Rénovation d'une école en Haïti !

par ÂME Sans Frontières

Rénovation d'une école en Haïti !

par ÂME Sans Frontières

Rénovation et modernisation de l'école Notre Dame de la Mer à Aquin, en Haïti, par les étudiants de ÂME Sans Frontières.

                                  Adoptons une école en Haïti 



A L'HEURE ACTUELLE NOUS AVONS PU RECOLTER 7000 euros, NOUS AVONS ATTEINT NOTRE PREMIER OBJECTIF QUI EST L'ELECTRIFICATION EN PANNEAU SOLAIRE DE L'ECOLE NOTRE DAME DE LA MER EN HAITI (475 élèves).

IL NOUS MANQUE ENVIRON 1500 euros POUR ATTEINDRE NOTRE DEUXIEME OBJECTIF QUI EST L'INSTALLATION D'UN TABLEAU NUMERIQUE INTERACTIF DE TRAVAIL AVEC L'ACHAT DE MATERIEL INFORMATIQUE : 1 VIDEO PROJECTEUR ET 1 ORDINATEUR.


NOUS COMPTONS SUR VOUS !

(Informations mis à jour le 25/05/16)


FOR ENGLISH SPEAKERS : PLEASE SCROLL DOWN TO THE BOTTOM OF THE PAGE !



Une bref idée de départ ?


Pour cette année 2015-2016 ÂME Sans Frontières a décidé d’agir en Haïti !
Nous avions, depuis le début, formulé l’idée d’un projet qui aurait pour but de favoriser l’éducation.

Nous avons alors pensé à créer un partenariat entre une école Haïtienne et notre association qui nous permettrait de rénover et moderniser cette école.

Le mot « adopter » nous tient à coeur puisqu’il s’agit vraiment d’un projet de durabilité : nous souhaitons moderniser notre école adoptée, en allant nous même en Haiti, mais aussi maintenir le contact avec les enfants et enseignants de l’école dans la durée.
Le conseiller pédagogique de l’école réalisera un compte-rendu hebdomadaire qui nous permettra un suivi des avancées et des difficultés rencontrées et qui sera envoyé par mail.


Notre école adoptée ?


Notre école adoptée s’intitule Ecole Notre Dame de la Mer et se trouve à Aquin, ville dans le Sud-ouest de l’île de Haïti.
C’est une école primaire de 475 élèves, les classes vont jusqu’au CM2 (6eme année fondamentale) et certaines classes sont chargées de plus de 70 élèves.
Cette école n’est pas électrifiée, n’a pas non plus l'eau courante et les murs ont besoin d'être consolidés.

L’éducation Haïtienne en quelques chiffres ?

38,8% de la population totale n’a jamais fréquentée une salle de classe.
56% des écoles fonctionnent dans des structures non prévues à cet effet (maisons d’habitation, églises et tonnelles).
91% de ces écoles se trouvent en milieu rural mais fonctionnent sans électricité.
 65% d’entre elles fonctionnent sans eau courante.
Sur 100 élèves qui rentrent en 1ère année fondamentale seulement 29 d’entre eux parviennent au secondaire.
Seulement 1,7% des enfants handicapés d’âge scolaire ont la chance de fréquenter une école.
 40% de la population haïtienne a moins de 15 ans soit 3,6 millions.
50%
des enfants d'âge scolaire n’allaient pas à l'école avant le tremblement de terre.
Environ 375 000 enfants entre 6 et 11 ans ne sont pas scolarisés.


Notre projet ?

Le violent séisme du 12 Janvier 2010 en Haiti a provoqué la destruction de 80% des écoles dans les zones affectées, et la disparition de milliers de professeurs et d’élèves..
Depuis les classes scolaires sont surchargées d’élèves et les professeurs sont peu, voir pas, formés.

De plus, dans les six années du primaire, le français et le créole constituent les deux langues d'enseignement à égalité, du moins théoriquement, hors tous les enfants n’ont pas forcément de bonnes connaissances en français puisqu’ils parlent créole avec leur famille, amis et entourage..
Nous souhaitons agir avec notre école adoptée en utilisant les nouvelles technologies pour apporter une éducation de qualité.

