CABRUCA COP21 PARIS

par Association CABRUCA COP21 PARIS

Cette collecte est terminée.

CABRUCA COP21 PARIS

par Association CABRUCA COP21 PARIS

Cette collecte est terminée.

CABRUCA COP21 PARIS - Association CABRUCA COP21 PARIS

Pour un Chocolat environnementalement et socialement responsable

Présentation du projet

CABRUCA COP21 PARIS est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Cette association a pour but de promouvoir le système agroforestier de “production conservatrice” de cacao dite CABRUCA. Dans un premier temps, comme précisé dans sa dénomination, l’association assurera cette promotion dans le cadre de la COP21, la 21ème Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

Les missions de l’association:
- Faire connaître au plus grand nombre les enjeux économiques, environnementaux et sociaux de la filière chocolat.

- Éveiller la conscience des consommateurs de produits chocolatés.

- Contribuer à la préservation des biomes, Mata Atlantique et Amazonie, et au progrès social dans ces territoires.

- Mettre en exergue le beau travail des peuples de la forêt.

- Défendre la réduction des inégalités, les droits des femmes et notamment leur autonomisation.

- Mobiliser les acteurs économiques de la filière cacao et chocolat, les responsables politiques et la presse dans une démarche active de développement durable et de responsabilité sociale

Origine du projet

A l’heure où la menace sur les forêts et une consommation responsable deviennent des préoccupations planétaire, l’association CABRUCA COP21 PARIS oeuvre pour mettre en exergue le beau travail des peuples de la forêt au Brésil et réveiller la conscience des  consommateurs de chocolat.

L'agro-industrie brésilienne est perçue comme une menace environnementale et sociale pour le reste du monde: Déforestation, exploitation intensive en monoculture, OGM, élevages bovins extensifs, premier consommateur de pesticides au monde...

D'autre part, l'Europe est consciente des conditions souvent dramatiques de la culture du cacao en Afrique de l'ouest. Ces grands producteurs utilisent une main-d'oeuvre semi-esclave et surtout le travail des enfants. En décembre 2014, Le Forum International des Droits du Travail (The International Labor Rights Forum- ILRF) a publié un rapport selon lequel entre 500 000 et 1,5 million d’enfants travaillaient dans les plantations de cacao de la région.

L'industrie du chocolat de manière générale interpelle négativement l'opinion publique mondiale. Mais il y a de l'espoir! Au Brésil, il existe dans la Mata Atlântica, le modèle le plus vertueux au monde de système agroforestier :

                                         La culture du cacao  dite « Cabruca »

Aidez-nous à continuer notre travail 

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Association CABRUCA COP21 PARIS