Bulletin d'adhésion - 2021/2022

par Association Étudiants Fantômes

Adhésion valable du 22/02/2021 au 21/02/2022

Bulletin d'adhésion - 2021/2022

par Association Étudiants Fantômes

Choix de l'adhésion

Adhérents

Coordonnées

Récapitulatif

Devenir adhérent

Adhérez à l'association Étudiants Fantômes, pour la soutenir et l'aider, en qualité d'adhérent.

3,00 €

Devenir membre actif

Adhérez à l'association Étudiants Fantômes, contribuez à son administration et à sa gestion, devenez acteur et décisionnaire dans son fonctionnement, en qualité de membre actif.

5,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Association Étudiants Fantômes en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Association Étudiants Fantômes. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Bulletin d'adhésion - 2021/2022 - Association Étudiants Fantômes

Bulletin d'adhésion - 2021/2022

QUI SONT LES ÉTUDIANTS FANTÔMES ? 

Né d’un tweet d’agacement et de colère de la jeunesse, le mouvement des étudiants fantômes est « un mouvement des étudiant·e·s, pour toutes et tous les étudiant·e·s ». De la colère, s’est dégagée dans les réponses et les partages de ce tweet originel de la détresse et un appel à l’aide. Toutes et tous les étudiant·e·s privés d’une vie normale depuis bientôt une année, qui jusqu’aujourd’hui subissaient une situation, parfois et de plus en plus souvent injuste par rapport au reste de la population continuent aujourd’hui de subir des mesures sanitaires qui ne s’imposent pas à tout le monde : un distinguo est même opéré entre les étudiant·e·s de l’université et ceux de la classe préparatoire ou du BTS. Les étudiant·e·s fantômes ont décidé de chercher une explication à ce distinguo injuste et ont décidé d’alerter tant qu’ils·elles le peuvent et à leur échelle sur cette situation, mais aussi sur beaucoup d’autres : sur la précarité, sur le décrochage, sur la mauvaise santé mentale, sur l’accroissement encore plus fort en ce temps de pandémie d’inégalités déjà cumulées de longue date, etc.
 
Les étudiant·e·s fantôme·e·s sont avant tout des étudiant·e·s fantôme·e·s, car si les trajectoires individuelles sont différentes, toutes et tous ne sont pas impacté·e·s à la même échelle par la crise sanitaire, quel que soit la perspective que l’on adopte. Les étudiant·e·s fantômes sont des étudiant·e·s qui continuent à mettre en perspective leurs situations personnelles comparativement aux situations d’autres, parfois plus ou parfois moins en détresse qu’eux·elles, mais arrivent à une conclusion sans équivoque aucune : les étudiant·e·s ont été oublié·e·s et négligé·e·s pendant cette période de crise sanitaire, quand ils·elles n’étaient pas – à tort – accusé·e·s de diffuser le virus, moqué·e·s, voire parfois méprisé·e·s par leur propre ministre, Madame Frédérique Vidal.
 
De ces quelques constats, est né un collectif d’abord, qui a eu vocation à mettre en lumière ces situations, un collectif qui s’est perfectionné et élargi : parti de l’initiative de quelques montpelliérain·ne·s, aujourd’hui c’est ailleurs qu’il s’anime. Ce collectif s’est ensuite affirmé dans les médias, car c’est par les médias que l’agenda politique s’ouvre à eux·elles et il continuera d’être animé par la force et la motivation de ses membres pour que les revendications des étudiant·e·s soient mises, précisément, dans cet agenda politique.
 
De ce collectif, est née une organisation plus institutionnalisée, indépendante d’autres organisations, car cette association n’a pas d’idéaux syndicaux ou partisans, il a l’idéal d’une jeunesse qui vive, qui soit heureuse et épanouie, mais avant tout qui puisse se projeter !

DES ÉTUDIANT·E·S FANTÔMES

#ETUDIANTSFANTOMES

Signaler la page