C’est pour cela que notre projet s’articule sur 5 axes :


- L’électrification de notre école en panneaux solaires

- L'achat de matériel informatique (tableau et video-projecteur interactif et un ordinateur)

- La formation des enseignants de l’école par un conseiller pédagogique
- L'installation et la maintenance du matériel par un technicien (pendant 24 mois + frais de déplacement)
- L’achat de matériel pédagogique : guides du maitre, DVD et vidéos pédagogiques, livres d’exercices pour les enfants.


Les travaux d'électrification de l'école seront certainement réalisés par la société haïtienne ENERSA basée à Port au Prince, la capitale. Ils sont spécialisés dans les solutions énergétiques en énergies renouvelables.
Afin de pouvoir bénéficier au mieux du rayonnement solaire, les panneaux solaires seront positionnés sur un poteau métallique, celui-ci renforce également la sécurité de l'installation puisque les panneaux seront hors de portée des voleurs potentiels et directement soudés sur le poteau.


Le tableau numérique interactif est un outil adapté au besoin, souvent exprimé, de renforcement du soutien pédagogique à l'enseignant. Il permet de "cadrer" les cours, surtout lorsqu'il est accompagné d'un guide du maître (papier et numérique) qui conseille et rassure le professeur dans son enseignement au quotidien.
Les élèves, même ceux des petites classes, sont particulièrement réceptifs à une méthode qui fait appel à leur capacité d'observation et qui sollicite leur participation active.
La répétition à outrance, comme méthode pédagogique, si courante en Haïti, ne peut que produire des élèves passifs et formatés.
En revanche, l'observation, le dialogue et l'expérimentation directe forment des élèves curieux, ambitieux et ouverts sur le monde.
L’éducation numérique permet à l’enfant d’avoir compris les leçons en sortant de classe !


« L’enfant maintenant, peut observer par lui-même ce que, beaucoup de fois, des mots sont employés pour expliquer. Quand je lui parle de la plante qui grandit ou d’une fonction du corps humain et que je lui montre une image, je sais que cela reste compris dans l’esprit de l’enfant.

Ils adorent utiliser le stylet, puisqu’ils se rendent compte qu’ils peuvent écrire au tableau avec celui-ci. L’enfant voit les images et peut interagir sur le tableau.
Du côté de mon école, le tableau a maximisé l’éducation car, non seulement, je peux l’utiliser pour les programmes mais aussi pour d’autres matières, c’est une merveilleuse contribution.»

Ghislaine Jean-Louis Rochelin, directrice d’une école Haitienne.


L’enseignement numérique s’appuie sur un équipement de base constitué d’un PC portable doté du logiciel de Tableau Numérique Interactif (TNI) Sankoré 3.1, d’un vidéo-projecteur interactif, Epson 455 WI, et d’un Tableau Blanc Interactif (TBI).

Cette application permet de projeter des cours numériques interactifs sur une simple feuille de contreplaqué et de formica.

Cette méthode permet aux enseignants de dispenser leurs cours en s’appuyant sur les exercices numériques développés suivant le programme haïtien.
Les enseignants sont guidés par les leçons projetées sur le tableau, ce qui leur permet de sortir d’un enseignement basé sur la répétition et d’interagir avec leur classe en la faisant réfléchir, observer et participer.

Le Guide du maître est fourni à chaque enseignant. Celui-ci y trouvera comment aborder chaque activité du cours en exploitant au maximum les potentialités de chaque séquence:

- Le guide suggère les questions que le maître doit poser à sa classe.

- Le guide indique les bonnes réponses que les élèves doivent lui donner.

- Le guide détaille les actions du maître et celles attendues des élèves.


A chaque étape de la leçon, le Guide du maître conseille et oriente l'enseignant pour que son cours devienne plus vivant et plus efficace !


Notre mission en Juin 2016 ?

ÂME Sans Frontières et ses membres comptent partir en Haiti en Juin 2016 pour participer à l’électrification solaire, ainsi qu’à l’installation du matériel.
Nous souhaitons aussi réaliser des cours de soutien scolaire auprès des enfants de l’école, ainsi que des événements d’animation sportif ou créatif.


Pour l’aide à l’achat du matériel et le contact direct avec l’école nous sommes en partenariat avec l’association Haiti Futuret sa Présidente Josette Bruffaerts-Thomas !
Le week-end du 27 Novembre 2015, nous sommes allés à Paris pour rencontrer en face à face les bénévoles de cette association et Josette avec qui nous avons eu un très bon feeling.
Nous avons pu discuter de notre projet plus amplement, et c’est à son retour en Haiti, en Décembre, que Haiti Futur a parcouru les écoles pour nous trouver celle à adopter : Ecole Notre Dame de la Mer à Aquin.


