PROJET D'AMENAGEMENT AGRICOLE POUR LE DEVELOPPEMENT DE KORKODJIL

par AEAMG

Projet d'aménagement et d'équipement agricole dans la  vallée de Korkodjil, au Nord / Est de la Communauté Rurale de Goudiry (80 km de Goudiry), Arrondissement de Goudiry, Département de Bakel, Région de Tambacounda, Sénégal.

Dans cette région du Sénégal, les problèmes du monde rural incitent les populations et essentiellement les jeunes à fuir les campagnes à destination des grands centres urbains.

Cet exode rural, en vidant les campagnes de leurs éléments dynamiques, engorge les centres urbains d’une population flottante peu qualifiée.  Dans la zone du projet, l’exode n’a pas atteint un stade trop préoccupant, toutefois, la dégradation accélérée du milieu naturel et des conditions de vie des populations peuvent aboutir dans l’avenir à un exode rural massif si des mesures préventives efficaces ne sont pas entreprises rapidement.

 

Pour le moment, l’élevage pratiqué est un élevage de ‘parcours’, à rendement faible , qui dégrade la végétation environnante et contraint les cultivateurs à protéger leurs champs par d’immenses clôtures. La nature est ainsi détruite, tant par la constitution de ces barrières (en bois le plus souvent) que par le surpâturage sauvage.

Quant à l’exploitation agricole, elle est souvent mal entreprise, les rendements sont faibles et la production de mauvaise qualité. Il en résulte une pauvreté de la population qui s’alimente difficilement et n’a pas réussi à développer d’activités commerciales viables.

 

  1.                                                 Analyse des options (objectifs) retenues pour aborder ces problèmes.

 

La première option envisagée a été celle de la construction d’un barrage. Ayant obtenu les financements nécessaires, l’A.E.A.M.G en partenariat avec le GRED a instauré ce projet dans la vallée. Celui-ci fonctionnera aux alentours d’octobre 2007. Outre le développement de nouvelles activités telles que la pêche, ce barrage permettra le développement de cultures par irrigation autour et à l’aval de la retenue ainsi que d’un élevage plus efficace, les troupeaux pouvant s’abreuver.

L’A.E.A.G.M  a déjà œuvré en partenariat avec l’inter-villageoise de Madina Gourel Guiraye  et le GRED pour la construction d’un barrage permettant la retenue d’eau en saison sèche et la mise en place de cultures d’irrigation et d’élevages.

La construction du barrage vient d’être terminé et il devrait fonctionner à partir du mois d’octobre 2007. Ce projet de développement hydro-agricole-pastoral s’inscrit donc directement dans la continuité de cette construction et dans une logique, plus globale, de développement de la vallée.

2.    Objectifs du projet (explications concrètes)

L’objectif général de ce projet est de Créer un pôle central de développement agro-pastoral en :

·      Freinant puis en renversant le processus de dégradation du milieu naturel tout assurant une sécurité alimentaire à la population de la zone ciblée ;

·       Contribuant à l’émergence d’un Développement Durable.

 

Les objectifs spécifiques du projet sont :

 

·      Contribuer à la sécurité alimentaire des habitants de la vallée de Korkodjil ;

·      Contribuer à l’amélioration des conditions financières des familles de la vallée de Korkodjil ;

·      Mettre en valeur le potentiel économique de la région ;

·      Freiner l’exode rural en direction de la capitale.

 

3.    Nombre approximatif d’habitants bénéficiaires du projet (nombre de bénéficiaires directs et nombre de bénéficiaires indirects)

 

La population de la zone ciblée est jeune, les moins de 45 ans représentent 51% de la population totale, ce qui constitue un atout certain pour asseoir les bases d’un développement durable.

La zone ciblée est composée d’environ 22 500 habitants répartis dans les 83 villages de la vallée. La densité y est très faible.

L’ethnie peul qui compose la majorité de la population mène encore une vie nomade lorsque les conditions climatiques ne sont pas favorables au sédentarisme.

4.    Quels sont les résultats (fruits) escomptés du projet ? (détails) (rapport existant entre le projet et ses objectifs, de quelle manière le projet contribuera -t-il à la réalisation de ces objectifs ? )

 

Les études de faisabilité  de ce projet ont montré qu’il sera créateur d’emploi à destination de la jeunesse. Ce projet bénéficie de l’expérience du GRED qui depuis plus de 20 ans a étudié et réalisé une trentaine d’aménagements hydro agricoles. Son expérience technique et humaine du territoire, en particulier celle de son président J.BOIS, qui a exercé pendant trente ans au Sénégal sa profession d’ingénieur agronome, garantissent à priori, la réussite de ce projet et son développement ultérieur.

Une assistance technique des services décentralisés de l’état sénégalais de type : centre d’expansion rurale (ministère des collectivités  rurales), sous préfets, service des eaux et forêts (ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage)… est attendue.

L’existence d’une structure fédérative (intervillageoise) active va permettre aux villageois d’agir de façon responsable quant au déroulement du projet et au projet fini.

 

Les productions de fruits, légumes et lait (due à la présence permanente des troupeaux) amélioreront considérablement les conditions de vie des habitants du secteur et la vente des excédents leur procurera des ressources importantes.

 

Ø  Recettes prévisionnelles

 

 

Année 1

Année 2

Année 3

Nombre d’éleveurs utilisateurs

 249

 311

 373

Utilisation du barrage et des puits équipés par les éleveurs

 

Parc vaccination et équipements agricoles

 

49 800

 

 

12 450

62 200

 

 

15 550

74 600

 

 

18 650

 TOTAL

62 250

77 750

93 250

 


Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros