Souscription - Carte "Pont-Rousseau, détendre le périmètre"

par à la criée

Faire un don

Souscription - Carte "Pont-Rousseau, détendre le périmètre"

par à la criée

Faire un don
Souscription - Carte "Pont-Rousseau, détendre le périmètre" - à la criée

"Pont-Rousseau, détendre le périmètre", extrait d'une étape de travail ! La carte finale déboite, les ami·es !


Pont-Rousseau, détendre le périmètre est une carte habitante collective créée par le groupe carto au sein du collectif La Commune en 2020-2021.


[texte de la quatrième de couverture]

Merci aux 9807 farfelu·es habitant Pont-Rousseau en dépit de tout et pour le bonheur d'être ensemble, merci à nos voisin·es au delà des périmètres, merci à cette autre manière d'imaginer la Commune et la vie buissonnière en chacun de nous, merci à l'hospitalité et à la confiance collective, merci aux orties, aux lézards et aux pruniers, merci aux oiseaux et à Lamour-Les Forges (la jeunesse), merci aux alytes, à leurs œufs élevés en plein air et à leur musique électro les longs soirs d'été, merci aux grutiers fantômes et à leurs collègues au sol, aux venelles, au schiste, aux jardins secrets et collectifs, aux chemins de traverse, aux rails vibrants du train express régional traversant le pont de Brooklyn un 35 mai, merci au Carnaval sauvage de Pont-Rousseau (un et deux et trois-zéro !), merci aux commerçant·es, aux mots fléchés de Jujubier, merci aux espaces publics, aux bals de la Zone À Danser des platanes, merci aux patron·nes de café, merci au bassin-versant, à la nappe liquide, aux ruisseaux enterrés, aux puits, aux sols pollués et à l'anthropocène pleine balle, merci à Jean Fraix et Rosa Parks, à tou·tes les résistant·es, merci aux bouchons carbonés et à la décroissance de la connerie, merci aux places et au post-Covid, aux grafs éthérés, merci à la vélorution et à l'art de l'autoréparation, merci aux enfants doué·es du pouvoir de créer leur foutur (good luck girls and boys !), aux étudiant·es échappé·es, aux mamies et à leurs compagnons de fortune chassé·es par les promoteurs, merci aux rencontres, aux squats et à l'innovation sociale, merci aux conducteur·trices grévistes de la ligne C4, merci à Pastèque et Micro-onde pour leur nullité autoritaire, merci aux vigies urbaines, aux scieur·euses de barreaux de collège, aux maîtres-crapauds chanteurs, au dialogue mitoyen, aux punks vigilant·es, merci aux exilés de la famille, à cette île flottante au milieu d’un océan de promesses, à cet estuaire timide qui ne dit pas son nom, à ce soleil habité de particules singulières, merci au jardin de Couëron, au marché du vendredi, aux invendus, merci à nos gorges asséchées, au paon perdu qui hurle sa liberté telle une fanfare brisée démarrant en côte, merci à Pont-Rousseau, merci à l'inconnu, à l'étranger, à la surprise, merci à notre désir d'apprendre, à notre curiosité, à nos ratages, merci à notre autochtonie, aux nuages vagabonds et aux no man's land de demain, aux friches et interstices d'aujourd'hui, à nos aïeux.les, merci à Louise Michel, merci à la poésie et merci à l'amour. Merci à vous, à nous, à je, à toi.


Le regret « ne pas être ZAC » (c'est dire notre peine !). Une envie folle : programmer, imaginer, installer des Places Utiles Publiques. Nourrir des espaces publics singuliers aux usages pluriels. Codécider entre usagers et instances publiques. Des espaces de passage et de rassemblement. Depuis les années 2000, le quartier est la proie d'une rénovation urbaine digne du Paris des années 1960 : organisation publique de l'insalubrité en vue de la destruction du tissu urbain, dénigrement de l'existant, absence d'équipements publics de proximité, densification et tout-voiture, verticalisation et mensonges spéculatifs, etc. À quelques mètres de là, la ZAC Pirmil-Les Isles, promet monts et merveilles sociales et écologiques, le contraste est saisissant. Imaginée lors du premier confinement et lentement élaborée, Pont-Rousseau, détendre le périmètre est une carte habitante collective qui parle aussi de tout ça et de ce que nous en faisons.


[crédits de la carte]


Pont-Rousseau, détendre le périmètre est une carte habitante collective créée par le groupe carto au sein du collectif La Commune en 2020 et 2021, collectif occupant et transformant des lieux délaissés, inoccupés et promis à la démolition, en espace public et maison de quartier habitée, au 53 rue de la Commune, d'abord, puis dans la rue après expulsion par la police, puis dans le jardin de la Butte aux Orties, puis au 24 rue Jean-Jaurès, merci à tou·tes, image de couverture seb l’œil de la police ; conception graphique coordonnée par à la criée et cartographie critique, édition à la criée www.alacriee.org, juin 2021, isbn 978-2-919635-16-0, imprimée sur papier recyclé par la scop media graphic à Rennes, prix en lieu de vente 2 €.

Donner 2 euros

1 carte

de la main à la main à Pont-Rousseau

Donner 10 euros

5 cartes

envoi postal possible

Donner 20 euros

10 cartes

idem

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme à la criée. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
m
martine
11/06/2021
g
guillaume
10/06/2021
M
MERCAT
04/06/2021
Signaler la page