La billetterie en ligne est fermée ! Pour plus d'informations, rapprochez-vous de l'association organisatrice.

Voir la page

Les Bringelles au Bisik

par ACTER

Le 01 février 2019 de 20:00 à 23:00

Les Bringelles au Bisik - ACTER

Une ouverture de saison à quatre voix !

Les Bringelles au Bisik !
Une ouverture de saison à quatre voix !

 

Vendredi 1 février à partir de 20h
Buvette et restauration sur place
Infos/résa 0692 126 909
Entrée 5€ en prévente sur Internet
https://www.helloasso.com/associations/acter/evenements/les-bringelles-au-bisik
6€ sur place

 

Quatre femmes, quatre amies, quatre voix…. Les Bringelles (nom créole de l’aubergine) poussent dans tous les champs : en choeur, en solo, en kayanm-roulèr-bobre-triangle (instruments traditionnels de la Réunion qui forme le maloya), elles enracinent à tour de voix leurs mélodies. Le public tout d’abord intrigué par ce groupe sorti de nulle part et au nom atypique se laisse rapidement emporter au fil des notes par la spontanéité, l’enthousiasme et le rire communicatif de ces femmes. Formé en 2016 par Mélanie Bourire, Marie Lanfroy, Magali Ines et Maya Pounia, le quatuor féminin nait d’un désir sur l’instant de s’approprier les musiques traditionnelles du monde, issues de la tradition orale (maloya - créole, chant bulgare, chanson française, arabes…) parfois tombés dans l’oubli. Elles s’inspirent de ces mélodies puissantes et puisent dans leurs propres compositions pour créer un répertoire revisité dont la voix est l’élément central. Des artistes telles que Camille ou encore Ibeyi, Billie Holiday, Yma Sumac, Dakhabrakha, Patrick Manent, Gramoun Lélé font partie entre autres de leurs multiples influences. Les voix se susurrent, se mêlent sans s’emmêler, s’enlacent sans se lasser, tournent et détournent en dentelle un univers singulier. Issues de différents horizons musicaux, les jeunes femmes se retrouvent en dehors de leurs projets respectifs (Saodaj, Maya Kamaty…), osant sortir de leur zone de confort. Elles manipulent, maitrisent les instruments de percussion traditionnels et tentent d’affirmer la place de la femme dans le maloya. Elles unissent leur forces et leur sensibilités pour relever le défi d’innover le genre musical traditionnel en puisant dans leurs compositions et dans un répertoire d’ici et d’ailleurs. Se crée alors une synergie féminine autour des voix, mais aussi autour de la langue créole et des ces particularités rythmiques et mélodiques qu’elles s’appliquent à moderniser. Très intuitives dans leur approche de la musique, les Bringelles colorent leur répertoire d’humour et de profondeur, d’authenticité et d’autodérision. Les Bringelles offrent avec une générosité sans limite une musique teintée du pétillant et de la fraîcheur de leurs personnalités dans une volonté d’originalité et de plaisir de se retrouver afin de partager … tout simplement.

EXTRAITS DE PRESSE :

 L’Azenda

« On ne la leur fait pas¨ elles connaissent les techniques qui ne requièrent pas des bras de Manaudou pour faire rouler les rythmes. Si les langues se délient autour de ce constat, le plaisir de jouer ensemble arrive loin devant les revendications. L’aubergine plantée sur le devant de la scène s’impose comme un signe extérieur d’autodérision. Elles se sont même inventé des origines anglaises, québécoises, uruguayennes et indiennes en prenant les accents. C’est gratuit, un brin foireux, décidé quelques heures avant le concert et tout le monde se fend la poire. Les derniers morceaux de leur set dégagent une énergie phénoménale avec un medley de classiques du maloya transformés en cacophonie incantatoire qui emballe la salle.

Bisik, le Café Culturel de Saint-Benoît

44, rue Amiral Bouvet
97470 Saint-Benoît
La Réunion

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page