Redonnez aux loups, aux aigles et aux cerfs 500 hectares de nature sauvage dans le Vercors !


Mise à jour du 3 décembre - Un délai supplémentaire pour boucler le budget !

Voici où nous en sommes dans ce projet : deux nouveaux mécènes viennent de s'engager sur des dons très conséquents mais le budget final de 2,2 millions d’euros n'est malheureusement pas bouclé. Nous avons donc négocié un délai supplémentaire avec le notaire et le vendeur. Il nous reste jusqu’au 18 décembre pour réunir les 450.000€ manquants pour réaliser l'acquisition de ces 500 ha dans la Drôme, d'où la prolongation de cette campagne de financement sur HelloAsso.

Nous mettons toutes les chances de notre côté pour faire aboutir ce projet qui suscite une vraie vague d’intérêt et qui fait sens pour préserver la biodiversité. Le nombre de journaux parlant de Vercors Vie Sauvage en est la preuve : Le Monde, 20 minutes, France Bleue, France Culture, RCF, Le Dauphiné, Sud Radio, France Inter, PositivR, Terre Sauvage, Charlie Hebdo… Vous pouvez découvrir ici une belle revue de presse sur le projet.

Nous espérons que cette audience médiatique fasse connaître plus largement ce projet et retienne l’attention d’autres grands mécènes. En attendant, chaque don compte pour que cette Réserve de Vie Sauvage® se concrétise bientôt ! Merci de votre participation et de vos partages


Mise à jour du 15 novembre - Mille mercis, continuons !

Un immense merci à toutes les personnes qui croient comme nous en ce projet positif pour préserver la nature et offrir des zones de quiétude aux animaux sauvages. L’enthousiasme suscité par Vercors Vie Sauvage se confirme !

Bien que l'objectif des 250 000€ soit atteint, vous pouvez bien sûr encore participer à ce projet et nous vous y invitons chaleureusement. Le budget final n'est toujours pas bouclé et chaque don compte pour que cette Réserve de Vie Sauvage® voit le jour en 2019 ! Merci de votre participation et de vos partages.

Mise à jour du 22 octobre - Merci, l’aventure se poursuit !

Un immense merci à tous ceux qui se mobilisent pour ce projet, qui nous encouragent et nous témoignent de l’urgence et de l’importance de créer des zones de protection totale de la nature. Nous sommes heureux et profondément touchés face à l’enthousiasme suscité par Vercors Vie Sauvage !

En seulement 3 semaines, l’objectif de 100 000€ a été atteint. Nous recevons beaucoup de questions à propos de la suite du financement, à savoir s’il est possible de continuer à donner. La réponse est oui, bien sûr !

Nous avons lancé cette campagne pour compléter les financements que nous espérons de grands mécènes. Et parce qu'il nous parait indispensable que ce projet soit aussi soutenu par des citoyens : l'engagement et le financement d'individus fait partie de l’ADN de l’ASPAS. Votre enthousiasme nous pousse à donner plus de place au financement participatif. C’est pourquoi nous avons décidé de fixer un nouvel objectif ambitieux : 250 000€.

Chaque don compte ! Quelques grands mécènes supplémentaires sur lesquels nous comptions ne pourront pas nous suivre, pour cause de calendrier serré ou de contraintes administratives. Nous avons jusqu’au 30 novembre pour réunir la somme de 2,2 millions.

Si vous n’avez pas encore participé à ce projet, rejoignez-nous. Et si vous avez déjà participé ou ne pouvez pas le faire : partagez au maximum ! Mobilisons-nous pour que Vercors Vie Sauvage voit le jour. Merci.

Pourquoi ce projet ?

Alors que la planète subit ce que les scientifiques nomment la 6ème extinction de masse, que fait la France ? Beaucoup trop peu : moins de 1 % du territoire national bénéficie d’une protection « en faveur » de la nature (Parcs Nationaux, Réserves Naturelles, Réserves de Biosphère Intégrales...) et, même dans les espaces protégés, la chasse et l’exploitation forestière sont le plus souvent autorisées. Destructions des habitats, prélèvements inconsidérés, absence de grands prédateurs, dérangements, appauvrissent et amputent des pans entiers de notre diversité biologique : son déclin est l’un des plus forts d’Europe. Il est donc nécessaire de prendre les choses en main.

