Zanskar2018: Théâtre/humour au service de l’hygiène, la santé et l'environnement

par Alpes Himalaya

Faire un don

Zanskar2018: Théâtre/humour au service de l’hygiène, la santé et l'environnement

par Alpes Himalaya

Faire un don
Zanskar2018: Théâtre/humour au service de l’hygiène, la santé et l'environnement - Alpes Himalaya

Une action originale de formation innovante pour l’aide aux populations reculées du Zanskar.



Zanskar2018 : Théâtre et Humour au service de l’hygiène, de la santé et de la protection de l’environnement


Projet porté par : L’Association Alpes Himalaya

Aide aux populations tibétaines résidentes du Zanskar : éducation, environnement, maintien des cultures et traditions

 

Bénéficiaires, les membres de l’Association « LVS, Lungnak Volontaries Students »

Association des étudiants de la vallée de la Lungnak/Zanskar (état de Jammu-et-Cachemire, Himalaya indien).

Action principale : campagne annuelle de gestion des déchets, prévention santé auprès des villageois de la vallée de la Lungnak.

 

En partenariat avec

L’association Caravane Théâtre

Organisme de formation Clown et Théâtre Forum, en France comme à l’étranger

et

L'Envol de la Baleine , Compagnie de clown et de théâtre social.

Compagnie d’expérimentation artistique pluridisciplinaire : clown - théâtre - vidéo - documentaire - actions culturelles

 

Le projet

L’association LVS « Lungnak Volunteers Students » (ONG d’étudiants du Zanskar) a été créée en 2011 par la première génération de Zanskarpas (habitants du Zanskar) ayant eu accès à l’éducation. Conscients des conditions de vie difficile de leurs parents, habitants de la vallée reculée de la Lungnak au fin fond de l’Himalaya indien, et de l’incidence de la mondialisation sur l’environnement et les comportements humains, les étudiants de l’association LVS se sont fixés pour objectifs la prévention hygiène/santé des villageois et la protection de l’environnement dans leur vallée. C'est ainsi que depuis 2011, toutes les années en début de saison, les étudiants de l'association LVS font une campagne d'une quinzaine de jours d'information et de protection de l'environnement dans la vallée de la Lungnak. Depuis 6 ans, l'association Alpes Himalaya soutien financièrement et méthodologiquement l'association LVS dans ses actions.


Le projet mise sur le fait que les outils innovants du clown et du théâtre forum pourraient se révéler très efficaces pour la transmission de messages auprès de cette population parentale illettrée mais curieuse et soucieuse de son avenir. La première expérience de l'association Caravane Théâtre au Ladakh au cours de l'été 2013 a confirmé que les populations tibétaines du Ladakh, de nature gaie et très sociable, étaient très réceptives à ces méthodes. Suite à cette expérience pertinente, c'est tout naturellement que les associations Caravane Théâtre et Alpes Himalaya ont établi un partenariat. Le projet a été défini en association avec les étudiants de l'association LVS désireux d'exercer ces pratiques lors de leurs campagnes annuelles.


Au cours du projet les étudiants de la LVS seront formés aux techniques de clown et du théâtre forum et accompagnés à l’application de ces techniques lors de leur campagne annuelle qui se déroulera cette année en juillet 2018. De plus, la formation délivrée aux étudiants de la LVS a pour but de les rendre autonomes dans la transmission de ces outils, et pour leur adaptation dans de multiples contextes.


 Nous développerons les points suivants afin de mieux présenter notre projet :

1 – Le contexte du projet : le Zanskar et le peuple du Zanskar

2 – L’Association LVS « Lungna Volunteer students »

3 – Les Associations partenaires et ses protagonistes dans le projet

4 – Quelques mots à propos du personnage clown et du théâtre forum

5 – Le déroulement du projet

6 – Le montage du projet et la communication

7 – Le budget prévisionnel

 

1 – Le contexte du projet : le Zanskar et le peuple du Zanskar

Le Zanskar se trouve dans la partie centrale de l'État Indien de Jammu et Cachemire, traversée par la rivière Zanskar. Le Zanskar se situe dans le district de Kargil aux frontières de l'Inde avec le Pakistan.


Situé entre 3000 et 5000 mètres d'altitude, le paysage, souvent qualifié de « minéral », est austère, aride et majestueux.





