Soutenez la traduction de l'histoire d'Al Kamandjati et de Ramzi Aburedwan

par Al Kamandjâti

Soutenez la traduction de l'histoire d'Al Kamandjati et de Ramzi Aburedwan

par Al Kamandjâti

Choix des billets

Participants

Récapitulatif

Finalisation

Souscription "Children of the Stone" en français

18€ par ouvrage / Pas de frais d'envoi si je viens récupérer mon exemplaire au 17 rue de Jérusalem 49100 ANGERS dès publication. NB : helloasso va vous proposer un pourboire FACULTATIF. Vous pouvez modifier le montant ou désactiver le pourboire.

18,00 €

Frais d'envoi

Je souhaite recevoir mon ou mes exemplaire(s) directement chez moi : 5€ par ouvrage

5,00 €

Je souhaite faire un don pour soutenir le projet

Montant à payer :
0 €

Soutenir la traduction de "Enfants de la Pierre", c'est promouvoir une Palestine vivante et créative

SOUSCRIPTION

Soutenez la traduction de l'histoire d'Al Kamandjati et de Ramzi Aburedwan

Sandy Tolan est un journaliste américain. Il a produit des douzaines de documentaires radio pour NPR et PRI et écrit pour plus de quarante magazines et journaux. Ses travaux ont remporté de multiples prix. Son précédent ouvrage, « La Maison au Citronnier » (« The Lemon Tree ») a été publié en France en 2011, puis réédité dans la collection « J'ai Lu ».

En 2016, il publie « Children of the Stone »qui retrace, en particulier, l'aventure de l'association franco-palestinienne Al Kamandjâti (le violoniste) et de son fondateur Ramzi Aburedwan. À travers cette oeuvre remarquablement documentée, il éclaire avec rigueur les trente dernières années de l'histoire de la Palestine. En contrepoint des discours habituels sur le « conflit israélo-palestinien », et des images dramatiques qui figent notre imaginaire, il rend compte de la vie quotidienne en Cisjordanie, adoptant ainsi un point de vue qui n'est presque jamais abordé. En effet, qui sait vraiment comment on vit là bas ?

« Children of the Stone», c'est l'histoire d'un enfant palestinien de camp de réfugiés qui affronte une armée d'occupation, reçoit une éducation, maîtrise un instrument, rêve de quelque chose presque sûrement hors de sa portée ... et séduit des dizaines de volontaires qui viennent soutenir son projet. Daniel Barenboïm, directeur de l'Opéra de Berlin, était parmi eux. Il a, en particulier, soutenu le lancement de la première école de musique à Ramallah. 

L'histoire d'Al Kamandjâti dit un rêve de libération. Elle s'inscrit dans un mouvement croissant de résistance non violente qui pense autrement la fracture israélo-palestinienne et le défi de la confrontation à l'extrémisme religieux. C'est une nouvelle façon de naviguer dans un paysage de checkpoints et de camps de réfugiés qui contraste avec la noirceur des discours habituels, en suggérant une voie alternative. Comme l'écrivait Edward Saïd, l'intellectuel palestinien aujourd'hui disparu : « Ce n'est pas notre destinée d'être des prisonniers de guerre. Ce n'est pas notre destinée d'être des commandos. Ce n'est pas notre destinée d'être une armée d'occupation. Nous pouvons choisir.» 

La traduction de cet ouvrage est nécessaire. Cette prévente-souscription est le moyen le plus efficace pour convaincre l'éditeur. En passant commande au plus vite, vous contribuerez à la réussite de ce projet et vous recevrez votre exemplaire dédicacé dès publication. 


N'hésitez pas à consulter les documents suivants : 



Une question ?
Contactez l'association :

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page