APCLO

Association pour la Protection des Chats Libres d'Orléans

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Dans la mesure de ses moyens humains et financiers du moment, l'Association pour la Protection des Chats Libres d'Orléans fonctionne comme un organisme de service à la demande de particuliers confrontés à un problème de prolifération féline. Ces personnes ont déjà fait le choix de nourrir ces chats tout en cherchant le moyen de limiter leur prolifération. Dans le jargon de l'association, elles sont qualifiées de « protecteurs ».

 
L'association prête le matériel de capture sous caution au protecteur et donne toute instruction utile pour la capture des chats dans les meilleures conditions.

 
Le protecteur capture les chats et les rapatrient sur l'association qui assure leur stérilisations et leur convalescence.

 
L'association restitue les chats au protecteur qui les relâche sur le lieu de capture.

 
Les chats errants apprivoisés sont proposés à l'adoption. Ils sont également tatoués et stérilisés mais, en sus, testés « Leucose/Sida » et vaccinés « Typhus/Coryza ». Ces chats intègrent le refuge ou le domicile de familles d'accueil avant d'être présentés au public. Leur adoption se fait sous contrat associatif.

 
Certains chats ne peuvent être ni adoptés, ni relâchés pour des raisons diverses. L'association cherche alors le moyen de les placer en accueil permanent.


  • Pour certains chats apprivoisés, La famille d'accueil couvre les frais d'entretien et l'association les frais vétérinaires. L'association s'engage à reprendre le chat en cas de problème. Cette solution convient tout à fait aux chats âgés placés en accueil chez des personnes elles mêmes âgées, soucieuses du devenir de leur compagnon en cas de départ en maison de retraite, hospitalisation ou décès.


  • Pour d'autres, généralement plus ou moins sauvageons, l'association couvre intégralement les frais d'entretien et les frais vétérinaires.

 

Afin de soutenir l'association au plan financier, l'ensemble de ces chats est proposé au parrainage.

 
Malheureusement tous les chats errants apprivoisés ne peuvent pas être pris en charge par l'association comme il devrait. De même une solution palliative ne peut pas être trouvée pour tous les chats libres sauvageons privés de protecteur, donc de source alimentaire. C'est la pierre angulaire. C'est ainsi que certains chats sont relâchés avec une très grosse incertitude quant à leur devenir. Dans le même esprit et afin d'éviter les dérives, l'association a fait le choix, à tort ou à raison, de ne porter aucun chat en fourrière et de ne prêter aucun matériel à des personnes désireuses de conduire un ou des chats en fourrière.

 
L'association fait partie intégrante de toutes les associations dites « Chats Libres » dont l'objet est avant tout de répertorier les chats errants par l'identification et de lutter contre la prolifération féline sauvage par la stérilisation. L'association n'a pas pour vocation de faire adopter des chats et encore moins de les garder à demeure. Les frais engendrés par ces chats ne doivent pas grever le budget de l'association, qui doit être consacré pour l'essentiel aux chats errants destinés à devenir des chats libres. C'est la raison pour laquelle il est demandé aux personnes qui adoptent un don compensatoire et c'est dans le même esprit que les chats hébergés à demeure sont proposés au parrainage.


Cursus d'un chat lors qu'il passe du statut de "chat errant" à celui de "chat libre" (chat identifié dont l'existence est connue et reconnue)


1. Le chat, attiré par la nourriture placée au fond du piège, pénètre dans la trappe puis marche sur la planche surélevé afin d'atteindre l'appât, ce qui déclenche la fermeture de la trappe.

capture

2. Le chat est transféré dans un module afin d'être emmené à la clinique vétérinaire pour tatouage, stérilisation et soins éventuels.

Module de transport

3. Le chat est entretenu dans ce module le temps de sa convalescence, 48 heures pour le mâles castrés, de 5 a 12 jours pour les femelles selon qu'elles ont été opérées par le flanc ou par l'abdomen.

convalescence


4. En fin de convalescence, le chat est relâché sur le lieu de capture.

relache
relache






Siège social

93 rue Guy de Maupassant 45100 Orléans

Site internet

http://apclo.fr

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Association Les Petites Mains Artisanales
Association Les Petites Mains Artisanales
Association Ambulanciers Sans Frontières
Ambulanciers Sans Frontières
Association Qualité de Vie à La Source
Qualité de Vie à La Source
Association Cercle de la Voile du Centre
Cercle de la Voile du Centre