AFESIP

Défense des droits
AFESIP SE BAT CONTRE LA TRAITE HUMAINE ET L'EXPLOITATION SEXUELLE DES ENFANTS ET DES FEMMES EN ASIE DU SUD-EST ET PLUS PARTICULIEREMENT AU LAOS
à la une
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission
Agir pour les Femmes en Situation Précaire (AFESIP) est une organisation non-gouvernementale française qui lutte contre les causes et les conséquences de la traite humaine et de l’exploitation sexuelle des enfants et des femmes au Laos. Le projet AFESIP est géré par 35 employés basés au Laos et propose une approche holistique et centrée avant tout sur le besoin des victimes de la traite humaine à des fins d’exploitation sexuelle. Cette approche propose de soutenir le rapatriement des victimes de traite humaine et d’exploitation sexuelle (de Thaïlande/Malaisie la plupart du temps), puis de proposer a ces enfants et très jeunes femmes un soutien, une éducation et une réinsertion durables. AFESIP possède deux centres d’accueil et de réhabilitation pour victimes de traite humaine (sur les 4 existant au Laos) et propose un soutien complet (psychologique, médical, légal, éducatif) des victimes de traite humaine sur une période de 3 ans en moyenne, afin de leur assurer une réinsertion pérenne dans la société laotienne et de préférence dans leur famille et village d’origine. Le projet AFESIP a pour objectifs principaux de : 1) Soutenir et renforcer les capacités institutionnelles des autorités laotiennes pour fournir une réponse adaptée aux causes et aux conséquences de la traite à des fins d'exploitation sexuelle des femmes et enfants. 2) Mettre fin à l’exploitation commerciale et sexuelle des enfants en RDP Lao avec des activités de renforcement légal et de prévention de la traite ou des migrations à risques. 3) Développer le réseau national et régional de lutte contre la traite des êtres humains, optimiser le rapatriement, la réhabilitation et la réintégration des victimes en réduisant au maximum les risques de re-trafic et fournissant des solutions professionnelles viables en alternative à la prostitution.
Les actions de notre association

Prévention et sauvetage dans des bars qui emploient des filles et jeunes femmes victimes de traite humaine et d'exploitation sexuelle.

Les travailleuses sociales de l’équipe ‘Outreach’ se rendent régulièrement dans les bars et informent les très jeunes filles y travaillant. La prostitution de mineures, bien qu'interdite au Laos, est en réalité très courante et rarement remise en question. L’un des objectifs de notre action dans les bars est d’informer ces très jeunes filles sur les risques liés au VIH/SIDA, aux MST et à leur métier d’une manière générale (utilisation de préservatifs, comportement à adopter en cas de clients violents, etc), ainsi qu’à les informer sur les risques de la traite humaine et les situations d‘esclavage moderne très courantes en Asie du Sud-Est. Le second objectif de cette action est d’essayer de faire sortir des bars les filles les plus jeunes pour leur permettre de retourner a l’école et apprendre un métier, et surtout de retrouver leur dignité et de se reconstruire.

Prévention et éducation dans les villages a risque de traite humaine

27 villages ont été sélectionnés pour participer au programme pilote de prévention mis en œuvre par AFESIP dans les provinces de Vientiane et de Luang Prabang. Ce projet inclut des sessions d’information/prévention dans les villages et la création de comités de vigilance villageois (2 volontaires par village). Ces villages ont été sélectionnes car considérés comme étant a haut risque de traite humaine (nombreux cas de traite humaine dans le passé dans ces villages). Apres avoir reçu une formation, les volontaires villageois sont en charge d'informer et d’éduquer les villageois aux risques de traite humaine et exploitation sexuelle. Ils sont aussi en charge de rester vigilants et de rapporter a AFESIP et aux autorités locales tout mouvement suspect au niveau de leur village et relatif a la traite humaine ('entrepreneur' proposant un travail bien rémunéré en Thaïlande aux très jeunes filles par exemple).

Accueil et prise en charge des victimes de trafic humain à des fins d'exploitation sexuelle

Le projet de réhabilitation des victimes de traite humaine et d’exploitation sexuelle est réalisé après identification, acceptation de la part de la jeune fille et sa famille, et référence dans l’un de nos centres d’accueil. Chaque année nous accueillons en moyenne 60 nouvelles filles et jeunes femmes qui ont été victimes de traite humaine et exploitation sexuelle (12-18 ans en moyenne). Elles bénéficient alors :  d'un soutien psychologique avec évaluation initiale et suivi psychologique.  d'un suivi médical en interne et en coopération avec l'Hôpital National MCH de Vientiane (incluant tests Sida, suivi MST…) et l’hôpital provincial de Savannakhet,  d'un accès facilité à la justice par l’introduction d’une action en justice si souhaitée par les victimes et leur famille; à la formation de toutes les victimes aux Droits de l’Homme en général, aux droits de la femme et des enfants en particulier, et plus précisément aux droits des victimes du trafic humain au Laos (Article 25 du Code Pénal Lao). Cette activité est mise en œuvre par les avocates d’AFESIP, en coopération avec le Ministère de la justice et la Lao Bar Association.  d'un accès à l’éducation par l’alphabétisation des victimes illettrées ou aide à la scolarisation des enfants,  d'une formation professionnelle agréée par le Ministère du Travail et des Affaires Sociales (6 à 9 mois).  d'un soutien social grâce à des cours d’instruction civique, des formations sur les questions de genre et «compétences de vie ».  De sorties, d’activités diverses proposées au sein des centres (yoga, danse, activités manuelles, etc).

Faciliter l'acces a la justice pour les victimes de traite humaine et exploitation sexuelle

Les avocates et l’équipe légale AFESIP se battent au quotidien pour que les droits des victimes de traite humaine soient reconnus et que les trafiquants soient arrêtés. Leur rôle est aussi de former les autorités locales pour une meilleure observation/application des lois et une reconnaissance des droits des victimes de traite humaine et d'exploitation sexuelle.

Appui a la création de micro-entreprises

Chaque jeune fille ayant suivi une formation professionnelle chez AFESIP (formation théorique + stage pratique) se voit proposer, des qu'elle est prête, la possibilité de créer sa propre micro-entreprise. Pour ce faire, nos équipes de travailleurs sociaux accompagnent au mieux les jeunes filles, soit dans leur village d'origine, soit en ville. Chacune d'entre elle recevra un 'kit de démarrage' sous forme d’équipements nécessaires au démarrage de l'entreprise, et devra trouver un local qu'elle prendra par contre en charge. Par exemple une bénéficiaire formée a la couture recevra une machine a coudre et petit matériel nécessaire a la maintenance de la machine, ainsi que plusieurs chaises, une petite table, etc, en fonction des besoins et dans la limite de $500. Dans la majeure partie des cas, les jeunes filles souhaitent rentrer dans leur village et démarrer une petite entreprise familiale. Nos travailleurs sociaux les suivront pendant 3 ans minimum, et leur proposeront des formations supplémentaires si nécessaire. Ce suivi personnalise de la jeune fille et une relation privilégiée avec sa famille sont des éléments vitaux qui permettent la réussite de la réinsertion des jeunes victimes de traite humaine.

Siège social

24 Bd Ferrevoux 13008 Marseille

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

Froutss country.director 185631
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association un toit c'est tout
un toit c'est tout
Association Les efFRONTé-e-s
Les efFRONTé-e-s
Association La MIETE
La MIETE
Association Association Watiss'Ânes
Association Watiss'Ânes
;