Gwendoline Absalon et Emy Potonié au Bisik !

par ACTER

Gwendoline Absalon et Emy Potonié au Bisik !

par ACTER

Choix des billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

Prévente

5,00 €
Montant à payer :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association ACTER. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Gwendoline Absalon et Emy Potonié au Bisik ! - ACTER

Maloya, jazz et émotions sensibles pour la journée internationale des femmes

Gwendoline Absalon et Emy Potonié au Bisik !
Maloya, jazz et belles émotions !

 

Vendredi 8 Mars à partir de 20H
Buvette et restauration sur place
Infos/résa 0692 87 45 72
Entrée 5€ en prévente sur Internet : 
https://www.helloasso.com/associations/acter/evenements/gwendoline-absalon-et-emy-potonie-au-bisik-1
6€ sur place

 Le vendredi 8 Mars, le Bisik vous invite à un voyage aux couleurs jazz et maloya en compagnie d’Emy Potonié et sa formation « Maloya Jazz Xperianz » et Gwendoline Absalon qui viendra nous présenter son premier album « Dig Dig ». Le Bisik « y met en lèr » deux jeunes talents réunionnaises lors de la journée internationale des femmes, ça tombe bien ! « Fanm mélanz Nout’ Kiltir ! ». Une soirée qui promet donc d’être riche en émotions avec deux artistes qui n’ont pas fini de faire entendre leurs voix…

Imaginez la rencontre entre un volcan et un océan, l'opposition, la confrontation, mais aussi la symbiose de ces deux éléments, et laissez-vous tenter par ce voyage musical qui mélange délicatement toutes ces origines réunionnaises. Une musique qui nous fait voyager aussi bien dans la tradition de notre île que dans la modernité du monde, tout en révélant, au gré des notes, un tempérament explosif. C’est ce que vous vivrez avec les créations d’Emy Potonié et son «Maloya Jazz Xperianz » (Emy Potonie / saxophone et flute - Rodolphe Céleste / guitare - Matthieu Brillant / piano - Dylan Marvillier/ Batterie). La jeune saxophoniste et flutiste réunionnaise partage son amour pour son île à travers la musique depuis 15 ans. La musique de la Réunion se mêle au jazz et aux influences Africaines… Tout un programme !
Une énergie qui rejoint celle de Gwendoline Absalon, les deux jeunes femmes se connaissent bien, qui nous offrira, elle, de découvrir toute sa sensibilité.
Forte de ses expériences de vie, Gwendoline présentera son premier album « Dig, dig » dans lequel elle évoque les relations humaines, les difficultés de l’existence mais également la force et la combativité d’une jeune femme incroyable.
Impressionnante de naturel et de spontanéité, elle s’impose comme une figure incontournable du Jazz « péi ». Artiste réunionnaise, elle est une auteure, compositrice et interprète inspirée, à l’aise dans tous les registres. L’un des meilleurs espoirs du blues tropical…
La jeune femme affûte un style très personnel dans de nouvelles compositions.
Elle est l’une des voix les plus assurées de la jeune scène réunionnaise et avec son écriture fluide et limpide, les émotions se libèrent et touchent les cœurs même au-delà des frontières.
Il sera donc difficile de ne pas se laisser envoûter par la musique d’Emy Potonié et de se faire prendre par les sentiments de la douce voix de Gwendoline Absalon qui se produiront au Bisik lors d’une soirée qui s’annonce d’ores et déjà exceptionnelle.

BIO EXPRESS

Emy Potonié

Après 15 ans de sa vie passés à Montpellier où elle étudie la musique, le jazz et l’improvisation en particulier, au Jam (école régionale de jazz et de musiques actuelles) puis au conservatoire à rayonnement régional, Emy qui a également été professeure de musique, revient s’installer dans son île natale. Avec la formation Maloya Jazz Xperianz elle distille ses œuvres avec chacune sa couleur musicale et son dynamisme. Une volonté de métisser son héritage musical et culturel avec talent et enthousiasme.