Acquérir des territoires naturels afin de préserver dans la durée des zones libres dans l’intérêt de la seule vie sauvage est une action indispensable pour pouvoir léguer à nos enfants ce patrimoine unique qu’est la biodiversité de notre pays. L'ASPAS, association reconnue d'utilité publique, crée des Réserves de Vie Sauvage® dans cet objectif.

Origine du projet

Visionnaires, les fondateurs de l’ASPAS défendaient contre tous le concept de libre évolution. Aujourd’hui, les analyses scientifiques les plus récentes reconnaissent la validité de cet outil concret et irremplaçable : sauf cas très particulier, quand la nature est en souffrance, ne rien faire est ce qu’il y a de mieux à faire. En France, l’ASPAS a une expérience unique de la gestion non-intrusive que cela implique, avec la création et la gestion de cinq Réserves de Vie Sauvage®, dans les Côtes-d’Armor, la Drôme et l'Hérault.

Aujourd’hui, avec votre soutien, nous souhaitons créer une nouvelle Réserve de Vie Sauvage®, dans le Vercors.

Qu'est-ce que les Réserves de Vie Sauvage® ?

Une Réserve de Vie Sauvage® est un espace naturel dont la gestion est la non gestion, ou la libre naturalité. L’objectif est de reconstituer des îlots de nature intacte, des zones de quiétude pour la faune et de naturalité pour la végétation. Le niveau de protection correspond à la catégorie 1b « Zone de nature sauvage » du classement de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) attribuée aux espaces qui ont conservé leur caractère et leur influence naturels, et sont protégés et gérés aux fins de préserver leur état authentique. Les Réserves de Vie Sauvage® de l’ASPAS sont actuellement les seuls espaces naturels de France, publics ou privés, à avoir été acceptés au sein du grand réseau de protection de la biodiversité Rewilding Europe.

Le projet Vercors Vie Sauvage

Le site retenu pour le projet Vercors Vie Sauvage est isolé au fond d’un vallon dans le massif du Vercors, sans agriculture intensive à proximité. Par sa taille, il constitue un véritable havre de paix pour notre biodiversité épuisée : 490 hectares de forêt ancienne très diversifiée avec de nombreuses essences d’arbres et d’arbustes typiques de l’étage montagnard, dont plusieurs arbres remarquables. Quelques prairies calcicoles accueillent orchidées et papillons à foison, et les falaises toutes proches font le bonheur des rapaces. Plusieurs sources et une rivière qui s’égaille en petits rus alimentent mares et étangs où s’abreuvent une faune sauvage variée et facilement observable.

Cerfs, loups, aigles, gypaètes, vautours fauves et moines, sangliers, renards, mustélidés, des libellules peu communes, et une foule d’insectes devenus rares ailleurs font dès à présent de ce lieu un site d’observation exceptionnel pour scientifiques, curieux et photographes amoureux de la nature.

Vous pouvez télécharger une brochure de présentation complète de ce projet : Vercors Vie Sauvage

A quoi servira l'argent collecté ?

L’ASPAS ne fait jamais appel au crédit. Nous comptons sur nos adhérents, donateurs et sur VOUS, sur toutes les personnes qui ont a cœur de préserver notre planète, pour réunir les fonds nécessaires à l'achat de ce terrain.

Nous avons signé un compromis de vente pour 2,2 millions d’euros sous réserve d’obtention du financement avant fin novembre. Des mécènes se sont déjà engagés à financer le projet à hauteur de 1,5 millions d’euros, ce qui est fantastique, et d'autres fondations privées étudient en ce moment même notre dossier.

Il nous manque encore des fonds pour finaliser l'acquisition foncière : aidez-nous à collecter 100 000€ avant le 30 novembre 2018.

Important : si ce projet ne pouvait pas voir le jour faute de réunir la somme nécessaire dans les temps impartis, l'argent collecté via cette page de crowdfunding serait prioritairement destiné à financer un autre projet de Réserve de Vie Sauvage®, ou à défaut une action de l'ASPAS en faveur des animaux sauvages.

