Cette collecte est terminée.

Cette collecte est terminée.

Association AFROPARTH/Association culturelle des arts et de la solidarité France Burkina

solidarité internationale                 France/Burkina Faso


CONSTRUCTION ET MISE EN ACTIVTE D'UN CENTRE DE FORMATION AUX METIERS ARTISANAUX DANS LA COMMUNE DE ZITENGA

 

collecte à partir du 1/09/2012 jusqu'au 1/04/2013

début du projet prévu le 02/04/2013 au 01/09/2013


 

DETAILS DU PROJETS

domaine d'intervention: le développement culturel au niveau internaional, Afrique de l'Ouest

pays d'itervention: Burkina Faso

budget du projet:28 000 euros


OBJECTIFS DU PROJET

objectifs global: apporter la possiblité de formation professionnelle tout en contriuant à l'accès à la culture et la diversification du secteur économique

objectifs spécifiques:

- Apporter une opportunité aux jeunes n'ayant pas accès à l'école, se suivre une frmation professionelle afin q'uils puissent apprendre un métier

- Apporter une opportunité aux femmes de la commune de développer une activité professionnelle

- contribuer à la diminution du taux de pauvreté de la commune

- dynamiser la commune par la diversifictaion de son secteur économique

- promouvoir l'artisanat burkinabé et les textiles africains

 

 


RESULTATS

- les jeunes ont accès à une formation professionnelle et ne sont plus exclus de la commune

- les femmes de la commune s ont accès à une formation professionnelle

- le projet aboutit à a création d'emploi

- un nouveau secteur d'activité est développer au niveau de la commune dans l'artisanat

- les produits artisanaux  produient au sein de la commune sont mis en valeur au sein de marché natioanux et internationaux

 - une boutique et un lieu d'exposition sont créer au sein de la commune


ACTIONS ET ENGAGEMENTS

Apporter la possibilité de formaions professionnelels tout en contribuant à l'accès à al culture et la diversification du secteur économique de la commune

Au point de vu de l’éducation, la commune ne dispose pas de formation professionnelle pour les jeunes, ce qui pose des difficultés car aucune création d’emploi n’est présente. Les jeunes ont tendance à migrer vers les villes car ils ne peuvent pas subvenir aux besoins de leurs familles au sein de la commune. Laissant leurs études pour s’engager dans des secteurs instables et sans formations les jeunes se retrouvent dans des situations très difficiles à gérer socialement. Une attente au niveau de la population est que les jeunes puissent être formés afin de pouvoir dynamiser la commune par une créativité d’emploi sur un secteur différent de ce qui sont déjà présents au sein de la commune.
De plus beaucoup de femmes font face à la situation de la famille et n’ont pas eu la possibilité dans le passé d’avoir une formation sur un métier spécifique .Elles sont obligée de suivre les traditions et les mœurs au sein des villages car aucune d’elles n’avaient eu la possibilité de mettre en place une autre activité professionnelle, par manque de formation et de moyens.
Un manque de diversification apparaît au sein de la commune de part son secteur économique qui n’évolue pas car aucun nouveau secteur n’est exploité. Pourtant il y a une forte potentialité est très présente au niveau de la commune en ce qui concerne l’artisanat. Ce manque de diversification est dû au fait que la commune ne dispose pas de moyen actuellement pour mettre en place un système de formation professionnelle pour les jeunes et les femmes touchant un autre secteur que l’agriculture ou l’élevage. Comme par exemple le secteur artisanal.
Le fait que le secteur économique ne se développe pas à pour effet l’augmentation du taux de pauvreté et influence énormément  le développement de la commune. Nous nous trouvons dans un cercle vicieux.
On remarque, que la culture burkinabé est représentée par quelques artisans mais elle n’est pas réellement mise en valeur, par le manque de promotion. Ce manque de promotion artisanal est dû au fait que les productions locales sont très traditionnelles et comme nous le font part les artisans, elles ne sont plus adaptés aux demandes du marché face à l’évolution. Il faudrait établir des formations à ce niveau afin de varier entre pratiques traditionnelles et pratiques modernes afin que les artisans formés puissent produire, et promouvoir leurs productions au sein de marché nationaux et internationaux.
La mission est  de travailler sur un projet de développement qui pourrait améliorer ces conditions afin de réduire le taux de pauvreté, améliorer les conditions de vie des jeunes et des femmes, de permettre la création d’emploi pour dynamiser le secteur économique, développer la commune  et de faire œuvrer la culture burkinabé au sein de la commune de Zitenga.
En tant que association agissant sur le domaine artistique et culturel auprès des populations vulnérables ainsi que sur la promotion de la culture  nous avons déterminé les problèmes suivants : l’absence de formations professionnelles ne permet pas un dynamisme social et économique  au niveau de la commune de Zitenga.

 

Une évaluation initiale a été réalisée de Mai à Aout 2012 afin de prendre en considération et de retravailler sur toute les facettes du projet de développement.Cela permet d'adapter le mieux possible le projet face aux attentes et demandes locales .

Des enquêtes ont été réalisées auprès des bénéficiaires du projet c'est à dire les jeunes, les femmes et les artisanst de la commune.vous pourrez trouver le dossier des enquêtes en pièce jointe du site de dons en ligne .

Des financements ont été demandé au niveau locale par l'association culturelle des arts et de la solidarité France Burkina et l'association AFROPARTH doit passer une commission en septembre en France pour une demande de financements.

Des conventiosn ont été rédigé pour cadrer et appyer le projet entre l'association locale , l'association AFROPARTH et la commune de Zitenga.

Merci à tous ceux qui contribueront à ce projet!!! 


 


LIENS IMPORTANTS

 

www.izi-collecte.com/eca/doc/newsletter/54428/images/pdf-dossier-enqua-tes(1).pdf

www.izi-collecte.com/eca/doc/newsletter/54428/images/dossier-france-2003(1).pdf

 

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association association afro-francaise d'organisation de projets artistiques et humanitaires

association afro-francaise d'organisation de projets artistiques et humanitaires

Anonyme
26/03/2013