Gwendoline Absalon

C’est entre l’âge de 6 à 12 ans qu’elle se découvre une passion pour le chant, au sein de sa propre famille puis au collège.
C’est grâce à ses premières scènes avec le groupe ZAO project qu’elle commence à se faire connaître dans le milieu du Jazz.
Elle est nommée Lauréat Musique 2010 « musique de la Réunion » et reçoit le titre de « la meilleure chanteuse Jazz de la Réunion »
En 2013, elle se produit au festival Jazz TPA aux côtés d’Eric Legnini, Hugh Coltman, Franck Agulhon et Thomas Bramerie, en première partie du grand Manu Katché.
Elle a participé à l’émission de télévision diffusée sur France O, « Music Explorer » au cours de laquelle elle a su émouvoir le jury aux larmes par sa reprise de « Jardin d’hiver » d’Henri Salvador.
En 2015, elle s’entoure de deux musiciens, Rija Randrianivosoa, guitariste Malgache et d'Hugo Bertil, batteur Réunionnais. Ensemble, ils mettent en musique un répertoire arborant le Maloya, teinté du métissage entre La Réunion et Madagascar, et encore bien d’autres horizons musicaux. Ils développent ainsi un mode de jeu basé sur une interaction maximale, hérité de leur pratique du Jazz et avec lequel ils revisitent et redéfinissent le Maloya de leurs terres.

Extraits de presse
« Les couleurs chatoyantes de la pochette de l’album « Dig, dig » viennent souligner la chaleur des morceaux proposés par la chanteuse Gwendoline Absalon. L’artiste réunionnaise, installée depuis quelques années à Bordeaux, dévoile dix compositions en créole finement distillées. Sa voix lumineuse nous enveloppe comme un châle en plein hiver. « Voulvoul lamour », « Nout zistwar », « Lespri vavangue », « Kèler » ou encore « Bordèz zalor » rythment des séquences acoustiques enivrantes. La guitare de Rija Randrianivosoa, la batterie et les percussions de Hugo Bertil escortent le chant de Gwendoline Absalon. Sur le titre « Granpèr », BastienPicot vient ajouter son charmant grain de sel. « Dig, dig » est une invitation au voyage. Une excursion au cœur de contrées musicales influencée par l’énergie des terres de l’Océan Indien. »
F.L  - Le Quotidien

Ce "Dig Dig"-là est fin, soyeux et délicat. Et il appelle d'autres caresses musicales de ce genre. "Dig Dig', c'est le titre du premier album de Gwendoline Absalon, qui fait preuve, en neuf chansons et un fonnkèr, d'une jolie maturité et d'une voix qui lui permet d'affronter toutes les péripéties mélodiques.
Il faut dire que, malgré son jeune âge (26 ans), Gwendoline a déjà une dizaine d'années de scènes diverses derrière elle, entre jazz, pop, soul et chanson créole. "J'ai grandi avec les voix de Nina Simone et Aretha Franklin tout en gardant comme références Danyèl Waro ou Christine Salem" raconte la jeune femme, installée depuis quatre ans à Bordeaux où elle exerce comme muusicothérapeute. "J'ai choisi cette voie parce que la musique m'a tant apporté. C'est ma thérapie et je sais qu'elle l'est pour beaucoup de monde", sourit-elle.
Ce "Dig Dig" est donc le résultat d'un voyage intérieur, d'une introspection, le plus vieux texte remontant à une dizaine d'années. "C'est ma vie, là-dedans, avec ses hauts et ses bas, ses difficultés, les leçons qu'on en tire". C'est aussi une très habile manière de mettre en harmonies ces sentiments, dans une formule osée pour un premier album : guitare, voix, fines percussions, dans un disque magnifiquement produit, enregistré à Bordeaux avec un guitariste malgache et un percussionniste réunionnais. Gwendoline avoue une proximité artistique et humaine avec Maya Kamaty et nous sommes clairement dans cette famille musicale exigeante et lumineuse. "Dig Dig" révèle une vraie voix, un réel don pour les arrangements et un sens de l'écriture déjà affirmé. "J'ai essayé d'écrire en français mais ça ne sort pas. Ma langue, c'est le créole", sourit Gwendoline. Pourvu qu'elle continue à nous dig diguer ainsi. »
D.C – Le Jir

 

Bisik, le Café Culturel de Saint-Benoît

44, rue Amiral Bouvet
97470 Saint-Benoît
La Réunion

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page