Le détail budgétaire ?


Notre projet « Adoptons une école en Haïti » correspond à un budget de 14 000 dollars US, soit aux environs de 13 000 euros.

Les fonds nécessaires seront récoltés avant juin 2016.
Les billets d’avions de chacun d’entre nous pour le trajet aller-retour en Haiti sont entièrement à nos frais personnels. En aucun cas l’argent récolté pour le projet ne servira à autre chose que pour le projet lui-même.
 De plus, une fois sur place nous logerons à l'école en face à face avec notre école adoptée : l’Ecole Notre Dame du Sacré Coeur.  


Comment évaluons-nous la réussite de notre action ?


La réussite de notre action sera totale puisque, même si, à l’encontre de notre volonté, nous n’arrivons pas à récolter l’entièreté des fonds nécessaires à notre projet nous irons quand même en Haiti pour réaliser ce que nous pouvons avec les fonds déjà récoltés. Par exemple, si nous récoltons seulement 7000 euros, nous irons quand même en Haiti pour réaliser l’électrification de l’école en panneaux solaires qui coute environ 7500 dollars US soit 6800 euros.
En ce qui concerne la réussite de l’action sur le plan éducatif nous attendrons les nouvelles du conseiller pédagogique qui nous enverra les retombées de notre installation. Normalement nous ne devrions pas avoir de surprise, puisque cette nouvelle pédagogie du tableau interactif s’est déjà déroulée dans plusieurs écoles et a montré un impact positif sur les élèves. 


Cette opération s’inscrit-elle dans le cadre de notre cursus scolaire ?


L’opération, à proprement parler, ne concerne pas nos différents cursus scolaires.

En revanche, elle sera bénéfique pour plusieurs d’entre nous, d’un point de vue scolaire, puisque nous avons des étudiants en architecture qui s’intéressent à la réhabilitation des espaces et aux énergies renouvelables, des étudiants qui souhaitent devenir enseignants et sont donc impatients de voir le système éducatif en Haiti, ainsi que de donner des cours de soutiens aux enfants..

Cette opération sera aussi bénéfique pour les deux présidentes de ÂME Sans Frontières qui sont en Licence cinématographique, puisque elles souhaitent réaliser un documentaire de notre mission humanitaire, une fois sur place en Juin 2016, que nous diffuserons ensuite sur les réseaux sociaux, ainsi qu’une exposition photographique à notre retour en France.


Est-ce une opération locale, nationale, internationale ?


« Adoptons une école en Haiti » est une opération internationale qui aura un impact local, à Montpellier, avec la réalisation d'un documentaire et une exposition photographique.


Quels sont les impacts positifs concrets de cette opération sur votre territoire ?

Cette opération permet une ouverture d’esprit : du point de vue des étudiants adhérents qui s’investissent directement dans le projet en allant en Haiti, des étudiants qui nous soutiennent par nos ventes de gâteaux ou soirées étudiantes, des commerçants Montpelliérains …
Nous permettons aux citoyens de s’ouvrir et s’intéresser au monde extérieur.


De plus, nous aurons un impact concret à notre retour de Haiti, de par notre documentaire et notre exposition photographique.



                                                                       Présentation de ÂME Sans Frontières


Notre nom ?


ÂME Sans Frontières est un nom qui nous tient à coeur puisqu’il se constitue de deux significations qui nous représentent.

D’une part, AME qui signifie Association Montpelliéraine des Etudiants, sans frontières.

Et, d’autre part, l’âme qui désigne le principe vital de toute entité douée de vie, elle représente la vie même, sans frontières.


Notre création ?


ÂME Sans Frontières, est née en Septembre 2014, créée par l’étudiant David Nicolas.
L’année dernière les membres de l’association avaient récolté environ 800 euros ce qui avait permis d’envoyer un conteneur en Afrique contenant des livres, vêtements, jouets, peluches et du matériel médical.

Le Président ne voulant plus continuer son rôle, Aurore Valpremit, membre de l'association, a repris la présidence et a proposé à son amie, Madeleine Sampson de l'aider. 

