Français English

Autiste & nageur, pourquoi pas moi ! Formation des maitres-nageurs

in favour of ASSOCIATION IKIGAÏ

My donation
Free amount
My contact information

* Required fields

Mon récapitulatif
Sélection Don
Don 0 €
Votre contribution au fonctionnement de HelloAsso 0 €
Total 0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l'organisme ASSOCIATION IKIGAÏ . Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

* Champs obligatoires

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS

Je parraine un enfant pour prévenir son risque de noyade


NATATION
Savez-vous que le risque de noyage est 160 fois plus élevé chez les enfants autiste ?

En donnant, j’aide des maîtres-nageurs à apprendre à s’adapter aux besoins des enfants avec autisme en bénéficiant de la guidance d’un professionnel de l’autisme. 

Notre objectif : Développer l’aisance aquatique, une priorité nationale du ministère des sports, mais encore inaccessible pour de nombreux enfants, faute de cours adaptés proches de chez soi, ou parce qu’ils sont âgés de plus de 6 ans. 

Parcours de la formation IKIGAÏ natation :

3 heures de sensibilisation théorique du personnel de l'ensemble du centre aquatique 

30 heures d’accompagnement supervision en bassin auprès d’enfants autistes

Apprendre à nager à un enfant TSA demande du temps en un pour un ; rares sont les cours particuliers accessibles financièrement. Apprendre à apprendre à nager à un enfant TSA demande un encadrement qui implique un superviseur au bord du bassin ou en visio pour décrypter et les comportements et besoins de l’enfant, mettre en place les outils pertinents et un tuteur pour adapter les cours au profil de l’enfant. C’est aussi s’entraîner auprès de plusieurs enfants, car le large spectre de l’autisme ne permet pas de généraliser une bonne pratique à tous les profils d’enfants.