Choix des billets

Participants

Récapitulatif

Finalisation

58 places restantes

inscription individuelle

Ouvre droit à une réduction d'impôt

si vous n'êtes pas pris en charge par votre employeur

50,00 €

retraités, étudiants et adhérents ayant réglé leur cotisation 2018

Ouvre droit à une réduction d'impôt

20,00 €

INVITE

gratuit

FORMATION CONTINUE

inscription après attestation de l'employeur de la prise en charge paiement de 100,00€ par virement par l’employeur après le colloque'

Souhaitez-vous ajouter un don à AFPSSU-Association française pour la promotion de la santé dans l'environnement scolaire et universitaire en plus de votre inscription ?

Montant à payer :

Votre billet ne vous coûtera que 0 € après réduction fiscale

0 €

Votre billet ne vous coûtera que 0 € après réduction fiscale

Colloque 18 octobre 2018 - AFPSSU-Association française pour la promotion de la santé dans l'environnement scolaire et universitaire

bien-être et santé des jeunes dans leur parcours d'étude

"La prévention de la santé des enfants et des adolescents est aujourd’hui fondamentale dans le monde. Le gouvernement vient tout récemment de l’affirmer avec force en faisant une priorité d’action de santé. La prévention des grands fléaux tels que tabagisme, obésité, alcoolisme ou addictions diverses doit s’établir dès le plus jeune âge. L’école est un des lieux de choix pour la mise en place des actions de dépistage et d’éducation pour la santé. La médecine scolaire constitue pour cela un domaine d’action primordial mais son organisation actuelle est loin d’être satisfaisante. L’objectif de ce rapport est d’attirer l’attention sur la situation alarmante de la médecine scolaire en France, qui met en grande difficulté les actions éducatives fondamentales en matière de prévention pour les enfants et les adolescents scolarisés (...)" Pierre BEGUE : rapport  sur ma médecine scolaire en France

  1.  Instaurer une évaluation à l’aide d’indicateurs fiables et représentatifs pour clarifier les priorités et le pilotage de la santé scolaire. 
  2.  Remédier d’urgence à la pénurie des médecins de l’éducation nationale de plus en plus préoccupante : un millier seulement pour 12 millions d’élèves. Leur statut pourrait s’inscrire dans un cadre de médecins de prévention dans la fonction publique, pour améliorer leur nombre et leurs conditions matérielles, actuellement peu attractives pour les jeunes médecins désireux de suivre la filière de la médecine scolaire. 
  3. Assurer pour les 800000 enfants de 6 ans un examen de santé, aujourd’hui très insuffisamment réalisé et inégalitaire, en spécifiant, dans un texte précis, le contenu de la mission des médecins et celui des infirmiers (ères). 
  4. Instaurer un enseignement universitaire de la médecine scolaire dans toutes les Facultés de médecine sous la forme d’une Formation spécialisée transversale de médecine scolaire et développer un enseignement spécifique pour les infirmières scolaires, suffisamment long et comportant une formation sociétale et environnementale. 
  5. Renforcer la place de la prévention et de la santé au sein des instances de l’Education nationale en déployant et en renforçant la convention-cadre de 2016. 
  6. Organiser un système de santé scolaire, de la maternelle au lycée, rattaché au Ministère de la santé qui assure, d’une part, la création d’une véritable équipe de santé entre les médecins, les infirmiers(ères),les assistantes sociales et les enseignants ayant reçu une formation spécifique, et, d’autre part, un maillage extra-scolaire robuste entre les professionnels de santé concernés par l’enfant (PMI, généralistes, pédiatres, pédopsychiatres, psychologues, orthophonistes, services sociaux…). 
Académie Nationale de Médecine

16 rue Bonaparte
75006 PARIS 06
France

Informations fiscalité

Le don à AFPSSU-Association française pour la promotion de la santé dans l'environnement scolaire et universitaire ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Particulier

Particulier : vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Organisme / Entreprise

Entreprise : L’ensemble des versements à AFPSSU-Association française pour la promotion de la santé dans l'environnement scolaire et universitaire permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du Montant de ces versements, pris dans la limite de 5 / 1000 du C.A. H.T. de l’entreprise. Au-delà de 5 / 1000 ou en cas d’exercice déficitaire, l’excédent est reportable.

Signaler la page