Aurore et Madeleine gèrent, aujourd'hui, ÂME Sans Frontières à deux.



Un petit mot sur nous ?


Aurore Valpremit


Je m’appelle Aurore, j’ai 20 ans et je suis en deuxième année de Licence de Cinéma à l’université Paul Valéry.

Devenir Présidente d’une Association humanitaire est quelque chose que j’imaginais comme futur métier, et pourtant me voila Présidente de ÂME sans frontières à 20 ans, c’est génial !
J’ai, plus ou moins, toujours été dans l’humanitaire : à 18 ans je suis parti 5 mois en mission humanitaire dans un orphelinat au Togo et cet été j’ai fait 3 semaines de volontariat en Thaïlande dans un centre pour soigner des éléphants maltraités.

L’année dernière j’étais, de plus, membre de ÂME sans frontières.

J’adore vraiment ce que je fais et je ne pensais pas que l’Association prendrait autant d’ampleur, j’attends de voir la suite !


Madeleine Sampson 


Je m’appelle Madeleine, j’ai 21 ans et je suis en deuxième année de Licence de Cinéma à l’université Paul Valery, Montpellier.
Après avoir eu mon Baccalauréat, j’ai passé deux ans à voyager, en me déplaçant en grande partie en vélo, au Vietnam, Laos, Cambodge et Thaïlande, pour découvrir de nouvelles cultures et voir comment la population asiatique vivait au quotidien.
L’humanitaire, pour moi, n’est pas quelque chose auquel on participe une fois mais plutôt un mode de vie quotidien.
Je pense qu’il est important d’aider, de sourire, de parler, de soutenir et d’être sensible à son entourage et je veux partager ceci avec l’aide de l’association ÂME sans frontières.


Composition de l’équipe ?

Notre association comprends 29 membres (22 filles ; 7 garçons) venant de toutes les écoles et universités de Montpellier. De nouveaux adhérents se rajoutent chaque mois !


Nos vocations ?


ÂME Sans Frontières a 4 vocations:

- Mener des projets de solidarité nationale et internationale, soit par le biais d’une aide d’urgence, soit par l’aide au développement ;
– L’aide aux populations pauvres, sinistrées ou confrontées à des guerres ou des catastrophes ;
Créer et/ou soutenir des actions en faveur d’enfants, de jeunes, d’adultes et de familles, afin d’améliorer leurs conditions de vie (hébergement, nutrition, santé, éducation, formation…) ;

- Favoriser ou créer des actions visant à créer du lien social pour ce public.



Ou agissons-nous ?


Pour nous, agir en tant qu’association humanitaire n’est pas seulement destiné aux populations les plus démunies mais aussi aux personnes qui nous entourent.
Les personnes qui nous entourent ici sont les citoyens de Montpellier, c’est pour cela que des missions locales sont mises en place tout les mois sur Montpellier : Une mission par mois !


Notre première mission a eu lieu en Octobre et s’intitule « Vous êtes Super! ».
Nous avons fait deux interventions de cet événement qui consiste à écrire des compliments sur un carton, défiler dans les rues de Montpellier et communiquer des messages positifs aux passants tel que : « Vous êtes Super ».
Des sourires, des câlins, de la joie … Rappeler aux gens qu’ils ont tous quelque chose d’exceptionnel en eux !
On dit que « L’Avenir est entre les mains des jeunes » nous voulions donc mettre en avant un nouveau coté humanitaire ! Cet événement fut notre premier, il avait pour but de toucher un large public et il ne nécessitait pas beaucoup de moyens.
Cette opération a eu beaucoup de succès, des passants et des étudiants ne faisant pas partie de l’association nous ont rejoins, et beaucoup d’entre eux nous demandent aujourd’hui la date du prochain « Vous êtes Super! ».

Depuis Novembre, ÂME sans frontières est désormais en partenariat
avec l'association ATD Quart Monde de Montpellier pour réaliser des interventions tous les samedis après-midi dans les bibliothèques de rue auprès des enfants de la communauté gitane. 

Cette communauté a été relogée, il y a déjà plusieurs années, dans un quartier de Montpellier et beaucoup d’enfants sont présents. Ils ne vont pas à l'école ou arrêtent assez tôt, et c'est dans le but de changer cela que les bibliothèques de rue agissent. 

