Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE D'ALSACE pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

SOUTIEN AU CENTRE SOCIAL DU CAMP DE REFUGIES PALESTINIENS D'ASKAR (NAPLOUSE)

par ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE D'ALSACE

SOUTIEN AU CENTRE SOCIAL DU CAMP DE REFUGIES PALESTINIENS D'ASKAR (NAPLOUSE) - ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE D'ALSACE

ACHAT D'UN BUS 19 PLACES POUR LE TRANSPORTS D'ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

Voir notre site

Présentation du projet

Les palestiniens

Depuis 70 ans, 9 millions de Palestiniens vivent un état de guerre permanent imposé par l’Etat d’Israël.
Quelques 3 millions de réfugiés vivent en Syrie, Jordanie et au Liban,  2 millions résident dans la bande de Gaza (dont 1.7 millions sont réfugiées), assiégés depuis 13 ans sur cette étroite bande de terre 3, 5 millions habitent la Cis Jordanie occupée, dont fait partie la ville de Jérusalem Est et dont 500 000 sont réfugiées.  Jamais dans le monde un état de guerre aussi long n’aura concerné un aussi grand nombre d’habitants.

Les camps de réfugiés palestiniens
Les camps de réfugiés sont le produit de cet état de guerre. Les camps de réfugiés palestiniens ont été créés après la guerre de 1948 / 1949.  les habitants des camps ont fui les violences après avoir été expulsés de leurs terres, de leur village par les milices israéliennes. Il regroupent 5,7 millions de personnes en Palestine et dans les pays limitrophes.
La population de ces camps de réfugiés est plongée dans de grandes difficultés économiques et sociales.
Le camp de réfugiés d'Askar Al Jadid, près de Naplouse, en est un exemple.

Le 20/10/18 Le camp de réfugiés Askar/Askar Al Jadid Al-Jadid, à Naplouse en Palestine voir vidéo
Il est situé à l'est de la ville de Naplouse, et a été créé en 1950. Au début, certaines familles vivaient sous tentes ou dans des caves. Elles gardaient l'espoir de pouvoir retourner rapidement sur leurs terres. L'histoire nous montre que cela n'a pas été possible.
Suite à l'augmentation de la population, une extension du camp a vu le jour en 1964. Cette extension porte le nom d’Askar Al-Jadid (Nouvel Askar).

En 2015, plus de 16 000 habitants vivent dans les deux camps, dont 7 000 dans le Nouvel Askar. L'une des nombreuses difficultés auxquelles le Nouvel Askar a du faire face fut la reconnaissance officielle de son statut de camp de réfugiés par l'ONU. Sans cette reconnaissance, l'UNRWA (United Nation Relief and Work Agency pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient) ne peut allouer d'aides financières. Cela signifie que pendant des années, le camp n'avait ni école, ni hôpital et souffrait d'un manque en besoins primaires.

Avec la reconnaissance du camp par l'ONU en 2015, l'UNRWA subvient financièrement au développement du camp.
En 2017, le camp souffre encore d’un manque d'infrastructures lié aux problèmes d’électricité, d'eau, de soins médicaux, d’aires de jeux pour les enfants. Cette situation entraîne de lourdes conséquences sur la santé des habitants.Les logements familiaux extrêmement petits, les rues et ruelles très étroites ne laissent pas entrer le soleil dans les habitations influent sur la vie privée des familles.
70 % de la population est âgée de moins de 18 ans. 60 % de la population est sans-emploi. Mais le camp fait preuve d'une énergie constructive et reste très actif socialement malgré les difficultés liées à l'occupation militaire par Israël. Aujourd'hui les conditions de vie à Nouvel Askar restent un challenge. La question de la surpopulation demeure un enjeu quotidien. Askar Al-Jadid se situe à cheval entre les zones B (sous administration de l'Autorité Palestinienne et de l'armée Israélienne) et C (sous contrôle complet de l'armée Israélienne). Une nouvelle extension s'avère donc impossible

