ouvrir une école pour les enfants handicapés à Sikasso/Mali

par Apport International

ouvrir une école pour les enfants handicapés à Sikasso/Mali

par Apport International

Réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes qui ont de la déficience intellectuelle de la ville de Sikasso/Mali

Présentation du projet

2. LES BENEFICIAIRES ET LES ACTIVITES DU PROJETS

2.1. Les bénéficiaires:

 Les bénéficiaires directes du projet :

Ce sont les enfants et jeunes déficients mentaux qui ne sont pas scolarisés ou déscolarisés du milieu urbain et suburbain de Sikasso.

Les enfants et jeunes handicapés non scolarisés ou déscolarisés.

 Les enfants des rues.

 


Origine du projet

Le Mali est parmi les pays, les plus pauvres du monde, les personnes handicapées n'ont pas ou peu accès aux services de base tels que la santé ou l’éducation, et sont souvent victimes de discriminations ou de préjugés. Le Mali compte un peu plus d’un million de personnes handicapées sur un total de 17,3 millions d'habitants. Alors que 43,6 % de la population se trouve en situation de pauvreté, les personnes handicapées font figure d'exclues parmi les exclues. Elles ont un statut précaire et n'ont pas ou peu accès aux soins, à l'éducation, aux services sociaux et encore moins à l'emploi. Les initiatives (de l’Etat ou de la société civile) pour que cette situation change sont encore très marginales d’une part.

Et d’autre part, la ville de Sikasso, 3eme région de la république du Mali, est une ville qui se situe à 380 km Sud de Bamako (notre capital).Suite à la ratification de la convention de droit de l’enfant et la pratique de l’éducation inclusive, notre pays a mis des dispositifs pour faciliter la mise en œuvre des conventions suscitées.

 

Pour pouvoir résoudre à ces différents problèmes, l’Apport International initie un grand projet avec ses objectifs de lutter contre la violation des droits de l’enfant et aussi de favoriser la réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes déficients mentaux. Pour atteindre nos objectifs, nous avons projeté un projet de réinsertion scolaire et professionnelle des enfants et jeunes déficients mentaux dans cette région du Mali.

A quoi servira l'argent collecté ?

Louer le local qui servira de centre ainsi que de l’équipement du centre (Tables banc de bureau, tableaux, tableaux noirs, ordinateur, imprimante, photocopieuse …). Aménagement du centre (Petite réparations). Informer le public sur le projet par des messages radio et télédiffusés. Acheter et distribuer les kits vestimentaire et scolaire des 390 enfants. Salaire des 06 enseignants – encadreurs.  Nourriture des enfants tout les midis. Equipement de la cuisine et achat d’ustensiles. Divers frais liés à l’activité (Déplacement,….); les fournitures et électricité etc...
 

Notre équipe

Poste

Nombre

Attributions

 

Directeur du Centre

 

1

Ø  Responsable juridique du projet.

Ø  Gestionnaire des aspects contractuels et des différentes communications.

Ø   Garant de la bonne gestion du projet.

Ø  Garant de la qualité des résultats.

Ø  Assure le suivi et l’accompagnement pédagogique des enseignants encadreurs.


 

Secrétaire

 

1

Ø  Responsable des différents travaux de secrétariat (courrier, contrats et autres documents techniques, listes, rapports, ...)

Ø  Assure l’accueil et la communication avec les partenaires (suivant l’accord de la direction)


Comptable

1

Ø  Gestionnaire des aspects financiers (comptabilité et dépenses)

Ø  Gestionnaire de la trésorerie.


Responsable de la Cantine

1

Ø  Gestionnaire des aspects logistiques de la cantine.

Ø  Dépensier.


Gardien

2

Ø  Responsable de la sécurité.

Ø  Responsable du portail.


Cuisiniers (ères)

2

Ø  Responsable de la cuisson pour le repas des enfants.


Enseignant-Educateur

06

Ø  Chargé de cours pour l’apprentissage scolaire des enfants du centre.

Ø  Assure les activités parascolaires des enfants du centre.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Apport International

A.I vise à ce que les communautés maliennes, Burkinabés, guinéennes et françaises se gèrent démocratiquement, prenant en charge leurs problèmes de développement pour une amélioration de leurs conditions de vie.

Anonyme
12/05/2016