Artistes du Bout du Monde

Artistes du Bout du Monde fait connaître depuis 20 ans le travail d’artistes venus à Grez-sur-Loing à partir de 1860

qui sommes-nous ?

En images
+1 Photo
Notre mission

VENEZ À GREZ !     VENEZ À GREZ !

 

             L'association Artistes du Bout du Monde a été créée il y a 20 ans dans le but de faire connaître l'intense vie artistique qui régnait  dans le village de Grez-sur-Loing, anciennement Grès-en-Gâtinais ( 10 km de Fontainebleau ), notamment dans la seconde moitié du XIX° siècle. 

           

            Des artistes de toutes disciplines, essentiellement étrangers y exercèrent leurs talents ; c'est la raison pour laquelle,  cette colonie artistique est peu connue en France alors que des artistes de renom y séjournèrent. Elle est très connue dans les pays dont sont originaires les artistes ( Angleterre, Canada, Etats-Unis, Ecosse, Irlande, Japon, Pays Scandinaves...) et de nombreuses expositions ou de nombreux ouvrages témoignent de ce phénomène artistique dont Grez fut le théâtre.


           

           

                    Le premier à découvrir Grez fut pourtant Jean Baptiste COROT qui réalisa une toile du pont de Grez ( XII°-XIII° siècle ), tableau qui se trouve à Manchester aux USA. Le premier tableau d'une longue série, ayant le pont pour motif. Robert Louis STEVENSON, hôte du village où il rencontra sa future épouse en 1876, écrivait : «  ce vieux pont, je l'ai vu sur les cimaises du monde entier. Je l'ai vu à Paris, en Angleterre, aux USA... »



                 

            Les années 1860 virent la présence des frères GONCOURT, de peintres italiens, suivis dans les années 70 par des artistes britanniques et américains.


           

                    Parmi les plus célèbres on note la présence de Sir John LAVERY qui revint à de nombreuses reprises dans le village, ce qui explique la richesse de sa production gréziote.

            John SINGER SARGENT portraitiste très en vogue auprès de la bourgeoisie tant parisienne qu'anglo-saxonne,  réalisa les portraits d'hôtes de Grez :

-        Francis B.CHAZDWICK peintre américain qui acheta l'une des deux pensions qui accueillaient les artistes et y fit souche.

-        Franck O'MEARA, irlandais qui vécut 13 ans dans le village. L'essentiel de son œuvre est gréziote car il disparut très jeune, six mois après son retour en Irlande.

-        Robert Louis STEVENSON. L'un des deux portraits le  représente avec son épouse.

 

 

            Dans les années 1880, ce sont les scandinaves qui investirent le village. Carl LARSSON y vécut plus de deux ans, rencontra sa future épouse l'artiste Karin BERGOO et leur première petite fille y naquit en 1884. August STRINDBERG, le grand dramaturge rejoignit LARSSON, chargé de rédiger les textes d'un livre de ses illustrations.

 

 

            Plus surprenant encore, c'est l'arrivée d'une colonie de peintres japonais à partir de 1890. Parmi eux, KURODA SEÏKI qui demeura plus de deux ans à Grez. A son retour au Japon, l'Empereur lui demanda de créer une école pour enseigner les « techniques de la peinture occidentale moderne ».

           

            C'est au début du XX° siècle que Frederick DELIUS le grand compositeur anglais s'installa à Grez avec son épouse l'artiste peintre allemande Jelka ROSEN. Ils vécurent à Grez plus de 35 ans jusqu'à leur disparition respectivement en 1935 et en 1936.

 

            Mais quels étaient les attraits de Grez pour attirer ces artistes étrangers dans ce petit village médiéval ?



             D'abord, ses trois monuments, rareté pour un aussi petit village : le pont aux dix arches qui enjambe le Loing ; l'église « monumentale » et les ruines de la tour de Ganne, douaire des Reines de France. BLANCHE de CASTILLE y séjourna et Louise de SAVOIE, mère de François Ier y est décédée.

          

            Grez présentait également quelques avantages : la gare de chemin de fer à trois km, les deux auberges accueillantes, installées au bord du Loing qui faisaient crédit.

 

            Ces jeunes artistes étrangers venaient à Paris parfaire leur formation dans la capitale des arts qu'était Paris à cette époque. Ils fuyaient l'académisme pour découvrir la peinture de plein air jugée jusqu'alors comme un art mineur !

 

            Dès les beaux jours, ils s'échappaient de leurs ateliers pour peindre «  sur le motif ». L'un découvrit Grez et ses charmes. Comme ils travaillaient dans les mêmes ateliers parisiens, dès lors le mot d'ordre courut :

            «  Venez à Grez ! Venez à Grez ! »

 

 

Les actions de notre association

• créer un réseau d'historiens de l'art dans les pays dont sont originaires les artistes. Vous retrouvez leurs signatures dans les éditions d'Artistes du Bout du Monde


• constituer une banque de données qui rassemble les noms de plusieurs centaines d'artistes ainsi que les titres de leurs œuvres. Les recherches continuent et restent fructueuses,


• créer un site Internet : artistes-grezsurloing.fr

• éditer les cahiers Artistes du Bout du Monde et un ouvrage « Les colonies artistiques de Grez sur Loing »

• organiser des conférences pour mettre à l'honneur le riche passé de notre village

• organiser des salons et expositions pour mettre à l'honneur le riche passé de notre village