La région est également célèbre pour sa vie sauvage unique et sa culture bouddhiste qui est représentée par de nombreux monastères.


Les habitants de ces régions, les Zanskarpas, se sont efforcés de préserver leur propre culture bouddhiste et leur langue tibétaine.



2 – L’Association LVS « Lungnak Volunteer students »

Les premières générations d’étudiants Zanskarpas (âgés d’une trentaine d’années) amenés à fréquenter les villes pour la poursuite de leurs études et à se confronter aux problèmes liés à la mondialisation, ont été très sensibles aux questions liées à la préservation de leur vallée et à la santé de leurs familles. C’est pourquoi en 2011 ils ont éprouvé le besoin de créer une association NGO indienne, la LVS « Lungnak Volunteers students », avec pour objectif de sensibiliser leurs parents illettrés aux aspects de protection de l’environnement et de préservation de la santé.


 


Promotion 2018 des étudiants de l'association LVS - L'assemblée générale de l'association LVS s'est tenue au mois de janvier 2018 à Jammu.


L’action 2018 de l’association LVS dans la vallée de la Lungnak se déroulera au mois de Juillet. Dix étudiants (5 filles et 5 garçons) se sont portés volontaires pour participer au projet. Ils vont donc consacrer 23 jours de leur temps de vacances pour la réalisation du projet. Cela signifie que pendant ce temps ils ne pourront pas chercher de travail saisonnier, gain indispensable pour la poursuite de leurs études. Pour cette raison nous affichons dans notre budget prévisionnel une somme significative afin de pouvoir les rémunérer tout comme s’ils faisaient un travail d’été au Zanskar.


L’engagement de ces étudiants est de créer un groupe de travail qui aura pour mission de transmettre les connaissances acquises cet été 2018 à d’autres étudiants dans le futur de manière à ce que ce nouveau savoir-faire de l’association LVS arrive à se pérenniser d’année en année. Des documents pédagogiques seront produits en anglais à cet usage, et un suivi de la pérennisation de cette formation sera assurée par l'association Alpes Himalaya qui a établi une relation suivie (parrainage) avec les étudiants de la LVS depuis 6 ans.

 

3 – Les Association partenaires et ses protagonistes dans le projet

Association porteuse du projet : Association Alpes Himalaya

Alpes Himalaya est une association de solidarité internationale basée à Grenoble. Régie par la loi de 1901 sur les associations, Alpes Himalaya est déclarée d'intérêt général depuis janvier 2000.

Les principaux objectifs de l’Association Alpes Himalaya sont :

· Faciliter l’accès à l’éducation dans l’Himalaya de l’Inde du Nord, dans le respect des différentes cultures et de leur environnement ;

· Développer et faciliter les relations et les échanges entre les populations des Alpes et de l’Himalaya ;

· Favoriser le développement durable dans l’Himalaya et en assurer le suivi par l’envoi régulier de stagiaires français (Lycées, IUT, Polytech, etc) ;

· Éveiller l'intérêt pour la culture et la vie quotidienne dans le Zanskar et le Ladakh...

Depuis 2012, l’Association Alpes Himalaya soutien les actions de l’association LVS, en particulier la campagne annuelle des étudiants LVS pour la gestion des déchets dans leur vallée, la vallée de la Lungnak.


Deux membres de l’association Alpes Himalaya participeront au projet :

Françoise GIROUD,vice-présidente de l’association et promotrice du projet, et

Hervé SERVANT,secrétaire adjoint de l’association Alpes Himalaya et membre de la compagnie de théâtre « Entre En Scène », Froges (38)

 

Association Caravane ThéâtreParcouRire le Monde

Caravane Théâtre est une association loi de 1901 créée à Toulouse en 1996, elle est une compagnie théâtrale et organisme de formation.

Elle utilise les outils du clown et du théâtre-forum (ou de l’opprimé) pour découvrir le monde et communiquer entre les individus, autour de soi et de son corps. En France, des ateliers sont ouverts à tous les néo-clowns ou affirmés, dans la région toulousaine.

« ParcouRire le Monde » est une facette de l’association qui programme des stages et des rencontres à l’étranger, avec 15 années d’expérience et un solide tissage de relations hors frontières avec l’ensemble des acteurs de la société civile des pays visités.

