Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Association Flame'Off pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Le travail du verre au chalumeau dans un film documentaire

par Association Flame'Off

Participez au financement du film documentaire tourné lors de la 3ème édition du festival international du verre au chalumeau


Présentation du film

L'association Flame'Off France, portée par Eddie Legus et Frédéric Demoisson, a organisé cette année la 3ème édition du festival international du verre au chalumeau. Ce rassemblement d'artistes et d'artisans verriers spécialisés dans le travail du verre au chalumeau a pour but de promouvoir ce métier peu connu du grand public.

Cette année le festival s'est déroulé du 3 au 7 août 2017 à Remiremont dans les Vosges, place historique du travail du verre en Europe.

Durant ces trois jours, plus de 3000 visiteurs ont pu admirer, à travers des démonstrations hautes en couleurs, le travail méticuleux et parfois poétique d'artisans du verre au chalumeau venu de toute l'Europe. 

Lorsque Eddie Légus et Frédéric Demoisson, m'ont demandé de réaliser un film sur le festival, je n'ai pas hésité une seule seconde. Pour moi, la simple idée de filmer des souffleurs de verre au travail est toujours pour moi un moment de pur plaisir. J'aime capter cette matière et les gestes de ces artisans rares. Cela me replonge dans mon enfance lorsque je regardais mon grand-père travailler le verre dans son petit atelier. C'est une vraie madeleine de Proust.

Le festival approchant, je me suis dit que c'était l'occasion de continuer mes réflexions sur les sujets que j'avais amorcé avec mon documentaire précédent « Le Dernier Souffle ». À l'époque, j'étais dans une démarche de questionnement vis-à-vis du travail manuel, de sa transmission et de son évolution ces dernières années dans la société française. J'avais fait un film sur une génération de souffleurs qui avait à la fois profité et subi l'industrialisation massive du secteur verrier. De plus, l'histoire de mon film s'étalait sur plusieurs dizaines d'années.

Faire un film sur ce festival est donc pour moi une opportunité unique de faire témoigner cette nouvelle génération de travailleurs du verre, peu présente dans "Le Dernier Souffle" et qui aujourd'hui se réapproprie le métier avec une passion toujours aussi dévorante. C'est l'occasion également de parler des femmes qui depuis quelques années prennent une place importante dans un milieu qui leur a très longtemps tourné le dos.

undefined

En bas à gauche Tatyana Boyarinova (Russie), en bas à droite Théophile Caille (France), en haut à gauche Fabien Jauget (Luxembourg), en haut à gauche Kathryn Greer (Royaume-Uni)


C'est aussi le moment idéal de faire découvrir les subtilités du travail à la flamme qui avec le temps à donner vie à deux métiers : fileur et souffleur.

Et puis le soufflage de verre ne se réduit pas à la France. Je profiterai de la présence sur le festival de Mauro Vianello (Italie) et de Tatyana Boyarinova (Russie) pour montrer l'ampleur de ces techniques et de leur diffusion au-delà des frontières françaises.

Les festivals comme celui-ci sont rares en France. Ils deviennent des moments forts pour ces femmes et ces hommes la plupart du temps enfermés dans leur atelier. C'est le cas aussi pour le public de s'ennivrer de cette matière rougeoyante, visqueuse et qui éloigne ne serait-ce qu'un instant de la réalité les petits et plus grands.

Ce festival, c'est aussi le moment pour les artisans de se rencontrer, d'échanger des techniques voire même de découvrir certains aspects du métier qui ne cesse d'évoluer, grâce à un matériel plus performant et à cette matière unique qu'est le verre et qui, elle aussi, évolue. J'ai également senti chez la plupart des souffleurs une envie indéfectible de vouloir partager et transmettre au plus grand nombre leurs savoir-faire encore et toujours plus fragilisé par une société qui n'a eu de cesse ces dernières années de les éloigner de leur outil de travail. J'ai senti, notamment chez les plus anciens comme Pierre Pignat ou encore André Schmid, l'urgence et la volonté de maintenir la flamme allumée coûte que coûte et de passer le flambeau aux plus jeunes générations. Il ne faut pas oublier que ce genre de festival est rare et de ce fait il devient précieux. C'est ce que je veux faire de ce festival à travers ce film. Un objet précieux.


undefined

Le film s'articulera autour de l'interview de quelques artisans présents sur le festival. J'en ferais de véritables moments d'intimités où ils pourront se confier sur les plaisirs et les difficultés de ce métier. Il y aura également des séquences de démonstrations que j'ai décidé de tourner avec une caméra de cinéma, la Sony PXW FS5. C'est un moyen pour moi de sublimer le travail des verriers à travers une image extrêmement fine et détaillée. Elle me permet également de produire des images au ralenti sans perte de qualité et ainsi décomposer les gestes des souffleurs avec une grande fluidité.

