ACCÈS AU MARAÎCHAGE POUR TOUS

par Aide et Partage Burkina

Faire un don

ACCÈS AU MARAÎCHAGE POUR TOUS

par Aide et Partage Burkina

Faire un don
ACCÈS AU MARAÎCHAGE POUR TOUS - Aide et Partage Burkina

Electrification par panneau photovoltaïque d'un forage et mise en place d'un château d'eau

Présentation du projet

Ce projet entre dans la continuité de la création d’un centre de formations en agroécologie pour le maraichage, demandé à IDEBAK par des jeunes filles déscolarisées et des groupements de femmes, en octobre 2015.


Pour la quarantaine de personnes ayant déjà bénéficié de formations, il est difficile de mettre en application l’expérience acquise, près de chez elles, par manque de moyens. Champs non clôturés où la divagation des animaux ne permet pas de cultures pérennes. Forages ou puits très éloignés, voire inexistants, rendant la corvée d’arrosage pénible et impossible à long terme.


Des demandes d’une majorité de ces anciennes stagiaires ont donc été faites auprès de IDEBAK, afin qu’il leur soit possible de disposer (moyennant loyer très modéré pour entretien des infrastructures mises à disposition), d’une parcelle de leur terrain :

  • qui sera clôturée
  • à côté du jardin école
  • proche du forage existant qui sera électrifié par panneau photovoltaïque et qui alimentera un château d’eau qui pourra permettre une mutualisation du matériel de jardinage plus facile et encadrée. 

A quoi servira l'argent collecté ?

  • mise en application des techniques apprises, dans des conditions optimales en participant à la promotion de l’agroécologie et du centre de formation, au travers d’un « pôle maraîchage » attractif,
  • accès à des conditions optimales pour la conduite d’activités maraichères pérennes, 
  • pérennisation des formations dispensées préalablement,
  • activité de contre saison (saison sèche de novembre à juin),
  • activité génératrice de revenus participant à l’émancipation des femmes, permettant l’accès à l’éducation pour les enfants et l’accès aux soins pour toute la famille.
  • revenus supplémentaires afin d'assurer la mutualisation d’achat de matériel, l’entretien du centre, l’achat groupé de semences et plantations, 
  • lutte contre la malnutrition,
  • endiguer l'exode rurale et/ou les flots migratoires,

·        redynamiser les villages de brousse par le développement d'un tissu économique local.

 

La quarantaine de personnes ayant participé jusqu’ici à des formations, seront bénéficiaires de ce projet dans un premier temps.

N’oublions pas que sur 6000 élèves de la commune de Yondé, tous et surtout les filles, n'auront pas la chance de poursuivre leurs études.

D’autre part, les conditions sécuritaires ne permettant pas toujours aux lieux d’éducation de rester ouverts dans cette zone, de nombreux jeunes se tournent vers des activités génératrices de revenus, dont le maraîchages pour les filles. A terme, ce projet touchera donc une trentaine d’entre elles par an.

 

Les attaques terroristes continuent d’endeuiller les familles, continuent de créer des personnes déplacées internes, continuent de créer des orphelins et des veuves, continuent de fabriquer des villages fantômes (désertés de leurs populations, pour préserver leur ultime bien, la vie, …), continuent de distiller la peur et l’instabilité sociale.

Une chronique laconique devenue banale! Mais derrière ce laconisme, c’est tout un drame des paysans burkinabé qui se joue ! Parce que les champs risquent de rester inexploités et d’entrainer des famines certaines! Et les famines vont générer des épidémies, c’est connu! … En somme, le cercle vicieux! Dans lequel femmes et enfants vont payer le prix fort ! le prix de la guerre, le prix de la famine, le prix de l’ignorance !

Notre équipe

Mme BIGOT Marie-Pierre

Présidente de l'association Aide et Partage Burkina; agent EDF en inactivité; de nombreuses missions au Burkina; à l'initiative de 3 voyages solidaires Adultes et 2 voyages 15/17 ans avec la CCAS

M. LEBRETON Frédéric

Trésorier de l'association Aide et Partage Burkina; a participé à un voyage solidaire au Burkina en janvier 2017 et à une mission de un mois en janvier 2018; en charge de recherches de fonds et subventions pour ce projet.

Mme BERMENT Nicole

Secrétaire de l'association Aide et Partage Burkina, corédactrice de ce projet, épouse d'un agent EDF.

M. NYANTUDRE Ousseni

Président de l'association partenaire IDEBAK; directeur de SOS Villages d'Enfants à Ouagadougou; originaire de la région du Koulpélogo; chargé du suivi du projet en local.

M. PIMA Richard

Membre et salarié de IDEBAK; appui technique et en charge des relations et des dossiers avec les différents partenaires de IDEBAK; originaire de Salembaore dans la région du Koulpelogo; en charge du suivi du projet en local.

M. DOLEBZANGA Gérard

En inactivité; ex directeur du centre d’accueil "La Fraternité" à Ouagadougou; trésorier de l'association IDEBAK; originaire de la région du Koulélogo; en charge du suivi du projet en local.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Aide et Partage Burkina. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS

A propos de l'organisme

Aide au Développement au Burkina Faso

Signaler la page