ALEANC - Prix IFFRES

Autres

Sensibilisation environnemental

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

    Je me présente, Léa PERESSON, je suis actuellement étudiante à l'Université de Nouvelle Calédonie, en deuxième année de licence Science de la Vie de la Terre et de l'Environnement. En parallèle à mes études, je prépare un projet de sensibilisation à l'environnement, car la protection de l’environnement et notamment de notre île, me tient à coeur. En effet, consciente que notre biodiversité est menacée par tout type de pollution, je me lance dans cette croisade qui, avec votre soutien, pourra me conduire à finaliser mon projet.

    C’est en tant que membre de l’association environnementale, ALEANC (Association pour le lagon, l'environnement et les animaux en NC) qui est en étroite collaboration avec l’I.S.F. (Ian Somerhalder Foundation) que je m’adresse à vous.
L’ISF est une association qui vise à responsabiliser, éduquer et travailler main dans la main avec des gens et des projets qui pourront apporter un impact positif sur notre planète et les créatures qui y vivent. Les entreprises, associations et personnes doivent commencer à se rassembler et associer leurs différents moyens et aptitudes au service de leurs passions et projets. L’ISF agira en totale collaboration avec ces différentes personnes.
C’est en respectant cette philosophie que mon projet s’inscrit dans la protection de l’environnement de Nouvelle-Calédonie.

    Du monde végétal au monde animal, du terrestre au marin, la Nouvelle Calédonie est un véritable sanctuaire.
L'importance et l'originalité de sa faune et de sa flore la placent au troisième rang mondial. Avec un taux d'endémisme de 76% en ce qui concerne les végétaux l'archipel attire régulièrement des chercheurs du monde entier. Certaines espèces, comme le nautile ou le pin colonnaire, avaient déjà leur ancêtre au temps des dinosaures ! Et que dire du fameux cagou, oiseau endémique, un des emblèmes du pays. Une biodiversité qui émerveille les visiteurs et qui est source de fierté pour les habitants de l'archipel. 
À l’aube du XXIème siècle, peu ont conscience d’être les gardiens d’un trésor inestimable de la planète malgré le classement des parties remarquables du récif au patrimoine mondial de l’Unesco en 2008. Ce récif constitue la seconde plus grande barrière au monde après celle de l’Australie. Les lagons et les récifs coralliens tropicaux de Nouvelle-Calédonie sont un exemple exceptionnel d’écosystèmes de récifs coralliens extrêmement divers et forment un des trois systèmes récifaux les plus étendus du monde. On y trouve la concentration la plus diverse de structures récifales avec une variété exceptionnelle d’espèces de coraux et de poissons et un continuum d’habitats allant des mangroves aux herbiers. Ils contiennent des récifs variés d’âges divers – des récifs vivants aux récifs fossiles anciens – constituant une source d’information importante sur l’histoire naturelle de l’Océanie.

Malgré les nombreuses tentatives de sensibilisation de la population néo-calédonienne, les constatations reste globalement les mêmes :
  •  Déchetterie sauvage
  • Rejet de produits toxiques dans la nature (batteries...)
  • Déchets flottants en grande quantité, qui impactent sur la faune et la flore qui occupent ces milieux - Pollutions organiques (excréments d’animaux...)
  • Envahisseurs impactant les espèces endémiques locales - Rejet des eaux usées
  • Rejet des eaux usées

    De nombreuses associations et entreprises s'occupent de protéger l’environnement de la Nouvelle Calédonie et d’informer le peuple calédonien, mais je souhaite aller plus loin dans cette information.

A travers mon reportage, j’ai pour objectif de développer une prise de conscience collective sur les dangers et la menace que peut représenter l’activité de l’Homme. 

Le soutien apporté par la Province Sud nous permettra d’assurer la partie logistique et votre soutien nous permettra de financer nos déplacements ainsi que les frais pour le matériel. En effet notre association étant nouvelle, nous mettons tout en oeuvre et cherchons à être les plus efficaces possibles pour mener à termes notre projet.

La réalisation du reportage se fera avec la collaboration du Rex et Mme Mairan Asmilah responsable de l’audio-visuel. Deux autres adolescents en formation en audiovisuel nous accompagnerons. Des professeurs de l’Université tel que Mr Amir, professeur en microbiologie et directeur du Laboratoire Insulaire du Vivant et de l'Environnement, nous permettrons d’apporter un appui scientifique à notre reportage.

Les arguments pour mon projet sont les suivants :

  •  le lagon de la Nouvelle Calédonie est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008 et la richesse de la faune et de la flore endémiques de cette île constituent une importance environnementale ; d’où la nécessité de veiller à sa protection.

  • les reportages sur la Nouvelle Calédonie sont principalement basés sur les paysages et l’aspect paradisiaque de l’île mais aucune campagne n’insiste sur les risques réels de la pollution de ces paysages.

  •  l’investissement d’étudiants, qui souhaitent toucher d’autres étudiants est, il me semble être, la base d’une aire de changement.


La vidéo mise en lien vous montre une des grandes catastrophes environnementales liée au déchets observées dans la Pacifique Nord qui, je l'espère, vous fera réagir. 

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Association "Vénus"
Association "Vénus"
Association Chatmicâlin
Chatmicâlin
Association EQUIDESTIN
EQUIDESTIN
Association THE CATS'HOUSE
THE CATS'HOUSE