« Le fileur de verre réalise des objets en verre qui peuvent être des animaux, des figurines d'une exceptionnelle finesse, proche d'un fil. Il utilise des baguettes en verre plein de différentes couleurs qu'il chauffe à la flamme d'un chalumeau. Lorsque le verre commence à devenir mou, il peut alors l'étirer, le tourner, le masser, le filer et lui donner la forme voulue grâce à des mouvements précis. Le verre qu'il travaille est le plus souvent un sodocalcique. Le souffleur à la flamme crée des objets en verre en soufflant dans des tubes de verres chauffés au chalumeau. Il peut également souder le verre et gérer des ajouts ou des superpositions de couleurs.Il travail le plus souvent des verres borosilicate qui ont un faible coefficient de dilatation thermique ».

Florian DEBU, réalisateur


Origine du festival

Le festival a pris racine il y a 4 ans sous l'impulsion de stagiaires de l'école de verrerie Aéva, soucieux de rencontrer le grand public et de partager leur passion pour ce travail qu'ils estimaient trop peu exposé.

La dernière édition conserve cette ambition initiale. Quand on parle de verrerie les gens imaginent tout de suite un artisan avec une canne de verrerie qui souffle et qui crée un vase, ou n'importe quel objet creux. La verrerie au chalumeau est nettement moins connue. Aux États-Unis, cette technique de travail du verre a remplacé depuis longtemps le travail à la canne. Aujourd'hui en France, la mode est en train d'arriver. C'est un processus long mais qui se concrétise.

Il faut dire que le milieu du verre en France commence tout juste à sortir la tête de l'eau. Le métier a été fragilisé depuis plusieurs décennies par les délocalisations successives des grandes industries verrières, l'émergence des matières plastiques, le désengagement constant des pouvoirs publics vis à vis des métiers manuels. Avec le temps, le lien entre l'objet et son créateur s'est effrité. Le festival permet, le temps d'un instant de récréer ce lien encore fragile.

undefined

A gauche Julia Semenko (Belgique), au centre Tatyana Boyarinova (Russie), à droite Mauro Vianello (Italie)


Ce festival c'est aussi un moment privilégié pour les verriers. Durant ces trois jours, nous pouvons échanger, partager des techniques, voire casser une certaine solitude qui peut être pesante dans ce métier. Nous sommes tous éloignés aux quatre coins de la France et nous travaillons souvent seul dans nos ateliers.

Cette année nous avons décidé de mettre à l'honneur Mauro Vianello, un artisan verrier Vénitien. Il fait partie de cette veine d'artisan qui aime et se fait un devoir de transmettre ses savoirs. C'est pour nous important que les participants du festival soient dans cet état d’esprit de partage et d'échange. C'est aussi cela qui fait de ce festival un moment unique en France dans le milieu du verre.

Cette année, nous avons souhaité cristalliser cette incroyable aventure qui dure depuis 4 ans à travers un film. Cette démarche s'inscrit dans notre volonté de mettre en avant les différentes techniques du travail du verre au chalumeau et de mettre en avant ces artistes de grands talents trop souvent méconnus. Nous voyons ce film comme une entité complémentaire à ces trois journées du festival. C'est un moyen de sublimer cette matière et les gestes des artisans. Il y aussi cet état d’esprit positif qui émane de toute l'équipe, des souffleurs et de ce public de plus en plus concerné par ce que nous faisons. Cela aussi nous souhaitons le transmettre.

Pour faire ce film nous avons fait appel à Florian DEBU, réalisateur de film documentaire et petit-fils de souffleur de verre au chalumeau. À travers son film, "Le Dernier Souffle", il a abordé de nombreuses problématiques qui entourent le milieu verrier comme la perte des savoir-faire ou encore les conséquences de la disparition des grandes verreries industrielles. Lors de la deuxième édition nous l'avions invité à projeter son film. Il nous semblait naturel qu'il réalise le film sur ce festival.

Eddie Légus et Frédéric Demoisson, Fondateurs de l'association Flame' Off                                                                                                                                                                                                                               

A quoi servira l'argent collecté ?

Pour la réalisation d'un film documentaire d'une durée de 20 à 25 minutes nous avons besoin  de réunir au minimum 3600 euros.

Cela comprend le travail d'écriture, de réalisation, de tournage, de montage et de créations des affiches. 

D'autre part, il faut également compter les frais liés à la location du matériel pour les 3 jours de tournage (1 caméra Sony PXW FS5, 1 micro-cravate hf, 1 micro canon rode ntg1, 1 trépied, 1 éclairage type Fresnel, 2 élairages  type panneaux led), d'une station de montage et d'étalonnage pour 10 jours, de l'achat d'un disque dur pour le travail de montage et le stockage des rushes, de l'achat de plusieurs musique libre de droit, de la création et l'édition des DVD, de la traduction des interviews tournées en Russe et en Italien.

Pour un film d'une durée de 40 minutes maximum nous avons besoin  de réunir au minimum 5000 euros. Pour ce tarif, en bonus vous aurez accès à l'intégralité des interviews tournées avec les artisans durant la 3ème édition du festival international du verre au chaumleau. 