 

Jean-Pierre BESNARD fonde l’association Caravane Théâtre en 1996 dont il est le responsable artistique et pédagogique. Professionnel qui a plusieurs cordes à son arc : du travail de la voix au formateur en communication, il conceptualise et conduit des séminaires inter-culturel. Ainsi, il intervient depuis plus de 20 ans dans le champ de la recherche, développant les applications sociales du Clown-Théâtre en France et à l’étranger. Il mènera plusieurs projets et sera l’initiateur de la création d’un centre théâtral, en Inde, Tunisie, Brésil , Maroc, Philippines …

Jean-Pierre BESNARD a été moteur dans l’initiation de ce projet au bénéfice des jeunes Zanskarpas.

A Produit

Un livre sur la pédagogie du Clown « Clownmuniquer du développement personnel à l’intervention sociale »

Un livre sur la pédagogie du Théâtre Forum  « Le théâtre Forum pour tous et partout »

 

L'Envol de la Baleine

Compagnie de clown et de théâtre social œuvre dans la région Grenobloise et Drômoise.

Elle utilise les outils du clown et du théâtre pour favoriser la rencontre de tout public issu de toutes situations sociales et de tout corps de métiers.

Proposant des espaces de rencontres pédagogiques et artistiques insolites et innovants, les langues se délient et les corps s'expriment. Ainsi, chacun dans sa singularité prend le risque d’être et d’exister pour oser se raconter. Ensemble, les faiblesses deviennent des forces et les contraintes, un champ de possibles !

Du spectacle participatif à la transmission, des théâtres à l'in-situ, des centres sociaux aux centres de formations, L'Envol de la Baleine, par ses savoirs-faire artistiques et pédagogiques, offre la possibilité de faire des différences des richesses à partager.

 

Stéphanie JEANNOT,de formation éducatrice spécialisée, a toujours réutilisé ses compétences théâtre et clown dans son accompagnement professionnel. Elle réalisera de nombreuses missions de solidarité internationale, dont 18 mois aux Philippines avec l’Association Caméléon.

Depuis 4 ans, en tant que clown et intervenant pédagogique, elle se consacre au clown-théâtre et au clown relationnel acteur social en axant sa recherche sur le clown comme un outil de médiation et de communication afin que l'individu puisse s'épanouir dans le collectif.

En 2014, elle participera et co-animera des stages interculturels avec Jean-Pierre BESNARD del’association « ParcouRire le Monde » (Philippines/Maroc/Sénégal/Grèce) et, depuis 2015, intervient pour l’Institut des Travailleurs Sociaux de Grenoble (38) afin de transmettre « le clown comme outil de médiation et de communication » aux futurs professionnels de l’accompagnement.


L'équipage se trouve ainsi constituée des membres de l'association des étudiants Zanskarpas de la LVS, des membres des associations françaises Caravane Théâtre, L'Envol de la Baleine et Alpes Himalaya, et des potentiels participants français qui viendraient se joindre au projet.


La diversité des personnes qui composent cette équipe interculturelle est une force et un atout pour ce projet. Ce qui re-lie ces personnes c’est la volonté de s’engager pour un renforcement du tissu social du peuple du Zanskar et pour une transmission heureuse et libre de l’expression.

 

4 – Quelques mots à propos du personnage clown et du théâtre forum

Le clown

Le clown et le chef du bidon ville .Jaipur.

Le personnage Clownesque a fait son apparition dans le cirque puis s’est émancipé dans la rue, s’est invité et a été accueilli dans les colloques et les institutions tel un regard extérieur et bienveillant puis, depuis peu, il est utilisé en tant qu’outil de développement personnel.

Ce personnage est un révélateur de la vie, par l’émotion et le rire, il va à la rencontre de soi  par l’auto-dérision et, par conséquent, être mieux disposé à accueillir l'autre dans sa globalité. Il se construit dans une qualité d’écoute et de respect de soi-même, des partenaires de jeu et du public permettant ainsi son épanouissement dans le collectif.

Le travail du clown permet également d’accueillir les difficultés en les dédramatisant et, ainsi, en faire une force, autant sur scène que dans le quotidien.

 

Par le personnage du clown, la personne se permet, d’oser se  mettre en action, de jouer avec le décalage et l’extrême, de reconquérir sa liberté en donnant de la profondeur, de l’intensité et de la pertinence autant aux situations problématiques qu’aux solutions proposées mises en scène dans le théâtre-forum. Le tout, saupoudrer du rire salvateur et fédérateur !

