Putan Club au Bisik ! Et after de Maya Kamaty !

by ACTER

On 25 novembre 2022, from 19h to 23h

Putan Club au Bisik ! Et after de Maya Kamaty ! Une soirée expérimentale et créole électro-pop !

Event is over! For more information, please contact the organizing association View the page

Vendredi 25 novembre

Ouverture des portes 19h. Début du spectacle 20h00

Infos / résa au 0693633939

Entrée 8€ en Prévente Adhérents sur Internet (10€ non adhérents) / 12€ sur place (jauge limitée : réservation conseillée)

Buvette et restauration sur place

Achetez vos billets en ligne !

Ce vendredi 25 novembre rejoignez la résistance de Putan Club ! 

Organisée par les moyens archaïques et immédiats de notre siècle : voix et rumeurs électriques, chars d'assaut et paroles comptées, comme dire de la peinture rupestre au conceptualisme le plus hardi, de l'avant-rock à la musique classique contemporaine à la techno/house plus brutale, du baiser sur la bouche au coup de pied au cul…

Le duo d'Italie et de France, basé entre Rome et Lisbonne vont révolutionner sur la scène du Bisik. Voix, guitares, basse & ordinateur, le Putan Club décline féminisme, électricité, électronique & sauvagerie : groove et haute tension.

Entre transe, danse et défi…ça va trembler dans le Bisik, préparez-vous !

After créole électro-pop avec Maya Kamaty

Maya Kamaty en solo sur la scène du Bisik après Putan Club ! L’artiste bien connue des Réunionnais fait des ravages. Avec sa musique créole électro-pop où basses puissantes se mêlent aux instruments réunionnais pour créer un pont entre tradition et modernité, elle exprime dans ses textes la rage de ses ancêtres et celle, puissante et explosive, qu’elle ressent.

La soirée risque d’être folle ! Alors réservez vos places ! 

*** Bio Express ***

Putan Club

Le Putan Club est organisé en une cellule de résistance, caractérisée par un mode d'agir (actions de force en divers lieux) très proche des premiers complots des partisans européens durant la dernière guerre mondiale et aujourd’hui par des opposants du monde entier.

Le Putan Club n’appartient à aucune église (rock, techno, jazz, avant, punk, world ou whatthe - fuck-ever) mais revendique le droit d’être tout cela, même plus encore. Il l’a prouvé, depuis Laâyoune jusqu’à Pékin. Enfin, le Putan Club collabore régulièrement avec d'autres démons tels Lydia Lunch, Eugène S. Robinson ou Denis Lavant.

Avec une moyenne de plus de 150 concerts par an, plus de 2000 depuis sa création, en Europe,

Afrique & Asie ainsi que de nombreux festivals internationaux comme Bazant Pohoda (Slovaquie),

Tomorrow Fest (Shenzhen), Milhoes et Amplifest (Portugal), Festival Croisements (Beijing), le Putan Club demeure iconoclaste, groovy et résolument féministe-révolutionnaire.

 

Maya Kamaty

« Comme je l’avais déjà signalé en quittant le santié Papang pour aller me Pandiyé à d’autres branches… J’aime me mettre en danger même si cela me tord le ventre de peur, j’aime cette sensation entre deux équilibres quand je vais explorer d’autres pistes… Je pars, seule, avec mes textes d’abord écrits en créole réunionnais, français et anglais parfois. »

« À La Réunion, j’ai découvert un jeune musicien très présent sur la toile, SSkyron. J’ai eu envie de lui proposer de faire un bout de chemin sur cette corde flottante qu’est la création artistique et il a bien voulu, tel un funambule, me suivre dans mes pérégrinations. »

« Alors avec lui en co-réalisation et aux arrangements j’ai pris la tangente et j’ai créé Sovaz. Je m’enSovaz, je me dévête des faux-semblants, je jette tous les oripeaux qui m’encombrent, je balance et dis haut et fort ce que je pense notamment de la place de la femme dans notre société certes matrifocale mais ô combien machiste, de la place de la femme dans l’industrie musicale trustée dans mon île par quelques réseaux bien concentriques et égocentrés… »

« Ma musique se fait plus syncopée, plus urbaine, mes paroles sont empreintes de la rage ramassée, celle de mes ancêtres mais aussi la mienne puissante, profonde, explosive. »

« J’emprunte, avec inconscience au début, des routes qui ne sont pas les miennes moi qui ai vécu dans les hauts de l’île, dans une campagne où le brouillard dessinait le flou, j’emprunte les codes du béton, de la ville. Je me râpe aux mots, je dérape et ma voix raille les paroles d’habitude tamisées par une douce musique. Ici l’écho est fort et le son bourdonne. Je blute du maloya, de la pop, de l’électro, du rap, je fais ma tambouille musicale comme j’épice mes plats. »

« Je suis femme, réunionnaise, conscientisée, engagée et de par ma position d’artiste je tente de porter haut ma parole, mes combats et espère, ce faisant, relayer aussi celle de toutes les opprimées et changer les regards et les attitudes pour un monde plus égalitaire. »

Ces quelques extraits prononcés par Maya elle-même, montre combien elle est femme, artiste, auteure, compositrice, interprète, en totale évolution. 

Share the event

Bisik

44 Rue Amiral Bouvet

97470 Saint-Benoît

France

A question?
Contact the association:

100% secure payment platform

All banking information to process this payment is completely secure. Thanks to SSL encryption of your banking data, you are assured of the reliability of your transactions on HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS