La billetterie en ligne est fermée ! Pour plus d'informations, rapprochez-vous de l'association organisatrice.

Voir la page

OMA et MU au Bisik

par ACTER

Le 31 janvier 2020 de 20:00 à 23:00

OMA et MU au Bisik - ACTER

Électro pop métissée et polymorphe !

OMA et MU au Bisik
Électro pop métissée et polymorphe !

Vendredi31 janvier à partir de 20H
Buvette et restauration sur place
Infos/résa 0692874572
Entrée 5€ en prévente sur Internet : https://www.helloasso.com/associations/acter/evenements/oma-et-mu-au-bisik
6€ sur place

Le vendredi 31 janvier, le Bisik poursuit sa route musicale sur des cadences estivales avec deux découvertes de la scène électro-pop « péi » : OMA et MU. Deux nouveaux venus à très forte valeur ajoutée poétique et aux racines profondément ancrées dans la culture créole qui nous réservent quelques créations hautes en couleurs !
«Mu» revêt une multitude de significations et se dissimule dans toutes les langues pour jouer du masque. Dans les chemins de traverse : entre électro, pop, et trip hop ; leurs textes en créole nous entraîneront dans une envolée aux contours de notre île et de sa richesse poétique.
OMA nous proposeront eux de découvrir leur premier EP, E in Motion, qui associe électro-pop et racines traditionnelles réunionnaises. Leur musique s’inspire des expressions culturelles incroyablement diverses de l’île, imprégnées d’africanité, d’européanité et d’indiannité. Romane et Gaël seront accompagnés pour l’occasion d’Erwan Defachelles, créatuer audiovisuel, pour une première restitution de leur projet commun « In fanal si ton zarboutan ».
Deux découvertes à ne manquer sous aucun prétexte !

Bio Express

OMA
ré·union: Action de réunir ou de rassembler, de faire coïncider de nouveau ensemble. L'île de la Réunion, une région française au large des côtes est de Madagascar est le lieu qui réunit les musiciens, Gaël et Romane Marimoutou – une région qui constitue l’âme de leur art, une union et une collaboration connue sous le nom de OMA. Leur premier EP, E in Motion, associe électro-pop et racines traditionnelles réunionnaises. Leur musique s’inspire des expressions culturelles incroyablement diverses de l’île, imprégnées d’africanité, d’européanité et d’indiannité. La formation de Gaël en ethnomusicologie et l’éducation de Romane en théorie de la musique développe leur écriture sans la restreindre. Avec sensibilité, OMA apprécie et incorpore magistralement des éléments techniques à son art, s'inscrivant librement dans l'inconnu créatif – cultivant un paysage sonore unique, riche de différentes superpositions de percussions traditionnelles, de polyrythmies organiques et de délicates articulations électroniques. Les arrangements spatiaux de Gaël offrent un espace abondant où la voix de Romane se déplace, évolue et explose de vie. Chaque mot dégage quelque chose de personnel et de profond, évanescent comme un secret partagé entre amis. 

Erwan Defachelles
Suite à une formation en Filmologie et une longue expérience technique de la scène théâtrale, les créations vidéo d’Erwan Defachelles l’ont amené à s’interroger autant sur les techniques et l’esthétique de l’image audiovisuelle et le récit, que sur l’interactivité possible entre spectacle et spectateur. Il mène plusieurs projets en collaboration avec des chorégraphes, artistes numériques et musiciens en nourrissant une réflexion autour de la nature de l’image comme trace et mémoire, interrogeant son actuelle réappropriation par le grand public via les réseaux sociaux. Ses derniers travaux consistent à détourner et à “poétiser” les données disponibles sur Internet concernant une ville ou un territoire, utilisant l’autonomie des algorithmes et de l’Intelligence Artificielle en exploitant le fantasme du spectateur face à ces technologies.

MU
D’abord, il y’ a la rencontre, début 2019, entre Gautier Séry (Guitare/ FX/ Electro il est Imprégné de rock alternatif mais aussi de maloya) et Murielle Turpin (Chant). A eux deux, ils parviennent très vite à mutualiser leur sensibilité pour lier textes et musiques. La chanteuse dresse le tableau d’un univers oscillant entre onirisme, sensualité et folie… La mélancolie du maloya du guitariste amène leur 1ère chanson : Là-bas. Les scènes (privées) et l’encouragement des spectateurs vont nourrir leur envie de construire, ti lamp ti lamp. L’arrivée de Sully Sully Anna (Basse/percus) apportera structuration et expertise à la construction naissante.
Mu puise dans ses inspirations éclectiques et électriques et ses racines (toutes aussi éclectiques) pour écrire l’émotion et la sensation. Elle habille ses textes de la poésie sonore du créole. Et les colore de sa voix perchée. Gotyer sait planter le décor d’un univers suspendu et onirique. Très actif sur la scène locale, Sully apporte son expérience structurante et enrichit de son groove entraînant…

 

Bisik, le Café Culturel de Saint-Benoît

44, rue Amiral Bouvet
97470 Saint-Benoît
La Réunion

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page