Plusieurs de nos membres vont tour à tour intervenir avec les enfants chaque samedi de l’année.
Nous faisons avec eux un apprentissage de l'alphabet, des coloriages, des jeux de sociétés ...
Nous prévoyons, de plus, d'organiser une grande chasse au trésor en Mars, ainsi que des évenements sportifs.


Nous avons, de plus, fait un évenement avec l’AHM, Association Humanitaire de Montpellier, qui organise des distributions de nourriture aux sans abris tous les samedis après-midi durant l’hiver.


Nos idées sont nombreuses pour les prochains mois !


                            -------------ENGLISH SPEAKERS--------------

                                        

                                          ÂME Sans Frontières - SOUL without Boarders


CURRENTLY TIME WE HAVE CURRENTLY RAISED 7000 euros, WE HAVE REACHED OUR FIRST GOAL WHICH IS THE ELECTRIFICATION OF THE SCHOOL “NOTRE DAME DE LA MER” IN HAITI (475 students).
WE LACK APPROXIMATELY 1500 euros TO OBTAIN OUR SECOND GOAL WHICH IS THE INSTALLATION OF A DIGITAL AND INTERACTIVE BLACKBOARD AND THE PURCHASE OF: 1 COMPUTER AND 1 VIDEO PROJECTOR.

WE ARE COUNTING ON YOU ! (Information updated 25/15/16)


A brief idea?


This current year ÂME Sans Frontières (Soul Without Boarders) has decided to act in Haiti !
We had, from the beginning, come up with a plan of a project that would aim to promote education. We then thought about creating a partnership between a Haitian school and our association that would allow us to renovate and modernise the school.
The word "adoption" is important to us because it really is a sustainability project: we want to modernise our adopted school, with some of us traveling Haiti, but also maintain contact with the children and teachers of the school over the years.
The academic adviser of the school will conduct a weekly report that will enable us to monitor the progress and difficulties that occurs during the years.


Our adopted school ?


Our adopted school is called “Ecole Notre Dame de la Mer” and is located in Aquin, a town in the southwest part of Haiti.
It is a primary school of 475 students, classes start at the 6th grade and some classes are loaded with more than 70 students.

This school is not electrified, nor has running water and walls need to be consolidated.


The Haitian education in figures ?


38.8% of the total population has never attended class. 

56% of schools operate in buildings that aren’t provided for this purpose (houses, churches and arbours). 

91% of these schools are in rural areas and operate without electricity. 


65% of them operate without running water. 


Out of 100 students who attend the 1st year of school, only 29 of them reach high school. Only 1.7% of disabled children have the chance to attend school. 
40% of the Haitian population is under 15 years (3.6 million). 


50% of children did not attend school before the earthquake. 


Approximately 375,000 children between the age of 6 and 11 are not in school.

Our project ?


The earthquake of January 12, 2010 in Haiti had caused the destruction of 80% of schools in the affected areas, and the disappearance of thousands of teachers and students...
Since then, school classes are overcrowded with students and teachers are hardly or not at all trained.

Moreover, in the first six years of primary school, French and Creole are the two languages that they are taught in, at least theoretically, although all children do not necessarily have a good knowledge of French as they speak Creole with their family, friends and entourage ...
We want to act with our adopted school by using new technologies to bring a successful education. That is why our project is based on five pillars:

- The electrification of our school with solar panels
- Purchasing equipment which includes and interactive whiteboard and a computer
- Teacher training program with an academic advisor
- Installation and maintenance of the equipment thanks to a technician
- The purchase of educational materials : teacher guides, instructional videos and DVDs , exercise books for children.

The electrification works will be done by a Haitian society called ENERS which is based in Port au Prince, the capital. They specialise in energy solutions and in renewable energy. In order to get the most solar radiation, solar panels will be positioned on a metal pole, it also enhances the security of the installation since the panels will be out of reach of thieves and soldered directly on the post.

The interactive whiteboard is a tool adapted to strengthen and support the teacher lessons. Students, even those in lower grades, are particularly receptive to this method that uses their observation skills and seeking their active participation.
The excessive repetition, as a teaching method, so common in Haiti, can only produce passive and students.

However, observation, dialogue and direct experimentation forms students that are curious, ambitious and opens them up to the world. This digital education enables children to have understood the lessons at the end of the class!

