Association des éditions Cocagne

Arts et culture

Nous nous mettons au service de la philosophie décentralisatrice de Félix-Marcel Castan avec la publication de ses textes inédits. Vient ensuite notre mission de soutenir des auteurs ou des créateurs de portée universelle, mal connus, écartés ou oubliés. Aujourd'hui, le livre de Maïa Alonso.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

De gauche à droite : Maïa Alonso et Béatrice Daël

Ce livre, De sable et de vent, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre entre deux femmes : Maïa Alonso pour l’écriture et Béatrice Daël pour la publication. 


Béatrice Daël : Avec notre ami commun Dominique Feijoo, nous préparions un livre sur les Cagots, lorsque Maïa s’est proposée pour aider à la saisie du texte. Dominique m’a alors conseillé de lire Juste un reflet sur la vitre, sa dernière et septième publication, qui m’a éblouie. Je le lui ai dit et elle m’a donné à lire un nouveau texte, De sable et de vent, qui m’a également enthousiasmée. Je l’ai lu, relu, rêvé en grand format, avec de la couleur, une mise en page et des illustrations qui mettraient en valeur sa beauté et son originalité.
C’est à Dominique que nous avons confié  le soin de l’illustrer.
Maïa Alonso : Nous nous sommes rencontrées au printemps dernier ; la détermination de Béatrice à vouloir me publier m’a impressionnée. Et la pré-maquette qu’elle m’a présentée a fini de me convaincre : ce serait un très beau livre... 
Béatrice : ...un bijou ! Tous les éléments de la réussite étaient réunis, à part le financement.
Notre association d’édition n’est pas riche. Ce serait, d’ailleurs, anti statutaire puisqu’elle se définit comme une association à but non lucratif. Elle se maintient difficilement depuis bientôt quarante ans. Et cette précarité est, d’une certaine manière, la garantie de sa survie. Nous devons rester en permanence vigilants et totalement impliqués dans nos choix qui sont toujours des combats difficiles. Avec à chaque fois l’aboutissement : cet objet de papier et d’encre : le livre, inventé au milieu du XVe siècle par l’Allemand Gutenberg n’est pas destiné à disparaître, quoi qu’on en dise. Feuilleter le premier exemplaire qui sort de l’imprimerie est pour l’auteur - et aussi pour l’éditeur - un bonheur et une émotion sans équivalent. Avec la terreur de LA faute oubliée et impossible à corriger.
Maïa : C’est vrai : ce livre est une aventure merveilleuse, exaltante, mais difficile. Avec des retards et des complications dus d’une part à un deuil douloureux et d’autre part aux conséquences toujours présentes d’une mauvaise chute.
Béatrice : L’association des éditions Cocagne fonctionne grâce à l’implication de ses bénévoles, pour l’exécution du travail d’édition, et par la participation de ses fidèles lecteurs qui pré-commandent l’ouvrage à paraître. Votre contribution, et celle de ceux que vous saurez convaincre dans votre entourage, décideront de la date de publication. 
L’association des éditions Cocagne ne bénéficie pas des moyens traditionnels de distribution. Son catalogue*, très spécifique dans ses choix, s’adresse à un réseau de lecteurs fidèles et dont une faible minorité peut s’orienter vers d’autres genres de publication comme celle-ci. Ils ont été néanmoins quelques-uns à répondre favorablement. Notre ressource est donc, principalement ceux qui connaissent et apprécient déjà le travail de Maïa Alonso. 
Maïa : Après la mise au point du texte, de la mise en page et la réalisation du matériel de diffusion (maquette de couverture, présentation, bons de pré-commande) nous étions au début de l’été, période très peu favorable à ce genre d’opération. Il y a eu néanmoins des réponses positives assez nombreuses et encourageantes, mais insuffisantes. 
Béatrice : Plusieurs «dates butoir» qui ont été reculées : des salons, des rencontres autour du livre : le financement n’était pas bouclé et Maïa n’avait pas récupéré après son accident. 
Il n’y a pas d’impératif pour la date de parution mais... d’autres publications prévues avant celle-ci sont bloquées ; les premiers acheteurs attendent leur ouvrage et certains nous interrogent. 
Notre précédente publication Le pays des Grisemines** a été possible grâce à un financement participatif. Nous renouvelons ici l’expérience. Et nous vous sollicitons. Merci de votre aide et merci de relayer l’information.
Trois arguments utiles pour convaincre : 
• Si le talent de Maïa Alonso a été reconnu pour chacun de ses livres, il vient d’être confirmé officiellement par la Société Académique des Arts des Sciences et des Lettres de Paris qui l’a distinguée en lui décernant cette année son diplôme de Médaille d’Argent. 
• Ce livre est magnifique : en grand format, avec quinze illustrations en couleurs. 
• Le prix de 25€ est maintenu jusqu’à la publication. Avec seize pages de plus et à cause de l’augmentation du prix du papier, le prix de vente passera à 30€ à la parution. Votre livre fera partie des exemplaires numérotés ; il prendra de la valeur avec le temps.
Maïa : Merci à tous ceux qui nous ont déjà rejoint dans cette aventure Même si, comme l’affirme Béatrice, ce texte est de portée universelle et nous concerne tous, il se définit dans l’espace - l’Algérie, son histoire et ses légendes millénaires - et dans le temps - l’exode des Français d’Algérie - dont nous célébrons cette année le soixantième anniversaire. Nous espérons que ce livre paraîtra avant la fin de cette année de commémoration. Et à temps pour les cadeaux de Noël.
Béatrice : Ce titre ne paraît pas correspondre au choix de nos lecteurs habituels. Et pourtant... C’est une histoire qui se déroule dans le désert et qui prend une dimension cosmique, universelle et éternelle : elle parle, à chacun de nous, de notre liberté, de notre possibilité d’affronter l’adversité, mais aussi d’accepter la marche du temps, avec la souffrance de la séparation ou de la disparition et du détachement qui viendra, puis de la renaissance. 
Ce chant poétique est, enfin, pour chacun de nous une leçon d’espérance et d’amour.


* https://www.cocagne-editions.fr/

** https://www.cocagne-editions.fr/produit/le-pays-des-grisemines/

contact : 06 83 80 83 50 - beatrice.dael@gmail.com