Association Enerterre

Action sociale

L'objet de l'association est de promouvoir le dispositif "Enerterre" de rénovation solidaire de maisons au profit de personnes en situation de précarité énergétique, dont elle fédère les bénéficiaires.

Nos actions en cours

Adhérer à nos activités 1

Qui sommes-nous ?

  • Contexte initial : une précarité croissante

Aujourd'hui, de nombreuses personnes vivent mal leur logement ou habitent dans des logements dégradés, peu ou mal isolés. Face à l'augmentation du coût des énergies, elles font parfois le choix de mal ou de ne plus se chauffer et peuvent se retrouver confrontées à des situations d’impayés ou de surendettement. Faute de moyens, elles ne peuvent réaliser les travaux qui leur permettraient de sortir de ces conditions. Il s'agit de permettre la réalisation de travaux de restauration et d'amélioration du confort thermique (chaleur) et hygrométrique (humidité) de leur logement.



  • Le projet

Le dispositif Enerterre : une démarche innovante reconnue aux échelles nationale et européenne.

L'association Enerterre propose aux propriétaires en situation de précarité énergétique, vivant mal leur logement, une solution d'entraide et d'accompagnement à la réhabilitation. Il s'agit ainsi de pouvoir œuvrer à l'amélioration des conditions de vie dans le logement par la détermination des points névralgiques à traiter (confort dans l'habitat, désordres dans le bâti, etc...). Pour cela, il convient d'établir un lien de confiance avec les habitants et de les accompagner pour lever progressivement les freins. Par la suite, après avoir travaillé aux modalités de financement, vient le temps de l'organisation de chantiers participatifs afin de mettre en œuvre les solutions techniques choisies. La finalité du dispositif est de « rendre possible ».

Le projet Enerterre a été conçu comme une réponse locale à l'inconfort rencontré dans les logements situés en zone rurale diffuse. Initié par la Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin, il contribue à inscrire ce territoire dans une politique plus large de transition énergétique. Par ailleurs, sont à cet égard exemplaires, l'utilisation de matériaux naturels, locaux, bio-sourcés et géo-sourcés, peu émetteur de CO². La terre crue, emblème du mode constructif sur le territoire, ou les fibres végétales (paille, lin, chanvre) sont mis en avant dans les travaux réalisés.

L'association Enerterre porte un dispositif d'Auto-Réhabilitation Accompagnée (ARA) Partagée innovant. Ainsi, elle implique tout au long de son intervention le propriétaire du logement dans la définition et la réalisation de son projet de réhabilitation. Elle associe les compétences d'un artisan qui maîtrise les techniques utilisant les matériaux pré-cités.

Enfin, elle assure l'organisation des chantiers participatifs et propose un apport en main d'œuvre par les bénévoles mobilisés via le réseau de l'association. L'ARA partagée promue par le dispositif Enerterre permet à l'habitant d'améliorer son logement en préservant le reste pour vivre du foyer.

Les bénéficiaires interviennent sur leur logement, se forment aux techniques choisies en compagnie des bénévoles. Ce principe collectif de construction favorise la création d'une logique d'émulation. Ces mêmes bénéficiaires du dispositif Enerterre s'engagent, dès le départ, dans un Système d’Échange Local. Ce SEL permet de comptabiliser les apports de chacun sur les chantiers et formalise l'entraide. Ainsi, au-delà de réhabiliter sa propre maison, ceux-ci apportent leur aide chez d'autres bénéficiaires, créant ainsi un terrain propice aux échanges, contribuant à rompre parfois des situations d’isolement et à initier des démarches d'insertion sociale et professionnelle.

Créé début 2013, l'association Enerterre a permis l'organisation de 42 chantiers.

Pour l'année 2016, Enerterre est intervenue chez 11 familles afin de leur permettre de réaliser divers travaux (enduit correcteur thermique, enduit terre, isolation de combles en bottes de paille, etc...). Les apports de main d'œuvre bénévole de l'année passée comptent pour 2800 heures et totalisent environ 10 000 heures depuis la mise en place du dispositif. Pour les bénéficiaires, avec le concours des différentes aides mobilisables, l'économie moyenne réalisée sur le coût total des travaux est de l'ordre de 70%. Il convient également de remarquer que le dispositif Enerterre offre aux artisans la possibilité d'intervenir chez des ménages habituellement éloignés de ces prestations.

L'association Enerterre entretient des liens avec les acteurs locaux de l'écoconstruction, des matériaux locaux et bio-sourcés et de la réhabilitation du bâti ancien (association Pierre&Masse, Association Régionale pour la Promotion de l’Écoconstruction – ARPE, etc...). Au-delà, elle œuvre au sein du réseau des acteurs locaux et nationaux de l'Auto-Réhabilitation Accompagnée. Enfin, elle bénéficie du relais et du partage d'expériences des quelques 150 bénévoles issus de tous milieux et horizons qui sont venus vivre l'expérience Enerterre.

Au delà de l'engouement local, ce dispositif d'innovation sociale suscite un fort enthousiasme aux échelles régionale, nationale et européenne.

