FR EN

Faire un don à ACEBIC (Association Contre l'Elevage Bio Industriel à Charroux)

L'association a pour objet l'opposition par tous moyens de droit à la création d'un élevage bio intensif de porcs à Charroux (Vienne).  Plus généralement, l'association entend promouvoir les pratiques d'élevage bio et durables. Elle soutient les structures de production qui limitent l'élevage à la taille humaine. Elle s'oppose aux élevages qui utilisent le label bio pour favoriser le développement d'unités industrielles ou intensives. L'association s'oppose également au développement de la "financiarisation" de l'agriculture. Elle combat ainsi notamment les projets d'élevage industriel et intensif, même bio, dans lesquels le pouvoir majoritaire de décision appartient à des apporteurs de capitaux.

Mon don

Je donne une fois

  • 10 €
  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €

Pourquoi nous apporter votre aide financière ?

Nous sommes une petite structure qui mène un combat contre une enseigne de la grande distribution aux moyens financiers sans commune mesure avec les nôtres. Cette marque à l'effigie d'un mousquetaire s'est alliée avec une société bretonne de production industrielle de porcs. Les frais que nous allons engager (avocat, démarches de communication...) dépassent nos seuls moyens. Il s'agit d'un combat pour un modèle d'agriculture à taille humaine maîtrisé par les agriculteurs eux-mêmes, non par des financiers.

Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Un projet d'élevage de 6000 porcs par an !

Les promoteurs du projet se cachent derrière l'appellation bio. Comment peut-on concilier produit bio et élevage industriel intensif ?

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

Mode de paiement

Le capital investi dans ce projet est de 2 millions et demi d'euros pour 2 emplois créés.

Avec une telle somme il aurait été possible de créer quatre à cinq fois plus d'emplois en mettant en place de véritables élevages de porcs bio à taille humaine d'un effectif compris entre 200 et 300 par exploitation, sans transport de la Bretagne au Poitou et inversement, en faisant travailler un abattoir local.

Signaler la page