AP2i - Prix IFFRES

Autres
Les 400 vues

qui sommes-nous ?

En images
Notre mission
Présentation de l'association ou de l'étudiant :

AP2I – AGENCE DE PROMOTION ET D’INGENIERIE INTERCULTURELLES (ASSOCIATION LOI 1901) développe des projets plaçant le dialogue interculturel au cœur de leur problématique. Depuis sa création en 2011, AP2i œuvre pour promouvoir les échanges interculturels, lutter contre l’exclusion, le racisme et la peur de l’autre en créant des ponts entre les cultures, à travers des projets artistiques. L’association mène ainsi des actions en Europe et sur le
Bassin Méditerranéen, toujours dans l’objectif de défendre les particularités et les différences comme source de richesse.
Puisant ses fondements dans l’expérience de terrain et la formation universitaire de ses membres, AP2i organise en son sein un espace d’échange appelé « le Labo ». C’est un lieu de réflexion permettant de rassembler des chercheurs, des artistes et des représentants institutionnels autour des enjeux de l’interculturalité. En convoquant différents champs
d’études, le Labo mène une exploration critique sur les enjeux de l’interculturalité et oriente la conception de nouveaux projets culturels. AP2i a soutenu MyMed, un projet itinérant autour de la Méditerranée afin de réaliser un webdocumentaire sur les acteurs et lieux culturels engagés dans la vie citoyenne locale.

Descriptif du projet :

Du 15 au 28 juin 2015, 20 jeunes photographes amateurs venus d’Égypte, France, Slovaquie, Roumanie et Turquie ont revisité la ville de Paris à travers leurs appareils photo. Ils ont pu apporter sur les 20 arrondissements de la capitale un autre regard, sur la thématique « territoire urbain, territoire identitaire ». Du portrait à l’architecture en passant par la
scène de rue, ils ont pu révéler leur vision de la ville à la lumière de leur propre ancrage culturel. Ils ont été accompagnés dans leur découverte par des habitants des quartiers qui les ont guidés dans un Paris atypique et riche de sa diversité.
En parallèle de ces temps de visite et de prise de vue, des ateliers ont également été organisés afin de permettre aux participants de revoir leurs photographies, de les sélectionner, de dégager un regard et une cohérence dans leur pratique.
Ces ateliers étaient encadrés par deux photographes professionnels qui ont apporté aux jeunes leur expérience leur regard. Ces ateliers ont été organisés par groupe, et ont ainsi été aussi l’occasion pour les participants d’avoir des temps d’échange et de dialoguer à partir de leurs travaux. Au terme de ces séances, 400 photographies ont été sélectionnées
pour l’exposition qui aura lieu en mars – avril 2016 en extérieur ou dans différents lieux en accès libre de la capitale.
D’autres temps d’échange ont également été organisés, notamment lors des soirées interculturelles : durant la rencontre, chaque pays a organisé un diner et une soirée culturels lors de laquelle les participants étaient chargés de la cuisine et de l’animation. Cela a permis aux jeunes de faire partager leur culture et leurs traditions par le biais de vecteurs différents
ainsi que de mieux se connaitre au sein de leur propre groupe, de gagner en cohésion.
Mené en partenariat avec quatre associations issues des pays partenaires, Les 400 Vues a reçu le Label Paris Europe de la Mairie de Paris et le soutien du programme européen Erasmus +. Le FIAP Jean Monnet, la RATP, les universités parisiennes et les Maisons des Associations des 20 arrondissements sont également partenaires du projet.
Promouvoir la diversité culturelle et sociale qu’offre Paris, faire découvrir ou redécouvrir des quartiers, mais également et surtout instaurer un véritable dialogue interculturel, entre les participants et avec les Parisiens, sont les objectifs de ce projet créé à l’initiative de l’association AP2i.

Dates de réalisation du projet :

Venue des jeunes à Paris : 15 au 28 juin 2015
Exposition des 400 vues à Paris : Mars-avril 2015

Objectifs du projet :

  • Révéler le Paris de la diversité :
Le projet est issu d’une prise de conscience : trop de clichés et de préjugés perdurent sur la capitale française et ses habitants. Souvent, ils sont la conséquence d’une méconnaissance de Paris et de sa diversité. Certains territoires urbains restent oubliés ou ignorés des étrangers comme des Parisiens. Pourtant, l’environnement urbain participe de notre vision
du monde et de nos rapports avec autrui. Il participe du dialogue interculturel et en nous appuyant sur ses perceptions, nous pensons pouvoir sensibiliser le plus grand nombre à la richesse qu’offrent la pluralité et la différence.
  • Participer à la construction d’une citoyenneté active :
Nous souhaitons combattre l’ignorance à l’origine de l’incompréhension et du rejet de l’autre, nous voulons développer la connaissance mutuelle de l’autre au sein de l’espace urbain, qu’elle soit interculturelle, intersociale ou intergénérationnelle. « Les 400 vues » se veulent être un miroir d’une communauté de peuples, de cultures et de traditions différentes. Nous voulons valoriser la différence comme une opportunité positive qui crée une société d’accueil et de solidarité. Nous souhaitons qu’à terme nos partenaires aient l’envie de reproduire chez eux « Les 400 vues », permettant ainsi une redynamisation locale de l’espace urbain de leur ville d’origine. Nous espérons aussi que la rencontre aura stimulé le goût pour la mobilité des jeunes.
  • Développer un sentiment d’appartenance à un espace commun :
Cette expérience vise à éveiller un sentiment d’appartenance à deux niveaux : celui de la ville de Paris, en incitant les habitants à redécouvrir et réinvestir leurs quartiers, participant à leur développement et animation, mais également dans un espace commun euro-méditerranéen encore à construire. Nous nous appuierons pour cela sur l’exposition des photographies sélectionnée que nous souhaiterions reproduire dans les pays partenaires de la rencontre.
  • Participer de la mise en réseau et de la professionnalisation de jeunes photographes :
Cette rencontre permettra aux participants de créer un réseau informel de jeunes photographes euro-méditerranéens. De plus, les ateliers dispensés par des professionnels durant la rencontre leur auront permis de professionnaliser leur pratique et d’acquérir des compétences utiles pour leur future insertion professionnelle, insertion qui sera également
favorisée par l’exposition, véritable tremplin pour ces jeunes qui peuvent avoir du mal à faire de leur passion un métier.

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
"

Notre communauté

Nos supporters

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ACSANIM
ACSANIM
Association Association des Amis et Anciens de l'AFNEUS (AAAA)
Association des Amis et Anciens de l'AFNEUS (AAAA)
Association Mémoire Vive / Memória Viva
Mémoire Vive / Memória Viva
Association Dignité, carrefour des générations
Dignité, carrefour des générations
;