Engagement collectif pour un repos biologique du bar en hiver

par Association des ligneurs de la Pointe de Bretagne

Faire un don

Engagement collectif pour un repos biologique du bar en hiver

par Association des ligneurs de la Pointe de Bretagne

Faire un don
Engagement collectif pour un repos biologique du bar en hiver - Association des ligneurs de la Pointe de Bretagne

Notre objectif : réunir pêcheurs, poissonniers, chefs et citoyens pour appliquer une période de repos biologique pour le bar

Qui sommes nous ?

L'association des ligneurs de la Pointe de Bretagne a été créée en 1993 par un collectif de marins-pêcheurs partageant tous la même passion, la pêche à la ligne (c'est à dire avec des hameçons uniquement), et surtout celle du bar.

Les ligneurs représentent un des piliers de l’identité maritime de la Bretagne, des ligneurs de Bréhat jusqu’au Croisic ! Pratiquant des techniques de pêche ultra-sélectives et respectueuses de l’environnement marin, ils perpétuent un ensemble de techniques traditionnelles fortes d’une démarche de grande qualité, sur de nombreux domaines : respect de l’environnement, qualité du produit, modèle socio-économique.

Le métier de ligneur consiste à capturer le poisson avec des hameçons, essentiellement. Cela peut être avec une seule ligne à main, au bout de laquelle est accroché un leurre ou un appât, à la traîne ou à la palangre, une ligne composée de plusieurs dizaines d’hameçons posée sur le fond. La particularité des métiers de l’hameçon, c’est de dépendre de l’appétit du poisson. Contrairement au chalut ou au filet, si le poisson n’est pas décidé à mordre, il ne peut le capturer.

Cette technique de pêche est l’une des plus respectueuses de la ressource et du milieu marin qui soit. Elle n’abîme pas les fonds, elle est économe en carburant, elle permet de rejeter vivants les poissons trop petits ou non commercialisables. Les poissons capturés sont le fruit de marées d’une journée au maximum. Ils sont capturés un par un, et abattus immédiatement pour le plus grand respect du poisson. Tous les poissons trop petits pour être conservés sont rejetés à l’eau, vivants !

Nous pêchons peu mais notre poisson est d’une qualité exceptionnelle, et il se vend bien. Notre devise n’est pas de faire du volume mais de pêcher peu pour vendre mieux.

C’est aussi l’une des techniques les respectueuses des hommes… La flottille des ligneurs en France est forte de plusieurs centaines de navires, quasiment exclusivement des petits bateaux de moins de 12 mètres, embarquant entre un et trois hommes à bord. En capturant peu mais en valorisant bien, les ligneurs peuvent vivre sans surexploiter la ressource.

Le bar, une espèce surexploitée par la pêche hivernale sur frayères

Le bar est un poisson « noble », d’excellente qualité. En un mot, c’est pour nous le roi des poissons. Malheureusement, ses qualités en font une espèce très convoitée.

Il subit ainsi depuis plus de vingt ans une surpêche massive en hiver par des navires peu scrupuleux, sur les zones de frayères où les poissons se rassemblent par milliers pour se reproduire. Ces navires peuvent ainsi réaliser des coups de pêche de plusieurs tonnes de bar, écrasant et piquant le poisson, et débarquent ainsi d’énormes quantités de poisson, de faible qualité, qu’ils écoulent à bas prix.

L’association des Ligneurs de la Pointe de Bretagne se bat depuis des décennies pour que cesse cette surpêche hivernale et qu’on laisse une période de repos pour le bar lors de la reproduction. En vain… Le nombre de ligneurs de bar diminue chaque année, en silence et dans l’indifférence totale des représentants professionnels et de l’administration. En agissant ensemble, citoyens, pêcheurs, poissonniers, enseignes de grande distribution, restaurateurs et mareyeurs, nous avons le pouvoir de faire changer les choses !

 

Pour un engagement collectif pour le repos biologique du bar en hiver

Le 15 février 2020 débutait pour la 13 année la période de repos biologique du bar pour notre association. Initialement fixée à un mois et demi, sa durée a été réduite à un mois, du fait des conditions économiques de plus en plus difficiles pour les ligneurs de bar.

L’instauration de cette règle interne ne s’est pas faite simplement ni sans heurts. De nombreux débats ont agité l’association car s’imposer un  arrêt complet de la pêche du bar, alors qu’au même moment, d’autres navires, qu’ils soient ligneurs, chalutiers ou fileyeurs, s’évertuent à le pêcher par centaines de tonnes, croyez-nous, c’est un crève-cœur pour un pêcheur.

Néanmoins, cette règle tient bon depuis toutes ces années, et constitue un fait quasiment unique dans le paysage halieutique français. La question d’aligner le repos biologique sur celui de la zone Nord en l’étendant à tout février et mars a été posée plusieurs fois en assemblée générale, mais la réponse des pêcheurs est toujours la même : « Nous y sommes favorables, mais il faut que tout le monde joue le jeu ».

En l’occurrence, de plus en plus d’acteurs de notre filière sont sensibles à la question du repos biologique pour le bar. Poissonniers, enseignes de grande distribution, restaurateurs et mareyeurs s’engagent depuis maintenant plusieurs années à ne pas acheter ni commercialiser de bar en hiver. Il s’agit d’une démarche positive et nous encourageons à la formaliser tous ensemble au travers d’un engagement collectif interprofessionnel et citoyen à cesser la pêche et la commercialisation du bar en février et mars de chaque année. Notre association a édité pour l’occasion une affiche et un prospectus que nous tenons à disposition des professionnels de la filière.

Entre le 1 janvier et le 15 février 2020, environ 450 tonnes de bar ont été capturés dans le golfe de Gascogne, soit près du quart du plafond annuel fixé à 2032 tonnes. Ce rythme de capture est à l’opposé d’une pêche durable, que ce soit pour la ressource, perturbée lors de sa reproduction, que pour les hommes qui dépendent du bar pour vivre. Une aberration écologique et économique, qui voit du bar vendu moins cher que l’églefin

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira à financer et à organiser notre campagne : 

- Réalisation et impression des affiches et flyers destinés aux restaurants, poissonneries, grandes surfaces et tout autre lieu, afin d'alerter et d'expliquer aux citoyens l'importance d'un repos biologique pour le bar

- Assurer les frais  d'expédition des documents par courrier aux partenaires

- Contacter les restaurants, poissonneries et tous les acteurs qui voudront nous rejoindre dans ce combat

- Financer les frais de déplacements pour rencontrer les futurs partenaires 

- Financer l'organisation d'un événement pour formaliser l'engagement collectif entre la fin de l'année 2020 et le 1er février 2021.

Merci de votre soutien!


Donner 10 euros

Dauphin du matin, journée sans chagrin

un flyer "C'est l'hiver, je laisse le bar frayer"

Donner 20 euros

L'eau que tu bois a connu la mer

un flyer et une affiche "C'est l'hiver, je laisse le bar frayer"

Donner 50 euros

Une mer calme n'a jamais fait un bon marin

un t-shirt à nos couleurs !

Donner 100 euros

L'éternité c'est la mer mêlée au soleil

un t-shirt et un tablier de cuisine à nos couleurs!

Donner 200 euros

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

un sweat-shirt à nos couleurs!

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Association des ligneurs de la Pointe de Bretagne. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Anonyme
03/03/2020
Une lutte pour une espèce, pour un territoire, pour des hommes
M
MARC BOULDOUYRE
28/02/2020
J
Jean René Keruzoré
28/02/2020
Signaler la page