Sansando, pour un village autosuffisant en riz

par Association Guinée Cornouaille

Faire un don

Sansando, pour un village autosuffisant en riz

par Association Guinée Cornouaille

Faire un don

Financer maintenant un diagnostic pour définir les travaux à réaliser d'ici 2023 et l'accompagnement formation correspondant

 Le projet de financement participatif de l'ONG Guinée Cornouaille

Finalité : que le village guinéen de Sansando puisse d'ici 2023 produire le riz dont il a besoin

Objectifs : - réaliser un diagnostic précis du comportement actuel du système défectueux d'irrigation et drainage du bas-fond, là où le village cultive son riz - définir les travaux à réaliser - prévoir l'accompagnement formation correspondant -  permettre aux habitants de réaliser eux-mêmes ces travaux - assurer à terme la prise en charge de la gestion et l'entretien des équipements par les habitants.

Cette étude/diagnostic est la phase préalable à une action étalée sur 3 ans qui permettra à terme de produire tout le riz nécessaire aux besoins du village.

Les travaux seront réalisés d’ici 2023 par les habitants eux-mêmes, conseillés et formés par l’ONG guinéenne APEK Agriculture, qui les aidera à s’organiser pour gérer et entretenir par la suite les équipements créés ou rénovés.

Le présent financement participatif (1400 €) va de pair avec la recherche en cours de financements institutionnels complémentaires plus élevés (40 000 €) pour la phase travaux et formations.

En faisant un don vous bénéficiez d'une réduction d'impôt égale à 66% du total des versements dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer. Par exemple un don de 30€ vous coute 12€...  

Le lieu, les acteurs
vue sur le village

Le pays : 

La GUINEE CONAKRY avec ses 14 millions d’habitants pour une superficie de la moitié de la France, pays classé 174 sur 189 selon l’Indice de développement humain (PNUD, 2019).

Le village : 

SANSANDO est au centre du pays, à 500km de la capitale Conakry, commune de Koumandi Koura préfecture de Faranah (Haute Guinée), au cœur du Parc national du Haut Niger. Le village compte 1400 habitants, de culture malinkée. 

L’ONG bretonne qui porte le projet : 

GUINEE-CORNOUAILLE est une ONG basée à Elliant (Finistère), soutenant depuis 20 ans des actions en Guinée, dans d’autres villages, comme actuellement à Tinterba,  et auparavant à Sansando et Koumandi Koura: soutien aux agriculteurs et agricultrices, réalisation de forages d’eau potable, construction de postes de santé, fournitures scolaires, etc…

L’accompagnateur et formateur :

  •  L'APEK, Association pour la promotion économique de Kindia-agriculture, est une ONG de développement guinéenne basée à Kindia, 4ème ville de Guinée. Elle apporte son expertise à d’autres projets et ONG en Guinée. Elle est donc ici mandatée par Guinée-Cornouaille pour le diagnostic du bas-fond et plus tard pour l’accompagnement et la formation des habitants du village participant aux travaux. http://www.apek-agriculture-kindia.org/

Le contexte et les objectifs du projet

Actuellement la production en riz est largement insuffisante puisque du riz supplémentaire doit être importé de juillet à octobre pour faire la soudure.

Les aménagements actuels du bas-fond sont dégradés ou insuffisants. Les sources d’eau ne sont pas permanentes. Il faut revoir l’irrigation, le drainage, les vannes et les digues qui permettent d’ajuster les hauteurs d’eau ; ces aménagements servent à évacuer le trop-plein d’eau pendant la saison des pluies et à garder des réserves en saison sèche de façon à avoir le plus longtemps possible les bonnes hauteurs d’eau dans chaque casier. NB : plus le riz pousse correctement sur un temps long, plus le rendement est important, d’où l’intérêt d’étaler et réguler la disponibilité de l’eau.

 Le partenariat Guinée-Cornouaille / APEK Agriculture

 Guinée-Cornouaille a rencontré APEK-Agriculture à Kindia au cours d’un déplacement vers Faranah en décembre 2019. Cette


rencontre a débouché sur une mission exploratoire pour le réaménagement du bas-fond de Gnalenko. Après un retard dû au Covid 19, l'APEK est allée à Sansando en juin 2020, a effectué un premier constat, rencontré les autorités, organisé des échanges avec les villageois et rendu son rapport à Guinée-Cornouaille.

