Concert à la Chapelle des Jésuites // Bourg-en-Bresse

par Association Ecphonésis

Le 13 avril 2020 de 17:00 à 18:30

Concert à la Chapelle des Jésuites // Bourg-en-Bresse

par Association Ecphonésis

Le 13 avril 2020 de 17:00 à 18:30

Choix des billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

Prévente - tarif plein

15,00 €

Prévente - tarif réduit

étudiants, chômeurs (sur présentation d'un justificatif à l'entrée du concert)

10,00 €

Gratuit < 12ans

gratuit
Montant à payer :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Association Ecphonésis. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Quatuors op.17 de L.G. GUILLEMAIN // ensemble la Française

Violoniste virtuose, compositeur et Ordinaire de la Musique du Roi sous Louis XV, Louis-Gabriel GUILLEMAIN (1705-1770) fut connu pour son caractère ardent et passionné qui se retrouve dans sa musique, tour à tour élégante, flamboyante et ombrageuse.
Élevé chez le comte de Rochechouart, où il débute le violon il complétera plus tard sa formation en Italie auprès de Giovanni Battista Somis.
Membre de l’orchestre de l’Opéra de Lyon dès 1729, il est premier violon de l’Académie Royale de Dijon à partir de 1734 puis nommé Musicien Ordinaire de Louis XV en 1737.
Bien qu’un des musiciens les mieux payé de la cour, il s’endettera tout au long de sa vie suite à ses achats extravagants.
Son enterrement le jour même de sa mort laisse penser qu’il s’est suicidé acculé par ses dettes et des problèmes d’alcool.
Il laisse une œuvre imposante composée de dix-huit opus de musique instrumentale, publiés entre 1734 et 1762.
 Deux d’entre eux sont consacrés à des Sonates en quatuor qu’il intitule également Conversations galantes et amusantes entre une flûte traversière, un violon, une basse de viole et la basse continue.
Avec Telemann, Boismortier ou encore Quentin, Guillemain est donc un des compositeurs baroques qui dessine les prémices de ce nouveau genre : le quatuor, qui connaitra un formidable essor à l’époque classique et romantique.
Le premier opus n°12, est relativement connu.
 Le deuxième opus n°17  qui est un arrangement de l’opus 13 (pièces de clavecin avec accompagnement de violon) n’est pas joué et n’a jamais été enregistré.
A l'occasion des 250 ans de la mort de ce compositeur, l’ensemble la Françaisepropose donc de redécouvrir ce très bel opus 17 à travers une série de 8 concerts et un enregistrement inédit qui sortira mi-octobre 2020 sur le label Musica Ficta.

Ce jeune ensemble, fondé en 2013 par la flûtiste et architecte Aude Lestienne, tire son nom des Nations de François Couperin. 
Il réunit 5 musiciens issus du CNSMD de Lyon et du Conservatoire Royal de Bruxelles.
L’ensemble a surtout développé son travail autour de la musique de chambre française de la première moitié du XVIIIème siècle (vocale ou instrumentale) et notamment de compositeurs tombés dans l’oubli.
L’ensemble se produit dans divers festivals : Sinfonia en Périgord (Jeunes Talents 2014), Festival Jean de la Fontaine (2015, 2016, 2017, 2018, 209), Festival Valloire Baroque (2015), Petites Nuits de Sceaux (2017, 2019), Concerts d’Anacréon (2018), Festival Midi-Minimes (2018), Musiques de Beauregard (2015, 2017), Fêtes Musicales de Savoie (2016), Heures musicales de St Victor s/r Loire (2013), Festival Orgue en Jeu (2015) …


La Française fait partie des 10 ensembles de demain distingués par le magazine Classica dans son dossier d'octobre 2018 consacré au renouveau du baroque français.


Chapelle des Jésuites

14 ter rue du Lycée
01000 Bourg-en-Bresse
FRA

Signaler la page