AATDS

Défense des droits

Association de défense des droits humains des TDS

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

L’association est une structure qui défend des valeurs d’humanisme et de promotion des droits humains. Ses membres affirment le principe de l’autonomie personnelle et de la dignité humaine. Chacun de ses membres est absolument convaincu qu’il est fondamental de lutter contre la traite humaine et le travail forcé. Cependant, nous croyons également que le travail du sexe – lequel recouvre des réalités multiples – ne se résume pas à ces situations dramatiques. Un certain nombre de travailleurs et travailleurs du sexe se voient niés par le discours ambiant selon lequel on ne pourrait consentir au travail du sexe et que tout individu faisant ce choix serait par essence, une victime. Les membres de l’association considèrent que les travailleurs et travailleuses du sexe ont le droit, quelle que soit leur origine, quel que soit leur genre, et quelle que soit leur condition, de bénéficier de la même considération que tout autre individu, que tout autre travailleur. L’association que nous portons est le fruit d’une volonté de porter la voix des travailleurs et travailleurs du sexe au-delà de la sphère de militantisme et d’œuvrer à la fin leur marginalisation.

Nous pensons qu’il est temps d’en finir avec l’hypocrisie relative au travail du sexe. Les travailleurs et travailleuses du sexe n’ont pas à être traités comme des individus de 2nde classe à qui l’on promet le bénéfice de leurs droits les plus fondamentaux qu’à la condition de changer de vie, de « métier » en réalité même si la dénomination leur est déniée. Nous pensons que les travailleurs et travailleurs du sexe sont des citoyens comme les autres : ils ont des parents et une famille, ce sont des partenaires, la progéniture, des parents, des voisins, des amis, des amants, des contribuables, des citoyens, des travailleurs. A ce titre, ils méritent de pouvoir se loger, de pouvoir travailler en sécurité, de pouvoir être protégés contre les abus, de pouvoir être aidés dans une crise comme celle de la covid-19. La position actuelle de notre système les prive de ce que chacun de nous considère « normal » et c’est cette parole que nous souhaitons porter avec cette association. Notre association est apolitique et aconfessionnelle, elle ne se rattache à aucun parti politique.


L’association que nous créons a pour objet de créer une interface de dialogue, d’entraide et de bienveillance entre les travailleurs et travailleuses du sexe et ceux que nous dénommons les alliés et alliées. Est alliée ou allié, toute personne qui croit que le travail du sexe est un travail et que comme tout travail, celui qui l’exerce a le droit à une protection juridique et une intégration sociale dans la cité. Dans cet objectif, l’association a pour volonté de rassembler ceux qui croient que les travailleurs et travailleurs du sexe sont ostracisés par les politiques publiques et la législation supposées les protéger.

Dans cette perspective, notre association a pour mission d’instaurer un dialogue avec l’ensemble des associations qui accompagnent à titre principal ou accessoire les travailleurs et travailleuses du sexe, et de faciliter la communication avec ses membres et le public.

Nous souhaitons permettre la mobilisation des alliés et alliées, nombreux au demeurant, en leur communiquant les informations parfois difficiles à trouver : campagnes de communication, campagnes de mobilisation, appels à l’entraide des associations défendant les droits des travailleurs et travailleuses du sexe. L’objectif est de créer un réseau bienveillant d’aide, de diffusion, de soutien notamment dans les manifestations publiques et sur les réseaux sociaux.

L’objectif n’est pas de priver les principales et principaux concernés de la parole, nous ne désirons pas invisibiliser les travailleurs et travailleuses du sexe mais au contraire, les soutenir, les accompagner et faire que leur voix porte. Nous entendons être en nombre pour faire cesser l’ostracisation de fait que subissent les travailleurs et travailleurs du sexe ainsi que leurs associations dans le débat public.


Tout individu qui est un allié ou une alliée peut adhérer mais aussi les travailleurs et travailleuses du sexe qui le souhaiteraient.

Afin de pouvoir adhérer à l’association, il convient de partager les valeurs qu’elle promeut. D’abord, le respect des travailleurs et travailleuses du sexe, quelle que soit l’activité qu’ils pratiquent. Cela implique de ne pas leur nier le droit de choisir, pour des raisons qui leur appartiennent, de travailler dans le domaine. La valeur première est de croire qu’il s’agit d’individus pleinement capables, bénéficiant de la même autonomie personnelle que chacun, ayant fait le choix du travail du sexe.

Afin de pouvoir adhérer à l’association, il convient de respecter les principes qui nous portent. Notre association croit que le travail du sexe doit pouvoir se faire en France, dans le respect des droits humains, de la liberté individuelle, du droit social, et des règles sanitaires. Défendant les droits humains, nous attendons de nos membres qu’ils respectent ces derniers et s’ils travaillent dans l’industrie du sexe, qu’ils respectent le droit du travail français, respecter les règles d’hygiène et de sécurité pour les travailleurs et travailleuses du sexe, promouvoir et appliquer des règles vertueuses en termes de consentement des travailleurs et travailleuses du sexe. Le consentement libre et éclairé est au cœur de notre conception et tout opérateur du milieu s’engage à s’assurer que les travailleurs et travailleurs du sexe soient traités selon ces principes. Nous avons vocation à travailler main dans la main avec les associations de travailleurs et travailleurs du sexe ainsi que les principaux concernés, aussi nous entendons que ces principes soient le fil conducteur de notre activité. Le bureau se réserve la possibilité de refuser ou d’exclure toute personne qui contribuerait par son activité ou ses propos à violer ces principes fondamentaux. Le bureau et les membres de l’association seront extrêmement vigilants.

L’association qui prendra la forme d’une association loi 1901, aura à cœur de créer un réseau dans le tissu sociétal mais aussi sur les réseaux sociaux. Partage des campagnes de communication, promouvoir notre association auprès de notre entourage pour sensibiliser aux problématiques rencontrées par les travailleurs et travailleuses du sexe, communication auprès des élus locaux voire nationaux… autant d’actions que nous proposerons et partagerons. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues, dans la bienveillance et le respect de nos valeurs. Aussi n’ayez pas peur d’être force de proposition.

La forme associative nous permet de protéger les membres par le jeu de la personnalité morale et de pouvoir avoir une action publique.

Nous mettrons une adhésion annuelle afin de pourvoir aux frais de fonctionnement. L’objectif étant de pouvoir créer à terme une interface de communication, une liste de diffusion, et de mettre en place une communication (campagnes, organisation et participations à des débats publics, conférences… Par le biais des membres ou des allié(e)s, mettre aussi en place des actions aussi sur le plan judiciaire (recours administratifs contre des décisions locales, contacts d’avocats bienveillants et TDS friendly…)

nous trouver

Coordonnées

Montpellier
34000 Montpellier

Contacter l'organisme