AFOHSLJ

Humanitaire - Caritative

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

D’un point de vue international, il s’agit d’un Ordre de chevalerie chrétien œcuménique international. Présent dans plus de 40 pays (certains l’ont déclaré, d’utilité publique) et composé de plus de 6000 chevaliers et membres laïcs au service des pauvres et des démunis, il met en œuvre des activités caritatives et bienfaisantes nombreuses et diverses.
L’Ordre de Saint Lazare possède, statuts, constitutions et règlement. Il est déclaré et enregistré légalement en Espagne. Chaque pays membre de l’Ordre est soumis aux dits statuts et constitutions dans le cadre des lois de son pays d’appartenance.
Les juridictions nationales ayant la faculté de mettre leurs statuts en harmonie avec ceux de l’Ordre.
L’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem est devenu une organisation internationale non gouvernementale (OING) reconnue par de nombreux pays et par la France en mars 2000.
L'Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem a connu dans le passé, comme tous les autres "Ordres", des difficultés, avant d'être récupéré puis protégé par la maison royale de France, avec l'appui de la maison royale d'Espagne.

Il a retrouvé sa position d'Ordre hospitalier et militaire international ;
Il est présent dans une quarantaine de pays sur les cinq continents ;
Il regroupe sous sa bannière plus de 6000 dames, chevaliers et membres ;
Il est reconnu officiellement par plus d'une dizaine de pays en Europe et dans le monde (l'Espagne en 1940, l'Afrique du Sud, la Bolivie 1950, l'Argentine en 1951, le Luxembourg, la Russie, la Suéde, le Canada 1963, le Sénégal en 1971, l'Autriche 1977, la Croatie 1992, la Hongrie 1993), ainsi que par la communauté européenne en tant qu'O.I.N.G. et qui lui verse des subventions importantes (Lazarus Hilfswerke). Plusieurs pays reconnaissent d'ailleurs l'Organisation ou l'Ordre de chevalerie de Saint Lazare comme étant : " d'utilité publique ".
Notons aussi que l'Ordre de Saint Lazare n'a pas ou plus aucune attache avec l'Ordre de Notre Dame du Mont Carmel, tombé en sommeil, et auquel Henri IV avait tenté de l'amalgamer, (Branche de Savoie) ni avec celui des Saints Maurice et Lazare créé en 1572, reconstitué lui aussi en tant qu'ordre dynastique.
Que l'Ordre de Saint Lazare ne soit pas, ou plus, reconnu en France officiellement par certaines institutions, ou par d'autres Etats, n'affecte en rien sa validité traditionnelle ou son statut reconnu dans les milieux héraldiques, chevaleresques et nobiliaires internationaux.
" Le Saint Siége ou tout autre Etat pourrait très bien dire qu'il n'aime pas l'Ordre de Saint Lazare et qu'il n'a pas l'intention de le reconnaître dans la limite de ses compétences, mais il ne peut déclarer que l'Ordre est illégal, pas plus que la Couronne Britannique ne peut le dire de l'Ordre de Malte, reconnu par des souverainetés traditionnelles comme le Vatican ou l'Etat de Malte, pour n'en citer que deux. " (Réf. N°1)