L'ASPAS, une association hors norme

Indépendante et efficace

Dès sa création en 1983, l’ASPAS a fait un choix rare parmi les associations de défense de la nature : ne jamais recevoir les moindres fonds de l’État. Une contrainte lourde, compensée par un investissement total de ses fondateurs dont la passion motive plus que jamais les adhérents d’aujourd’hui. L’ASPAS ne rend donc de comptes qu’à ses quelques 10 000 adhérents et donateurs.

L’objet statutaire de l’ASPAS est d’agir pour la protection de la faune et de la flore, la réhabilitation des animaux sauvages et la conservation du patrimoine naturel. Reconnue d’utilité publique en 2008, elle est depuis 1999 agréée « pour la protection de la nature » par arrêté ministériel. Forte de cet agrément, elle exerce une intense activité juridique pour garantir la stricte application des lois et règlements ayant trait à la faune, la flore et les écosystèmes dont elles dépendent.

Des compétences de haut vol sur ce projet

Toute l'équipe de l'ASPAS est impliquée dans ce projet, et plus particulièrement :

  • Gilbert Cochet, professeur agrégé de sciences naturelles, correspondant au Museum national d'histoire naturelle et expert auprès du Conseil de l'Europe. Il est membre du Conseil d'administration de l'ASPAS. Il apporte son expertise pour évaluer l'intérêt écologique des terrains étudiés pour devenir des Réserves de Vie Sauvage®.
  • Béatrice Kremer, professeure agrégée de sciences de la vie et de la terre. Elle est membre du Conseil d'administration de l'ASPAS. Elle apporte son expertise pour évaluer l'intérêt écologique des terrains étudiés pour devenir des Réserves de Vie Sauvage®.
  • Clément Roche, titulaire de deux BTSA Gestion et maitrise de l'eau et Gestion et protection de la nature ainsi que d'un master Conduite des projet environnementaux. Il est le coordinateur des Réserves de Vie Sauvage® au sein de l'ASPAS.
  • Gregory Delhomme, avocat. Il est membre du Conseil d'administration de l'ASPAS. Il apporte notamment son expertise pour le cadrage juridique des projets de Réserve.
  • Madline Reynaud, directrice de l'ASPAS. Elle met en œuvre toute son énergie pour convaincre les potentiels mécènes de soutenir ce projet ambitieux, qui aura un réel impact positif sur la faune et la flore locales.
  • Stéphane DURAND, scénariste, auteur et directeur de la collection Mondes Sauvages aux Éditions Actes Sud. Il est notre conseiller scientifique pour les Réserves de Vie Sauvage®.
  • Jacques Perrin, producteur et réalisateur (Microcosmos : Le peuple de l’herbe, Océans...). Il est le parrain des Réserves de Vie Sauvage® de l'ASPAS.


Donner 30 euros

1 part de vie sauvage

Merci, vous financez 200m2 de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 10,20 € après déduction.

Donner 60 euros

Un grand merci, vous financez 400m2 de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 20,40 € après déduction.

Donner 120 euros

Un très grand merci, vous financez 800m2 de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 40,80 € après déduction.

Donner 300 euros

Un immense merci, vous financez 2000m2 de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + 1 livre "Une vie de loup" + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 102 € après déduction.

Donner 1500 euros

Un immense merci, vous financez 1ha, soit 10.000m2 de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + 1 livre "Une vie de loup" + 2 invitations à l'inauguration de la Réserve de Vie Sauvage + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 510 € après déduction.

Donner 3000 euros

Un immense merci, vous financez 2ha de vie sauvage + 1 adhésion à l'ASPAS + 1 livre "Une vie de loup" + 2 invitations à l'inauguration de la Réserve de Vie Sauvage + déduction fiscale de 66% - votre don vous coûte 1020 € après déduction.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
C
catherine sigro
13/12/2018
B
Bernardo Resende
12/12/2018
C
Catherine Mongrenier
12/12/2018
Signaler la page