Transformer des maux en histoires

par A l'école de l'imaginaire

Cette collecte est terminée.

Transformer des maux en histoires

par A l'école de l'imaginaire

Cette collecte est terminée.

Des ateliers d'écriture au Burundi, en Haïti et aux Philippines pour aider des enfants à s'exprimer après une crise humanitaire

« La seule arme des enfants contre ce monde c’est l’imaginaire. » Claude Miller

 

Développer la créativité d'enfants ayant vécu une crise humanitaire ou environnementale, tel est le but du projet A l'école de l'imaginaire. Il consiste à mettre en place de façon pérenne des ateliers d’écriture, de conte ou de dessin dans trois pays, le Burundi, Haïti et les Philippines. L'objectif est de permettre la prise en compte de l’importance de l’imaginaire et de la créativité lors de crises humanitaires.

Car la création, notre propre imaginaire, nous paraît primordial pour se construire, se reconstruire, pour rester enfant, pour rester humain, nous souhaitons proposer des ateliers d’écriture après la survenue de crises.

 

 

 

Les étapes du projet

 Carte du trajet réalisé lors du projet

Etape 1 : Paris

Trois classes parisiennes (l’école des amandiers dans le 20ème et l’école St Maur dans le 10ème) prennent part au projet. Débuté mi-septembre, les ateliers réalisés avec ces enfants ont pour but de les faire réfléchir à la situation d’enfants . Cela permettra des échanges de textes et de vidéos entre tous les enfants rencontrés. Les primaires que nous avons vus sont très enthousiastes à l’idée de correspondre avec des burundais, des haïtiens et des philippins. Ils sont aussi très curieux quant à leur situation.

 

Etape 2 : Le Burundi

De janvier à mi-mars les ateliers d'écriture prendront place dans quatre camps de réfugiés, en partenariat avec un projet culturel de Bibliothèques sans frontières : l'Ideas box. Les animateurs locaux seront formés pour pérenniser ces ateliers après notre départ.

 

Etape 3 : Haïti

De mi-mars à juin, nous rencontrerons les enfants dans des bibliothèques tenues ou animées par des associations locales, telle que Fokal.

 

Etape 4 : Les Philippines

De juillet à septembre, les ateliers d’écriture auront lieu dans trois écoles de Tacloban.

 

 Calendrier du projet

 

Les ateliers, hebdomadaires, s’adressent à des enfants de 5 à 15 ans. En France, nous travaillons avec des niveaux allant du CE1 au CM2.

 

 

Qui se cache derrière ce projet ?

 

Marie Dias-AlvesMarie

Journaliste à la rédaction du National Geographic France pendant trois ans, je sculpte des phrases et façonne, le jour, des histoires «inspirées de faits réels». La nuit, je construis des récits complètement imaginés.

Mais je suis aussi, voire surtout, une passionnée de documentaires, obnubilée par quelques thématiques interconnectées : les initiatives solidaires et écoresponsables, la gestion de crise, le respect du droit humain et... la reconstruction d’Haïti. Je souhaite filmer le déroulement des ateliers avec les différentes classes d’enfants et, la vie de ses enfants au quotidien.

Je suis diplômée d’un BTS audiovisuel, et actuellement en fin de contrat de professionnalisation en journalisme au CFPJ.

 

Claire LecœuvreClaire

Journaliste scientifique indépendante dans la presse écrite depuis 2011, je collabore avec de nombreux magazines tels que GEO, National Geographic France, Environnement magazine, Wakou… L’écriture fait partie intégrante de ma vie depuis bien longtemps. Dans des situations d’horreur, je suis intimement persuadée que cette capacité créatrice aide à se protéger. Réussir à cadrer cette imagination et à la rendre intelligible par d’autres peut permettre d’accepter ses peurs, de se dépasser et de grandir. Au cours des ateliers d’écriture que j’ai animés, j’ai perçu l’importance que cela revêtait. Diplômée d’un master en gestion de la biodiversité et de l’école supérieure de journalisme de Lille, j’anime des ateliers d’écriture hebdomadaires comme bénévole pour BSF.

 

 

Déroulement du cycle d’ateliers d’écriture et de conte

Etape 1 : état des lieux des enfants, des âges, du niveau d’écriture et de lecture. Panorama des connaissances des enfants quant à la culture locale (contes traditionnels, légendes, livres, etc.)

 

Etape 2 : Mise en place de différents groupes et ateliers.

 

Etape 3 : Travail autour d’une base bibliographique, faire ressortir des ressentis. Mêler séances de travail collectif et personnel. Travailler autour d’une image, d’un mot.

Ex : Jouer avec les mots. Quelques mots sont extraits d’un texte, Bateau/Poterie... Les enfants coupent les syllabes et proposent de nouveaux mots à partir d’elles. Bavoir/Baguette/…

Ex : Comprendre une histoire sans texte. Montrer plusieurs images à remettre dans l’ordre. Discussion autour de l’interprétation de l’histoire.

 

Etape 4 : Travailler sur un récit et sa structure.

Ex : Inventer une histoire. Chaque enfant choisi un mot, commence à écrire une histoire avec ce mot. Après quelques minutes, les enfants font passer leur mot à leur voisin et ajoute le nouveau mot à leur histoire. Fin quand tous les mots ont été intégrés. Lecture à voix haute.

 

 

Budget

 

Notre budget global est de 8278,7 Euros. Des subventions, des soutiens d’institutions privées, ainsi qu’une participation de notre part forment les financements principaux.

Cette collecte permettra de payer une grande partie des frais de transport. Si la collecte dépasse nos espérances, cela nous aidera à assumer les frais d’assurances et de visa.

 Budget du projet

 

 

Nos partenaires

Nous sommes pour l’instant soutenu par Bibliothèques sans frontières, Clairefontaine, Acte Sud Junior, Media-participations.

 

Suivez-nous sur le site www.alecoledelimaginaire.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/alecoledelimaginaire?fref=ts

Par mail : alecoledelimaginaire@gmail.com

 

Merci pour votre aide !

 

Vous pouvez décrire votre évènement plus en détails.

Donner 5 euros

Un grand merci !

Donner 10 euros

Votre nom est inscrit sur le site internet du projet ainsi que sur l'exposition qui clôturera l'année

Donner 20 euros

Contreparties précédentes + Recevez des nouvelles du projet avec une carte postale des pays traversés ainsi que des textes des enfants

Donner 50 euros

Contreparties précédentes + Une photo d'un enfant avec un mot de sa part, ainsi que des histoires et des dessins

Donner 100 euros

Contreparties précédentes + Une lecture spéciale des histoires/contes. Date à votre convenance après le retour du voyage

Donner 200 euros

Contreparties précédentes + Recevez un livre mêlant les textes, dessins , des photos des enfants ainsi que des textes peignant leur portrait

Donner 500 euros

Contreparties précédentes + Une vidéo spéciale pour vous, intégrant les ateliers, des lectures de textes, des portraits d'enfants + Notre reconnaissance éternelle

Association A l'école de l'imaginaire

A l'école de l'imaginaire

Développer l'imaginaire pour dépasser une crise

Marie Dumolard
24/02/2015
Myriam SEVENERY
09/12/2014
Jérémy R
03/12/2014
Super Projet ! ! !