La Fondation de France lui a décerné en 2014 ses lauriers nationaux

L'association a été primée « meilleur projet d'inclusion sociale » lors des Rural Inspiration Awards le 11 avril dernier à Bruxelles.

Objectifs en terme de travaux

  • 20 semaines de chantier par an

  • 10 à 15 logements réhabilités par an

  • une moyenne de 10 000 € de travaux réalisés par logement

  • 80 % d'intervention pour un public cible (modeste et très modeste Anah)

Prestations proposées dans le cadre de l'action sociale Enerterre

  • diagnostic simplifié des logements (structure et matériaux)

  • accompagnement social et technique des ménages (orientation sur les aides et la définition du projet)

  • assistance à maîtrise d'ouvrage pour les chantiers d'ARA

  • fourniture de la boite à outil « Enerterre » pour les chantiers ARA partagé (équipement et main d'oeuvre nécessaire)

  • gestion de l'association et des bénévoles

  • développement du repérage grâce aux « ambassadeurs du dispositif Enerterre »

  • aide financière pour l'encadrement des travaux destinée aux publics les plus précaires



  • Les besoins techniques et financiers pour déployer le dispositif


Le personnel

Afin de réaliser les missions relatives à l'accompagnement sociale et à l'organisation de chantier d'ARA, l'association doit mobiliser 1,5 ETP :

  • ingénierie et développement du dispositif

  • communication et information des partenaires

  • 20 à 30 visites et diagnostics de logements par an

  • accompagnement social et technique pour une quinzaine de logements

  • mobilisation des bénévoles, gestion du SEL, préparation des chantiers et gestion du matériel (animation de l'association)

  • repérage des nouveaux bénéficiaires

Le fonctionnement

1 véhicule + matériel de chantier + bureautique + autres charges fixes et variables (compta, affranchissement, assurance, loyer...)

Les actions de notre association

Développement d'une petite filière de production de terre crue

Dans le cadre des chantiers Enerterre, la terre crue est à l'honneur. L'utilisation de ce matériau est cependant contraint par l'absence de filière organisée sur le territoire. Dans ces conditions, une partie de la main d’œuvre mise à disposition par l'association lors des chantier est mobilisée pour la tâche ingrate de la préparation de la terre qui sera utilisée sur le chantier. Ces bénévoles seraient bien plus utilement occupés à la mise en œuvre.

Pour pallier ce constat, l'association souhaite mécaniser et dans le même objectif développer une filière locale de production afin de commercialiser un produit fini de terre crue.


Ce projet, à valeur de développement local, pourrait contribuer à financer une partie de l'action sociale du dispositif Enerterre. Toutefois, le marché est relativement restreint et les coûts d'investissement et de fonctionnement contraignent cette participation financière, notamment durant la phase d'émergence de l'activité.


Nous recherchons actuellement des financements pour pouvoir développer cette production et répondre à ce besoin local.





  • Enerterre en Europe


De 2017 à 2019, Enerterre est engagée dans un projet européen appelé HELPS visant à multiplier le dispositif d'ARA partagée en France et en Europe. Des acteurs locaux de 4 pays qui partagent les valeurs d'Enerterre se retrouvent sous un même objectif: accompagner des habitants du patrimoine bâti local en situation de précarité à réhabiliter eux-même leurs logements avec l'aide de professionnels et de bénévoles.

Les acteurs du projet européen HELPS

En France, l'association Enerterre et la SCIC des 7 Vents (voir site internet ici)
En Espagne, l'association TaphTaph (voir site internet ici)
En Grèce, l'association MCE (voir site internet ici)
En Italie, les associations NET (voir site internet ici) et ANCTC (voir site internet ici)

Les objectifs du projet HELPS

L'objectif est d'essaimer la pratique d'ARAP (auto-réhabilitation accompagnée partagée) sur de nouveaux territoires où des besoins sont identifiés. A terme, le projet HELPS permettra à des porteurs de projets de s'approprier le dispositif d'ARA et de l'adapter sur leurs territoires. Pendant la durée du projet, il permet aux partenaires impliqués de monter en compétences et de s'enrichir mutuellement de leurs expériences réciproques.

Les outils mis à disposition

Afin que de nouveaux porteurs de projets puissent à leur tour mettre en place un dispositif d'ARAP sur leur territoire, le projet HELPS leur offrira la possibilité de:
  • faire partie d'un réseau international appelé Hands for Homes et formalisé par la signature d'une charte
  • porter les valeurs du dispositif décrit dans la charte avec l'aide d'un argumentaire
  • suivre les préconisations tirées des enseignements d'Enerterre et de ses partenaires européens éditées dans un guide d'accompagnement
  • identifier les connaissances et compétences à mobiliser à l'aide d'un référentiel de compétences
  • participer à des formations permettant la montée en compétences des personnes ressources identifiées

Les résultats attendus

A l'issue du projet européen HELPS en 2020, 200 personnes ressources seront identifiées pour faciliter l'essaimage, 50 nouveaux acteurs territoriaux se seront montrés intéressés et 16 coordinateurs de chantiers participatifs dont 4 formateurs seront formés pour la mise en oeuvre du dispositif d'ARAP Hands for Homes.

Plus d'informations sur le projet européen HELPS ici