"The child can now see for himself, when words are usually used to explain. When I talk to him about the plant that grows or the functions of the human body and I show him a picture, I know that it remains within the spirit of the child. They love to use the pen, since they realised that they can write on the board with it. The child sees the pictures and can interact with them on the whiteboard. From the point of view of my school, the interactive whiteboard maximised education because not only I can use it for programs but also for other materials, it is a wonderful contribution. " Ghislaine Jean-Louis Rochelin, director of a Haitian school.

Digital education is based on basic equipment which consists of a laptop PC with software Digital Interactive Table (TNI) Sankore 3.1, an interactive video projector, Epson WI 455, and an Interactive Whiteboard (TBI).
This application can project interactive digital course on a single sheet of plywood and formica.

This method allows teachers to deliver lessons based on digital exercises developed following the Haitian program. Teachers are guided by the lessons planned on the whiteboard, allowing them to get out of their teaching habits which is based on repetition and interact with their class by making them reflect, observe and participate. 


The Teachers Guide is provided to each teacher. They will each find a way of how to approach each activity of the lesson whilst using the maximum potential of each sequence:

- The guide suggests questions that the teacher should ask the class.
- The guide shows the correct answers that students should give him.
- The guide details the teachers actions and those expected of students.

At each stage of the lesson, the Teacher guide advises and guides the teacher so that his lesson becomes more alive and more efficient.


Our mission in June 2016 ?


Âme Sans Frontières and its members are going to Haiti from the 13th of June 2016 to participate in the installation of the solar panels and other equipment.
We also wish to carry out remedial classes for the children in the school, as well as sportive or creative animation events.

To help the purchase of equipment and the direct contact with the school, we are in a partnership with the association Haiti Future and its President Bruffaerts Josette Thomas!
On the weekend of November 27th 2015, we went to Paris to meet with the volunteers of this association and Josette with whom we truly felt we could trust.

We were able to discuss our project in further detail, and when she returned to Haiti, in December, Haiti Futur toured the schools and found a school for us to adopt: Ecole Notre Dame de la Mer, Aquin.


The details of our budget ?


Our project "Adopt a School in Haiti" is of a budget of 14,000 US dollars, or around 13 000 euros. The funds will be raised before June 2016.
All our personal expenses such as the plane tickets to Haiti will not be taken out of the money we have raised and will be completely funded by each and everyone of us who are going. 


All the money that we have raised will go 100% to the school’s renovation without going through the Haitian gouvernement.
In any case the money that we have raised for the project will be not be used for something other than the project itself.

How do we evaluate the success of our action ?


The success of our work will be completed, since even if, against our will, we fail to raise the entirety of the funds needed for our project we will still go to Haiti to achieve what we can with the funds already collected. For example, if we harvest only 7,000 euros, we will still go to Haiti to achieve the electrification of the school with solar panels which costs approximatively 7500 US dollars or 6800 euros.


Is this project part of our school curriculum ?


The operation, strictly speaking, doesn’t concern our various studies.
However, it will be beneficial for many of us, on a educational point of view, since we have architecture students who are interested in the rehabilitation of spaces and renewable energy, students wishing to become teachers who are really excited to see the education system in Haiti, and to give support to the children.
It will also be beneficial for the two presidents of Âme Sans Frontières who are doing film studies, since they want to make a documentary with the children, once they have arrive in Haïti in June 2016 which we will post on social networks, and do a photos exhibition once we have returned.


Is it a local operation, national, international ?


"Adopt a School in Haiti" is an international operation which will have a local impact, in Montpellier, with the production of a documentary and photos exhibition in various schools.

What impact will it have?

This action allows to broaden and create an open mind for the members of the association and the people who surround them. Some of the members have never had an experience like it so it allows people to open up and be interested in the outside world.

In addition, we will have an impact once we have returned from Haiti, through our our photo exhibition which we are planning on presenting in local schools.


                                         Présentation of Âme Sans Frontières


Our name?


ÂME Sans Frontières is a name that is important to us because it consists of two meanings. First of, AME means: Association Montpelliéraine Etudiante without borders.
And, secondly, the soul which is the vital part of any entity endowed with life, it is life itself, without borders.

The creation of the Association?