Afin de permettre aux habitants de réaliser eux-mêmes les travaux, d’être autonomes à la fin de ceux-ci et en capacité de gérer eux-mêmes les installations rénovées et leur entretien, un comité de gestion est prévu à cet effet. 

Les formations et l’accompagnement de l’APEK Agriculture devraient leurs permettre d’acquérir les compétences nécessaires à cette autonomie.

NB : des aménagements précédents avaient été réalisés par une entreprise externe, sans prendre le temps de former les villageois pour la suite. L’appropriation du projet par les habitants est le point clef de réussite et également le moyen de le rendre peu coûteux.

Qui cultivent à Sansando?

 Les femmes sont impliquées toute l’année dans les travaux agricoles ; outre la culture du riz, elles font du maraîchage en saison sèche sur d’autres terrains, à proximité du village, pour la consommation locale, surtout gombo et aubergines. Les hommes partent travailler dans les mines d’or pendant la saison sèche et reviennent au début de la saison des pluies ; ils font le défrichage-brûli sur les coteaux pour l’arachide puis entreprennent le labour du bas-fond, avec la traction animale avec leurs bœufs.

Un débat bien engagé avec les habitants

A la fin de son premier constat de juin sur le terrain, l’APEK Agriculture a présenté aux villageois un pré-projet de réaménagement.

Approuvée au cours d’une assemblée de village très fréquentée, les habitants ont retenu que : - la main d’œuvre pour la réhabilitation des installations vienne d’eux-mêmes, sous la direction d’un aménagiste, - qu’ils se formeront en conséquence - qu’ils gèreront ensuite eux-mêmes les nouvelles installations et le système de production qui va avec.

Au cours de cette assemblée 50 à 60 jeunes se sont montrés mobilisables pour la réalisation des travaux et 36 se sont déjà inscrits sur la liste pour la mise en valeur du bas-fond. Il faudra bien sûr renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles de ces jeunes, comme celles du comité de gestion.

Le déroulement prévu pour la phase diagnostic

L’étape à financer dans l’immédiat (1400 €) est la réalisation, avant travaux et formation, d’une étude d’observation du comportement de l’eau et des cultures pendant la saison des pluies, d’août à novembre à l’occasion de 4 missions : - Observation des niveaux d’eau dans les différentes parties du bas-fond - Observation du comportement des différentes variétés de riz - Observation du développement végétatif au fil des mois.

 Les missions seront réalisées par un chargé des aménagements, un spécialiste de la culture du riz et un chauffeur (conduite sur piste accidentée de Kindia à Sansando), en 4 fois 2 jours.

La phase de mise en oeuvre qui va suivre en 2021, 2022 et 2023

Les 4 ensembles d’activités prévues pour cette seconde phase (40 000 €)auront comme objectifs :

-             Aménager le bas-fond pour une bonne gestion des niveaux d’eau pour la culture du riz avec les producteurs

-             Former les producteurs à l’entretien des aménagements et à la réparation des ouvrages en terre si nécessaire

-             Apporter un soutien matériel (charrues à traction animale, batteuse à riz et étuveuses pour alléger le travail des femmes notamment) et technique (former à des techniques agricoles plus productives que les techniques actuellement utilisées)

-             Aider les habitants à s’auto-organiser : constitution du comité de gestion du bas-fond, structuration de l’association des jeunes, atelier annuel d’évaluation participative.

Notre équipe

Pour l'association Guinée-Cornouaille qui porte le projet et son financement, citons :

Les deux co-présidents: Annick Questel <guinee.cornouaille@gmail.com> et Yvon Guillou <yvon.gwiou@orange.fr>

Le co-trésorier Norbert Fribault <norbert.fribault@orange.fr>

Raymond Le Saux, ancien président de l'association Elliant-Koumandi Koura  <jetr.lesaux@orange.fr>

Guy Morvan, administrateur de cette campagne de financement participatif <guymorvan75@gmail.com>

Pour l'ONG guinéenne APEK-Agriculture qui, à la demande de Guinée-Cornouaille réalise le diagnostic, accompagne et forme les habitants, citons :

Claire Fauvet, assistante technique <claire.fauvet@apek-agriculture-kindia.org>



Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Association Guinée Cornouaille. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Y
YVES PICHON
13/08/2020
Anonyme
05/08/2020
Signaler la page