 

Le Théâtre-Forum

Le Théâtre-Forum est créé par le brésilien Augusto Boal au cours des années 1960. Il fut le fondateur du mouvement « Théâtre de l’opprimé » qui est désormais répandu à travers le monde entier. Cette forme de théâtre souhaite aider à lutter contre les formes d’oppressions pouvant exister dans les sociétés humaines. Plus encore, il entend réveiller l’esprit de contestation indispensable à une société organisée.

Le Théâtre-Forum permet de mettre en scène des situations problématiques de l’environnement du groupe en vues de les transformer, de donner des outils de compréhension afin de pouvoir agir pour transformer la situation. Dans cette forme de théâtre, non-traditionnel, le rôle des spectateurs est primordial. C’est à partir d’un scénario initial, qu’ils vont venir sur scène pour jouer d’autres possibilités.

Cette démarche globale comporte plusieurs déclinaisons telles que le théâtre image, le théâtre journal, le théâtre invisible, le théâtre mythe entre autre.

Le Théâtre-Forum intervient comme un « éducateur » qui accompagne les gens vers l’expérimentation de nouveaux modes d’expression. Et en termes de prévention, le défi c’est que les gens en trouvent un dans leurs références individuelles aux messages et informations de prévention diffusés au grand public

 

On ne parle, on ne fait ou ne produit que ce que l’on connaît

 

 

 

La rencontre du clown et du Théâtre Forum …. autrement dit le « Clowning »

Le « Théâtre-Forum » et le « Clown Théâtre » sont des supports de transformation sociale :

-          Le « Théâtre-Forum » agissant essentiellement au niveau du collectif,

-          Le « Clown Théâtre » dans l’espace du développement personnel.

 

Ainsi, pour se faire, dans nos ateliers et sur scène nous explorons :

-   La prise de conscience et l’utilisation du langage corporel : repérer ce qui sert à la communication,

-   Les possibilités de l’expression corporelle et de la voix : trouver sa voix grâce à l’écoute de son corps, une porte ouverte pour trouver sa propre voie !

-   La mise à distance et mise en jeu des émotions par l’improvisation et les jeux clownesques : se re-découvrir afin d’accueillir ses faiblesses pour en faire ses atouts et de ne plus se laisser submerger (subir) par l’émotion mais de prendre de la distance et ainsi d’ouvrir le champ des possibles des situations problématiques.

-   La légèreté du plaisir pour s’offrir un espace-temps de rire, de partage et de joie dans la bonne humeur !

 

Oser libérer sa créativité, exprimer les maux par les mots afin de re-prendre sa juste place dans la société et, ensemble, être son propre acteur du monde de demain.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Utilisation des clowns comme des acteurs de la prévention

Un exemple : les clowns comme « guérisseurs »

 

Situation

1 acte : une tribu de clowns nomades s’installe sur la place du village.

Les femmes préparent le repas. Les enfants jouent. Les hommes pratiquent leurs acrobaties.

Les spectateurs arrivent pour assister au spectacle.

2 acte : quand le public est suffisamment nombreux, un docteur entre en scène.

Il chasse les clowns de la place du village. Il dit au public qu’il va donner une leçon sur la dysenterie parce que beaucoup d’enfants du village en souffrent.

3 acte : le docteur explique les symptômes de la dysenterie et comment reconnaitre qu’un enfant est malade.

En même temps les clowns imitent ses explications en les exagérant. Cela amuse le public.

Puis le docteur explique comment soigner la maladie par une alimentation simple et disponible (riz, bananes, pommes de terre, …).

Les clowns en font la démonstration.

4 acte : le docteur demande si quelqu’un peut répéter ses explications afin d’être sûr que tout le monde a compris. Le clown père répète toutes les explications. Le docteur lui donne sa blouse blanche et son stéthoscope comme un symbole de la science du clown et lui dit : « maintenant tu es devenu le docteur de la dysenterie »

5 acte : le nouveau clown docteur demande à son tour au public s’il a retenu la leçon sur la dysenterie.

Un jeune garçon vient sur scène et répète la leçon, il devient aussi un « docteur ».

Ensuite c’est le tour d’un autre puis d’un autre de répéter les explications. Ils deviennent tous des « docteurs ».

Epilogue

Le public s’en va et remercie les clowns.