ÂME Sans Frontières, was born in September 2014 , created by the student David Nicolas. Last year the members had harvested about 800 euros which allowed to send a container to Africa with books, clothes, toys, stuffed animals and medical equipment.
The President no longer wanted to continue its role, Aurore Valpremit, a member of the association, took over the presidency and proposed to her friend, Madeleine Sampson to help. Aurore and Madeleine manage today ÂME Sans Frontières together.

The presidents ?


Aurore Valpremit:
My name is Aurore, I'm 20 and I’m in my second year of studying cinema at the University

Paul Valery, France.
Becoming President of a humanitarian association is something that I imagined as a future profession, and yet here I am the President of ÂME Sans Frontières at 20 years old, it's great! I have, more or less, always been in humanitarian projects : at the age of 18, i spent 5 months in an orphanage in Togo and this summer and I did three weeks of volunteering in Thailand in a center to care for abused elephants.
And finally, last year I was a member of ÂME Sans Frontières.
I really love what I do and I didn’t think that the Association would take on such proportions, I hope to expect to see more!


Madeleine Sampson:
My name is Madeleine, I'm 21 and I’m my second year of studying film at the University

Paul Valery, Montpellier.
After getting my Bachelor's degree, I spent two years traveling, by bike in Vietnam, Laos, Cambodia and Thailand, so that i could experience new cultures and see how the Asian population lived in their everyday life.
Humanitarian work, for me, is not something in which we participate once but rather a way of living and incorporating it in your daily life.
I think it's important to help others and to do simple things like smile, talk, support, and to be sensitive to our surroundings and I wanted to share this with the help our association souls without borders.


Our members ?


Our association consists in 34 members (27 girls, 7 boys) from all different schools and universities in Montpellier. New members are added each month!


Our vocations ?


ÂME Sans Frontières has 4 vocations:
- Conduct solidarity projects nationally and internationally, either through emergency assistance, or through helping the development of a country
- Assisting poor populations, or ones that have faces disasters or wars.
- Create and / or support actions in favour of children, youth, adults and families to improve their living conditions (housing, nutrition, health, education, training ...);
- Promote or create actions to create social links to the public.


Where do we act?


For us, acting in a humanitarian association is not only intended for the poorest people but also to people around us.
The people around us are the citizens of Montpellier, this is why we set up local mission every month in Montpellier, France.

Our first mission took place in October and is titled "You Are Great! " .
We made three interventions of this type of event which consist in writing compliments on cardboard, walking in the streets of Montpellier and communicating positive messages to passersby as for instance: “don’t forget that you are special"
Smiles, hugs, joy ... Remind people that they all have something special inside of them!

It is said that "the Future is in the hands of young people" so we wanted to put forward a new humanitarian side! This event was our first, it aimed to reach out to a wider audience and it did not require many resources.
It was very successful, passersby and students that weren’t part of the association joined us, and many of them asked us when the next "You're great!” event would take place. Since November, SOUL Without Borders is now in partnership with the association ATD Quart Monde Montpellier to perform interventions every Saturday afternoon in street libraries for children of the Gypsy community.

This community was relocated, several years ago in an area of Montpellier and many children are present. They do not go to school or stops at an early age, and that is why we set up street libraries to encourage them to learn.
Many of our members will in turn interfere with the children every Saturday.

With them, we teach them the alphabet, we do board game write letters,...
We even organised a treasure hunt with sporting and cultural activities.
We have, moreover, done an event with the EHO, Humanitarian Association of Montpellier, which organises food distributions to the homeless every Saturday afternoon during the winter.


Our ideas abound for the coming months ! 



Donner 5 euros

Nos remerciements éternels !

Donner 10 euros

Nos remerciements éternels + une photo ou carte postale de Haïti envoyé dès notre retour en France !

Donner 20 euros

Nos remerciements éternels + un bracelet ou porte-clefs de Haïti !

Donner 50 euros

Nos remerciements éternels + un dessin réalisé par un des enfants de l'école rénové !

Donner 100 euros

Nos remerciements éternels + une lettre de remerciement écrite par un enfant de l'école rénové !

Donner 500 euros

Nos remerciements éternels + une oeuvre d'art Haïtienne + votre nom sur le générique de notre documentaire !

Association ÂME Sans Frontières

ÂME Sans Frontières

ÂME Sans Frontières est une association humanitaire étudiante basé à Montpellier.

Vicki Allen
09/06/2016
Aurore Chamot
09/06/2016
Mark PInsky
09/06/2016