Le Centre social du Camp d'ASKAR AL JADID a été créé par des militants associatif du camp avec le soutien de l'UNWRA.
Il dispose actuellement d'une école maternelle et d'un centre d'accueil d'enfants et d'adolescents en situation de handicap.
En 2016, l'AFPS Alsace a aidé le centre social du Camp d'ASKAR à rénover les sols et le mobilier de son école maternelle.
(Voir les détail sur notre site : http://www.afps-alsace.com/cooperation/index_cooperation_Alsace.htm - voir sommaire année 2017)

Origine du projet

Au cours des différentes visites effectuées dans le cadre du programme de rénovation de l'école maternelle, les différentes missions de l'AFPS Alsace qui se sont rendues sur place ont constaté les conditions difficiles de transport des enfants de l'école maternelle et des jeunes en situation de handicap à l'aide d'un vieux bus en fin de vie (sièges déglingués, équipements pour personnes en situation de handicap minimaux...) voir vidéo

L'AFPS Alsace a décidé de se mobiliser  avec ses partenaires en Alsace dans le cadre de la Plateforme Alsacienne pour la Palestine ( AFPS Alsace, CCFD-Terre Solidaire du Haut-Rhin et du Bas Rhin, la CIMADE, le Collectif Judéo Arabe pour la Palestine de Strasbourg, le Mouvement pour une Alternative non violente,  le mouvement Paix et Solidarité au Moyen Orient, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) pour aider le Centre social du camp s'ASKAR à s'aquiper d'un moyen de transport adapté.

A quoi servira l'argent collecté ?

Le programme consiste à subventionner l'achat d'un bus d'occasion (année 2013) de 19 places équipé pour le transport de personnes en situation de handicap.
Le coût du programme est de 36 500 € (achat du bus et équipement).
Pour permettre au Centre Social du camp d'Askar d'effectuer cet achat  le montant de la subvention arrêté est de 83%, soit 30 000 €

Les fonds collectés à ce jour par l'AFPS Alsace se montent à se montent à 21 000 €

Pour réaliser ce programme, il nous encore collecter 9 000 €

L'objectif est de réaliser ce programme pour la rentrée scolaire de 2019.

L'AFPS Alsace a été chargée par les membres de la Plateforme Alsacienne pour la Palestine de collecter les fonds pour la réalisation de ce projet.

Une convention sera signée entre le Centre Social du camp d'Askar, un contrôleur financier palestinien (River Company for fair developmental services) et l'AFPS Alsace dans le cadre d'une mission sur place de l'AFPS Alsace.

La réception des travaux sera effectuée dans le cadre d'une mission sur place en Palestine.

L'équipe de l'AFPS Alsace

l'AFPS Alsace a été créée en 2002. Elle est fédérée au niveau national l'Association France Palestine Solidarité.  L'AFPS Alsace comporte aujourd'hui environ 140 adhérents.  Elle diffuse des informations concernant la Palestine et organise des réunions/débat et des manifestations de solidarité, organise des campagne citoyennes, parraine des enfants palestiniens, organise le soutien aux prisonniers politiques palestiniens, vend des produits de producteurs palestiniens (huile d'olive bio, dattes medjouls, Zaatar, savons de Naplouse, poteries...etc) dans le cadre d'action de solidarité avec la Palestine.
Elle organise chaque année une mission en Palestine, au cours de laquelle, nous rencontrons nos partenaires palestiniens (association des Droits de l'Homme, comités de résistance populaire, syndicats de salariés et de paysans palestiniens, association de femmes, représentants de partis politiques et de collectivités palestiniennes, visite des lieux de coopération). Ces missions se rendent en particulier en Israël, avec nos partenaires palestiniens pour rencontrer des associations et organismes israéliens luttant dans leur pays pour l'égalité des droits et la paix, c'est à dire a fin de l'occupation.

Le Conseil d'Administration de l'association comporte 12 membres.


Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
H
HÉLÈNE BUESSLER
06/05/2019
C
christine BOUTLEUX
28/04/2019
B
Bruno de Butler
20/04/2019
Signaler la page