Agir sur le Terrain pour l'Education et le Développement durable en Guinée

Éducation et formation

L'association ATEG s'engage pour l'amélioration des conditions de vie des jeunes guinéens. A ce titre, elle est mobilisée pour leur dispenser une formation professionnelle de qualité visant à leur offrir un avenir dans leur pays.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

En 1999, deux jeunes Guinéens meurent tragiquement alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe. Aujourd’hui, le manque d’opportunités, de formations et d’offres d’emplois engendre une hausse de l’immigration des jeunes et futurs « talents » vers l’Europe, et en particulier la France.

Moussa est âgé de 17 ans et souhaite poursuivre ses études, et ce avec le soutien de sa famille, en Guinée. Néanmoins, Moussa est approché par des passeurs, et son ami Coumba a décidé il y a un an de quitter la Guinée pour rejoindre la France. Avec l’aide d’une association, ce dernier est parvenu à être pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et a passé son brevet des collèges.

Un beau jour, Moussa est interpellé par la communication de l’association Agir sur le Terrain pour l'Education et le Développement durable en Guinée (ATEG), une association œuvrant pour l’éducation et le développement durable, sur les réseaux sociaux, et le « bouche à oreille » en Guinée. Il souhaite se rapprocher de celle-ci afin d’en savoir davantage. Ses parents l’encouragent dans cette démarche et mettent tout en œuvre pour lui éviter un destin tragique (trajet vers l’Europe, vie précaire).

L’association ATEG souhaite développer la formation professionnelle pour les jeunes en Guinée. L’objectif est d’offrir aux jeunes des opportunités professionnels et ainsi de limiter l’immigration vers l’Europe, faisant de ces jeunes des MNA (mineurs non-accompagnés) sur les territoires d’accueil.

Pour Moussa, l’association ATEG apparaît dans un premier temps similaire aux associations déjà présentes sur le territoire guinéen. Néanmoins, les partenariats développés par l’association, et les emplois qui en découlent l’interpellent. Moussa a donc décidé de s’engager avec l’association ATEG pour suivre une formation en électricité. L’association se révèle rassurante car elle lui permet de trouver dans son pays des solutions pérennes. Face aux différents aspects positifs proposés par l’association ATEG, Moussa devient une sorte de porte-parole auprès des jeunes de sa commune. Il participe à la communication de l’association en évoquant les formations proposées et son succès.

Depuis 1999, ATEG a réalisé de nombreuses actions comme l’envoi de livres, de matériels informatiques et pédagogiques. Plusieurs missions de soins, de transferts de compétences ont également été menées. L’association a permis notamment la construction de huit salles de classe et de trois centrales solaires.