ham met en place quatre types de projets 

Les projets de médiation interculturelle et de promotion de la paix

Ces projets créent un espace de rencontres et de reconnaissance des différentes cultures auprès d’une population de jeunes souffrant souvent de préjugés sociaux ou racistes et ont comme objectifs : 

  • De former des  jeunes plus ouverts, confiants dans l’autre et porteurs de changement
  • De promouvoir le savoir vivre ensemble
  • De mettre en place une société israélienne plus ouverte et respectueuse des différences. 

Les projets d'aide à l'intégration et à la réinsertion dans la société israélienne


Les maisons ouvertes pour les jeunes qui ne sont plus les bienvenus ni à l’école, ni chez eux, ni parfois à l’armée. Un espace où être à l’abri de la violence, matérielle et sociale, et où apprendre à nouveau des règles de vie commune. D’une jeunesse prise dans la peur de l’autre, Beit Ham cherche à laisser émerger une jeunesse qui veut vivre avec l’autre.

Les projets d'intégration par la culture  

Dans les différents centres des maisons chaleureuses de nombreux projets sont mis en place pour proposer aux jeunes à un accès à la culture. De nombreux club sont créés chaque année autour de la musique, de la danse, de l'art et du sport. 
Ces clubs répondent à quatre objectifs : 

  • Redonner confiance à des jeunes qui ressentent du "mal-être « ou sont en rupture
  • Réconcilier des jeunes en détresse avec la société et les institutions
  • Offrir une écoute et une orientation vers des services adaptés 
  • Créer un espace de médiation interculturelle au travers de la musique et des arts en mettant l’accent en particulier sur la relation entre jeunes juifs religieux et non religieux et jeunes juifs et arabes dans la ville de Jérusalem.

Les projets de formation professionnelle pour adultes 

Depuis 2009 un programme unique de formation d’animateurs sociaux dans le sud de Tel Aviv qui intègre des participants de tout horizon ayant la volonté de devenir médiateurs pour accompagner les jeunes. Les participants, âgés de 23 à 50 ans, viennent de tout Israël.

Ces projet répond à trois principaux objectifs : 

  • Redonner confiance en soi à des adultes exclus ou qui se sentent exclus de la société
  • Permettre de renouer avec la société et les institutions 
  • Faciliter leur réinsertion sociale et professionnelle au travers de leur travail d’animateur.

Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

Mode de paiement

Signaler la page