Projet Mine

par ARSLA

Projet Mine

par ARSLA

Projet Mine - ARSLA

Etude internationale sur les bases de la génétique, pour un traitement efficace de cette maladie toujours incurable

PROJET MINE

"Project MINE" est une étude mondiale, à grande échelle, sur les bases génétiques. Le protocole Pulse et le projet Mine sont les liens concrets 
vers un traitement efficace de cette maladie toujours incurable.

150 ans après la description de la maladie par Charcot, il est presque certains que la SLA a une base génétique. Nous savons qu’il y a plusieurs causes possibles à la SLA, et qu’une personne doit présenter plusieurs facteurs en même temps pour contracter la maladie.


EN QUOI CONSISTE LE PROJET MINE ?


Ce projet consiste à analyser l’ADN d’au moins 15 000 personnes atteintes de SLA de par le monde et de les comparer avec l’ADN de 7 500 personnes « contrôle » (non atteintes par la maladie de Charcot), pour identifier les différences génétiques impliquées dans l’émergence de la SLA. Nous savons aussi que certaines variations génétiques qui provoquent la SLA sont également présentes chez des personnes en bonne santé. C’est pourquoi la comparaison de l’ADN de patients SLA avec de l’ADN de personnes saines est importante.

C’est une étude internationale menée en partenariat avec 16 pays : Allemagne, Angleterre, Australie, Belgique, Brésil, Espagne, France, Irlande, Italie, Israël, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, Turquie, USA.

La France s’est engagée à collecter 1 000 profils d’ADN. Aidez-nous à relever le défi.


LES INITIATEURS DU PROJET MINE

Robbert Jan Stuit – Entrepreneur, patient SLA

J’ai été diagnostiqué de la SLA en mai 2011. Dès cet instant, j’ai décidé de me battre comme un lion contre la SLA. Je suis marié à Hiske et, récemment, notre fils Alec est né. Une raison de plus pour moi de combattre encore plus vigoureusement la SLA. Suite à ma rencontre avec Bernard, également patient SLA, nous avons décidé d’essayer ensemble d’accélérer la recherche d’un traitement pour la SLA. C’est pour cette raison que nous avons démarré « Project MINE », la plus importante recherche génétique jamais effectuée sur la cause de la SLA.

 

Bernard Muller – Entrepreneur, patient SLA

J’ai été diagnostiqué SLA en juin 2010. Depuis lors, j’ai tout mis en œuvre pour trouver un remède à cette maladie. Je suis déterminé à trouver une solution, avec l’aide de la famille, d’amis, de partenaires commerciaux, d’autres patients, et, en particulier, de Robbert Jan. Ma motivation repose sur toutes les personnes impliquées par cette terrible maladie, avec la devise “One man can and will find a way, why not be that man…”.

 

Prof. Leonard van den Berg – Professeur en neurologie, UMC Utrecht, Coordinateur du ‘ALS Centrum Nederland’

En tant que directeur du Centre SLA des Pays-Bas et professeur en Neurologie Expérimentale du Centre Médical Universitaire d’Utrecht (UMC), je cherche le meilleur traitement pour les patients SLA. J’encourage la coopération internationale à partir de ma présidence du ‘European Network to find the Cure for ALS’ (ENCALS) et comme coordonnateur des projets de recherche européens dans le domaine de la SLA.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association ARSLA

ARSLA

Accompagner la vie, vaincre la maladie de Charcot.

Sabrina CALVISI VERGNIER
02/11/2016
Johanna Sciacca
02/11/2016
Courage
Émilie Lopez
02/11/2016