Les spectateurs ont retenu la leçon sur la dysenterie

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

5 - Le déroulement du projet

Les membres français de l’équipage arriveront à Leh, capitale du Ladakh (3500m d’altitude) et après une petite acclimatation, en deux jours de jeep atteindront Padum, capitale du Zanskar (3600m d’altitude).


En quelques heures de jeep ils atteindront Raru, village du Zanskar (3800m) d’altitude, où ils seront attendus par les étudiants de l’association LVS.

Plantation d'arbres à l'école de Raru par les étudiants de l'association LVS lors de leur campagne "Gestion des déchets et protection de l'environnement" de juillet 2016.


Le projet de déroulera alors en deux temps :

-   Il s’agira dans un 1 temps de créer, après quelques journées de formation, des spectacles inter-actifs basés sur l’humour en relation avec les thèmes de la santé, de l’hygiène et d’environnement, en collaboration avec les étudiants de la LVS.

-   Puis dans un 2 temps, nous mettrons en œuvre ces spectacles lors de la campagne annuelle de sensibilisation des villageois de la vallée de la Lungnak, menée par les étudiants de la LVS.

 

Journées de formation

Du 6 au 16 juillet 2018, nous serons hébergés au village de Raru, soit chez l’habitant soit en structure collective.

Au cours des journées de formation au Théâtre Forum et au Clown Acteur Social, nous créerons des spectacles « Hygiène- Santé » et « Gestion des Déchets ». Puis nous irons expérimenter ces spectacles auprès des habitants du village de Raru, et dans les villages de proximité : Muney, Pipcha, le monastère de Muney, et le village de Ycher.

 

La campagne de prévention

Du 17 au 29 juillet 2018, nous monterons dans la vallée de la Lungnak pour donner des représentations dans les villages isolés du Zanskar. Ces spectacles accompagneront la campagne annuelle de gestion des déchets et de sensibilisation de la population à des événements santé menée par les étudiants de la LVS. Selon les possibilités du moment nous irons à : Dorzon, Tsetang, Surley/Yulgok, Kalbog/Tsetang/Enmu, Cha, Monastère de Phuktal/Yulgar, Purne/Yal/Marling, Testa, Kuru, Tangsze, Table, Kargyak, Sking pour terminer notre parcours à Tangso (4200m d’altitude).

Le village de Tangso, 4200m d'altitude.


Nous partagerons travail, logement, nourriture, quotidien, culture, rires et bonheurs avec tous les acteurs du projet, étudiants et villageois zanskarpas, rencontres de hasard et tous les publics.

Les étudiants de l'association LVS en action, gestion des déchets dans la vallée de la Lungnak, campagne 2016.

(campagne de juillet 2016).


Dans tous les villages les "Amas des Women Alliance" (les associations des femmes des villages) accompagnent les étudiants de l'association LVS lors de leur campagne de gestion des déchets. Ce sont des groupes d'une 20taine à un 30taine de femmes qui accompagnent les étudiants, les accueillent avec thé et khura (beignets locaux) et le plus souvent leur prépare un repas : thukpa (soupe tibétaine) ou momos (raviolis tibétains).

En fait, pendant les 5 jours qui précédent la campagne, le président de la LVS (le nouveau président élu en janvier 2018 pour les 4 années à venir est STANZIN Sangay, du village de Sking) parcours la vallée, rencontre les associations de femmes et définit avec elles la date de passage des étudiants LVS dans le village. Chaque village compte de 20 à 40 maisons familiales, avec des foyers pouvant compter jusqu'à une 15 zaine de personnes. Ce sont les associations de femmes qui gèrent la logistique. Les étudiants de la LSV les remercie par la remise de la Katah (écharpe traditionnelle) au cours d'un discours et par une donation.

 


Repas collectif des étudiants de l'association LVS avec les femmes qui les accueillent dans les villages pendant leur campagne annuelle de gestion des déchets et de protection de l'environnement (campagne 2016).

Pour toute la durée de l’action, nous serons hébergés dans les villages, soit chez les habitants eux-mêmes soit dans des maisons communales.


6 – Le montage du projet et la communication

Relation avec les étudiants de la LVS et logistique :

Ce travail important effectué en amont pour assurer le bon déroulement du projet est assuré par l’association Alpes Himalaya sous la responsabilité de sa vice-présidente, Françoise GIROUD.

Sur place la responsabilité logistique sera assurée de manière conjointe par Françoise GIROUD, vice-présidente de l’association Alpes Himalaya, et STANZIN Sangay, président de la LVS.

