Aidons les enfants à retrouver le chemin de l'école

par Action pour un Monde Uni - France

Faire un don

Aidons les enfants à retrouver le chemin de l'école

par Action pour un Monde Uni - France

Faire un don

Ensemble, scolarisons les enfants de la République Démocratique du Congo !

C'est la rentrée des classes pour tous les élèves de France. Dans d'autres pays du monde, trop d'enfants n'ont pas cette chance !

En République Démocratique de Congo, plus de 7 millions de jeunes congolais sont déscolarisés et n'ont les moyens de payer leurs frais de scolarité.

Ils s'appellent Adeline, Modeste, Vianney, ou Victoire, ils ont 7, 11, 15 ou 19 ans et vivent dans un pays touché par les conflits et la violence depuis de nombreuses années. L'éducation peut changer leur vie : ensemble, agissons !

undefined


Depuis 2009, l'association AMU-France aide les enfants les plus démunis à retrouver le chemin de l'école en République Démocratique du Congo. En lien avec la Coordination des écoles catholiques de Bukavu et un enseignant d'établissement scolaire public, l'association attribue des bourses scolaires afin de financer leurs frais de scolarité (frais d'inscription, matériels scolaires, uniformes, etc.). 

Cette année, grâce aux actions des bénévoles et à nos généreux donateurs, nous avons pu scolariser 90 jeunes. L'année prochaine, nous avons pour objectif d'en scolariser au moins 120. 

Notre association n'est constituée que de bénévoles donc 100 % des bénéfices sont reversés directement pour l'éducation des jeunes. Si ensemble nous atteignons la somme de 3000 €, trente enfants de plus seront scolarisés cette année. Et si nous réunissons plus, d'avantage d'enfants auront la chance de s'asseoir sur les bancs de l'école !

Crise humanitaire et éducation en R.D.C.

Depuis une vingtaines d'année, le conflit le plus meurtrier au monde depuis la Seconde Guerre Mondiale sévit à l’Est de la République Démocratique du Congo. Plus de 5 millions de personnes y ont déjà perdu la vie. Aujourd'hui encore, un climat d’insécurité et de violence règne. Milices et bandes armées occupent le territoire et se battent pour l'exploitation des ressources naturelles (coltan, cobalt, or, diamants, etc.).


Les premières victimes de ce conflit armé sont les enfants et les femmes. La région est marquée par les enlèvements, le recrutement forcé d'enfants-soldats, le travail des enfants dans les mines, l'usage du viol de masse comme arme de guerre et les déplacements de population.

L’UNICEF estime que dans les Provinces du Tanganyika et du Sud-Kivu, où la violence fait rage depuis plusieurs mois, plus de 3 000 enfants seraient aujourd’hui utilisés au sein des milices. Source UNICEF 2018

Dans un contexte de conflits et de violence, l'éducation est un moyen pour les jeunes d'échapper aux dangers de la rue ou aux recrutements par les bandes armées. Mais plus encore, c'est un moyen pour eux de s'approprier des savoirs être et des savoirs faire qui leur permettront de se construire un avenir dans la dignité.

« Pour un enfant, le fait de ne pas être scolarisé peut engendrer plusieurs conséquences : le risque accrut de mariage précoce pour les filles, de travail forcé et d’enrôlement des enfants dans les groupes et forces armés. Aller à l’école permet aux enfants de se reconstruire, en leur fournissant un cadre protecteur, un espoir d’avenir, des compétences que l’on ne pourra jamais leur enlever. »UNICEF 2017

Comment sont attribuées les bourses scolaires ?

Nos partenaires à savoir Patrice MUKATA BAYONGWA, Coordinateur des écoles catholiques de Bukavu, et Anselme BAHATI, professeur d'un établissement scolaire public, repèrent dans leur territoire les enfants dont les familles ne peuvent pas payer leur scolarité. Ils envoient des formulaires de demande de bourses à AMU-France au cours de l'été. 

Pour attribuer les bourses d'études, AMU France s'attache à : 
  • privilégier l'éducation des filles, plus souvent déscolarisées que les garçons, 
  • privilégier le cycle primaire pour lutter contre l'analphabétisme, 
  • accompagner les jeunes année après année pour qu'ils aillent le plus loin possible dans leurs scolarités.

Après sélection des dossiers, AMU-France verse les bourses scolaires directement sur le compte de la Coordination des écoles catholiques de Bukavu, qui les reverse directement aux établissements scolaires des enfants boursiers. Nos partenaires récupèrent les justificatifs de paiements des bourses d'étude et les bulletins scolaires des enfants tout au long de l'année. A la fin de l'année scolaire, ils envoient tous les justificatifs à Amu-France. Nous sommes très exigeant quand à la réception de ces documents qui garantissent que l'argent envoyé a été utilisé a bon escient. Cette année, nous avons reçu 100 % des justificatifs attendus. 

Pour garantir la transparence de nos actions, vous pouvez consulter l'intégralité des dossiers des élèves boursiers

En moyenne, les frais de scolarité (frais d’inscription, matériels scolaires, etc.) s’élèvent pour une année scolaire à 100 € :

Notre équipe

Notre équipe est 100 % bénévole. Si nous sommes engagés dans cette action, c'est que nous croyons à la solidarité, à la construction d'un monde plus uni et à l'engagement pour l'éducation des enfants. Un groupe de bénévole a rendu visite à nos partenaires congolais en 2015 afin d'optimiser le système d'attribution des bourses et l'envoi des justificatifs. Une nouvelle visite sur place est prévue courant 2019. 

Si vous aussi vous souhaitez contribuer activement a cette action, n'hésitez pas à nous contacter par mail : association-amu-france@gmail.com ou par téléphone au 06 74 61 14 65 ! 

Pour plus d'informations, visitez notre page Facebook

undefined

Donner 5 euros

Parce que les petites gouttes font les grands océans

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019)

Donner 10 euros

1 mois d'école pour un élève de primaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un enfant sur les bancs de l'école pour un mois

Donner 20 euros

2 mois d'école pour un élève de primaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un enfant sur les bancs de l'école pour deux mois

Donner 50 euros

5 mois d'école pour un élève de primaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un enfant sur les bancs de l'école pour cinq mois

Donner 100 euros

1 an d'école pour un élève de primaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un enfant sur les bancs de l'école pour toute l'année

Donner 250 euros

1 an d'école pour un élève de secondaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un élève du secondaire sur les bancs de l'école pour toute l'année

Donner 500 euros

1 an d'école pour un élève universitaire

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir un élève d'université sur les bancs de l'école pour toute l'année

Donner 1000 euros

10 élèves primaires scolarisés pour l'année

- un grand merci de notre part et des enfants de la région de Bukavu - le bilan de l'action d'AMU-France sur l'année scolaire 2018-2019 (par mail, été 2019) - savoir dix élèves de primaire sur les bancs de l'école pour toute l'année

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
V
Valentin Piolatto
10/01/2019
C
Claire Renard
30/12/2018
J
Joanna Charlin
21/12/2018
Signaler la page