Pour un film d'une durée de 35 à 40 minutes nous avons besoin au minimum de réunir 5500 euros.

undefined


L'équipe du film

Réalisateur, monteur et opérateur de prise de vue, Florian DEBU réalise des documentaires, des films institutionnels et des clips vidéos. Depuis plusieurs années il est membre actif de Synaps Collectif Audiovisuel, une association qui expérimente la production alternative de film et met en avant l’indépendance des auteurs. Après la réalisation de son premier long-métrage documentaire « Le Dernier Souffle », il travaille actuellement sur son nouveau long métrage, « Stand-By ». Il est également le co-créateur du média indépendant Streep.  Pour plus d'information : www.floriandebu.com

Les Verriers du festival

Eddie Legus : verre filé, Meilleur ouvrier de France en verrerie artistique / Frédéric Demoisson : verrerie scientifique, verrerie d'art / Mauro Vianello : Artisan verrier / Claudia Timbur -Pagel : perlier d'art, meilleur ouvrier de France en perlerie d'art / Sébastien Garrigue : perlier d'art / Tatyana Boyarinova : fileuse de verre / Jean Claude Hajduk : verrerie scientifique, meilleur ouvrier de France en verrerie scientifique / Pierre Pignat : Verrerie Scientifique, meilleur Ouvrier de France en verrerie scientifique et artistique / André Schmid : Verrerie Scientifique, meilleur ouvrier de France en Verrerie scientifique / Julie Gonce : sculpture du verre au chalumeau / Fabien Jauget : créateur de marble / Théophile Caille : verrier au chalumeau/ Béatrice Garranas : Verrier au chalumeau, Meilleur ouvrier de France en verrerie scientifique et en perlerie d'art / Bernadette Bihin : Perlière d'art / Kathryn Greer : Perlier d'art / Karine Hauptmann : Perlier d'art, verre filé et thermoformage / Floriane Lataille : perlier d'art / Benoit Darrieutort : fileur de verre / François Leroux : perlier d'art / Marcel Humbert : perlier d'art / Laurent Mori : verrerie scientifique / Frédérique Berger : verrerie scientifique / Philippe Cherrière : fileur de verre / Chantal Duterne : Fileuse de verre / Julia Semenko : perlier d'art 


Annexe

- Vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, de faire un don hors ligne à l'association Flame'Off. 
Pour cela il suffit d'envoyer par voie postale un chèque accompagné de votre nom, prénom, adresse, courriel et votre numéro de téléphone.
Adresse d'envoi : Association Flame'Off, 7 avenue Julien Méline, 88220, Remiremont



Donner 10 euros

1 entrée gratuite pour la 4 ème édition du festival international du verre au chalumeau.

Donner 15 euros

1 entrée gratuite pour la 4 ème édition du festival international du verre au chalumeau + votre nom au générique du film comme contributeur du projet.

Donner 20 euros

Pour 20 euros ou plus : Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle » + votre nom au générique du film comme contributeur du projet.

Donner 30 euros

le dvd et un lien internet du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau + 1 entrée gratuite pour le festival 2018 et votre nom au générique du film comme contributeur du projet.

Donner 50 euros

Un pendentif feuille en verre réalisé par Eddie Legus + le dvd et un lien internet du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau + Votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour la 4 ème édition du festival international du verre au chalumeau

Donner 100 euros

le dvd et un lien internet du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau + une boule de Noël en verre soufflée par Frédéric Demoisson + votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle »

Donner 250 euros

une bague en verre fumé à l'argent avec inclusion de couleurs réalisé par Eddie Legus + le dvd et lien de téléchargement du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau + votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle »

Donner 500 euros

un pendentif inclusion et fumage or cloisonné réalisé par Eddie Legus Meilleur Ouvrier de France + Votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle » + le dvd et lien de téléchargement du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau.

Donner 750 euros

Stage découverte (2 jours, 1 personne), tournage film documentaire par Florian DEBU. (logement compris, repas non-inclus mais cuisine disponible) + Votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle » + le dvd et lien de téléchargement du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau.

Donner 1000 euros

Stage découverte (2 jours, 2 personnes) de tournage film documentaire par Florian DEBU. Vous repartez avec vos images. (logement compris, repas non-inclus mais cuisine disponible) + Votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle » + un pendentif feuille réalisé par Eddie légus Meilleur Ouvrier de France + le dvd et lien de téléchargement du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau.

Donner 2000 euros

Stage découverte (2 jours, 2 personnes), tournage/montage film documentaire par Florian DEBU. (Logement compris, repas non-inclus mais cuisine disponible) + Votre nom au générique du film + 2 entrées gratuites pour le festival 2018 + 2 invitations au repas de gala des verriers durant le Festival International du Verre au Chalumeau 2018 + Le dvd du film documentaire « Le Dernier Souffle » + Un pendentif pièce unique inclusion couleur et fumage à l'or cloisonné réalisé par Eddie Légus Meilleur Ouvrier de France + le dvd et lien de téléchargement du film documentaire sur la 3 ème édition du festival international du verre au chalumeau.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
S
Sabine Atkins
08/03/2018
A
Adeline Thomas
01/03/2018
Anonyme - 30,00 €
01/03/2018
Bravo !!!!
Signaler la page