 

Responsabilité artistique et pédagogique :

La responsabilité artistique et pédagogique, autant en amont du projet que sur place, sera assurée par Jean-Pierre BESNARD, fondateur et formateur de Caravane Théâtre, et Stéphanie JEANNOT clown et intervenante pédagogique.

Tout au long de la formation, des temps d’échanges avec les intervenants seront ménagés afin d’ajuster et d’évaluer au mieux notre pédagogie et, si besoin, d’ajuster l’évolution du projet.

 

La communication :

Nos outils de communication seront principalement à travers nos pages facebook et nos sites internet respectifs. A savoir que la communication pendant la durée du projet pourrait être fortement altérée par le manque de réseau internet dans ces régions du monde. Par contre en amont puis en aval du projet ces outils seront mis en œuvre, même depuis l’Inde dans la mesure des possibilités.

Une communication médiatique sera mise en place sur le projet dans la limite de nos contacts possibles.

Un rapport écrit sera fourni en retour de mission.

Un article détaillé sera publié dans le journal annuel de l’association Alpes Himalaya (activités 2018).

Un livret pédagogique sera produit en anglais au bénéfice des étudiants de la LVS afin d’assurer une bonne transmission des connaissances.

Des séquences vidéo seront tournées tout au long du projet afin d’être introduites dans un documentaires détaillant les actions de la LVS, documentaire en cours de réalisation depuis l’été 2016. Notre grande ambition est de pouvoir produire un documentaire d’une durée approximative de une heure afin de pouvoir le présenter dans certains festivals du film de voyage, et de pouvoir profiter d’une telle occasion pour faire venir en France quelques étudiants de la LVS.

Une exposition photo pourrait être créée.

 

7 – Le budget prévisionnel

 


Parrainages : étudiants de la LVS

3 000 euros

Hébergements et frais de nourriture

1 700 euros

Frais de transport locaux (jeep ou chevaux)

500 euros

Participation aux frais de formation

3 000 euros

Achats de matières et de fournitures 

200 euros

Fournitures pédagogiques : clés USB, cartes mémoire caméras/appareils photos, disque dur, photocopies

500 euros

Exposition photos et création d’un documentaire(1)

 

TOTAL

8 900 euros

(1) Dans le cas où le budget pourrait le permettre une exposition photo et un documentaire pourrait être créés et présentés dans divers festivals.

Merci pour vos dons :

- 15 euros correspond à une journée de rémunération d'un étudiant ou à une journée d'hébergement (pension complète) chez un habitant

- 25 euros au prix par personne d'une jeep pour le transfert de Padum au point le plus avancé dans la vallée (Enmu),

- 30 euros à 2 jours de transports de bagages avec deux chevaux (pour 4 personnes),

- 50 euros aux repas pour 6 personnes pendant un jour,

- Avec 3000 euros nous pouvons déjà rémunérer pour toute la durée de la formation tous les étudiants de l'association LVS qui se sont portés volontaires pour participer au projet.

Les dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%. Un reçu sera remis par l'association Alpes Himalaya en avril 2019.

Les personnes désirant se joindre au voyage pour bénéficier de la formation et de la richesse de cet échange inter-culturel peuvent consulter "les aventures de zippo le clown".

MERCI pour votre soutien, et MERCI pour la confiance que vous accordez à nos jeunes amis Zanskarpas.

Pour tout renseignement complémentaire n'hésitez pas à contacter francoise.giroud.fg@orange.fr




Donner 20 euros

Carte de donateur (format électronique) + feuille de don pour impôts 2018

Donner 50 euros

Ce qui précède + Envoie d'une carte postale depuis l'Inde

Donner 100 euros

Ce qui précède + Remise d'un Katak au retour de mission

Donner 150 euros

Ce qui précède + Un drapeau de prière

Donner 200 euros

+ Le journal annuel "Djulé Djulé 2018" de l'association Alpes Himalaya

Donner 250 euros

Ce qui précède + Un calendrier 2019

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS

Vous êtes une entreprise ?

Devenez mécène de notre projet et boostez notre levée de fonds en abondant les dons des internautes !

En savoir plus
L
Lauriane Servant
23/06/2018
J
Jean-François PONS
20/06/2018
H
Huberte Andrieux
19/06/2018
Signaler la page