Association IODDE

Environnement

Depuis 2004, l'association IODDE œuvre sur le territoire du Pays Marennes-Oléron pour promouvoir le Développement Durable dans les esprits et les actes de la population, des acteurs locaux, pour porter conseil aux collectivités et porteurs de projets, favoriser et valoriser la concertation.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

Labellisée en 2011 "CPIE Marennes-Oléron", l'association met en œuvre un ensemble d'actions qui s'articulent autour de deux grands axes : l'éducation à l'environnement et au développement durable et l'accompagnement des territoires.

L’un des premiers projets menés est celui qui vise à améliorer la pratique de la pêche à pied récréative. Autrefois (depuis l’origine de l’homme !) cette activité permettait aux peuples littoraux de subsister. C’est désormais principalement un loisir, recherché par environ deux millions de Français, et qui s’est développé avec l’essor du tourisme. Une pression nouvelle s’exerce donc sur les estrans, provoquant des inquiétudes quant à l’avenir de l’activité et quant aux impacts sur les milieux naturels.

Un projet global sur Marennes-Oléron a été mis en place. Son originalité : associer étroitement un volet scientifique approfondi (étude de la pression de pêche à pied, étude de ses impacts sur les milieux et les gisements), un volet pédagogique ambitieux pour améliorer les pratiques, et l’animation d’une nouvelle concertation des acteurs sur ce sujet.

Aujourd’hui, les choses se sont nettement améliorées : les pêcheurs ont majoritairement cessé de renverser les pierres, ils connaissent la réglementation et limitent leurs prélèvements. C’est ainsi que Marennes-Oléron fut repéré comme un secteur pionnier sur cette thématique. Six trophées nationaux ont été attribués à IODDE pour ce travail. Le Conservatoire du littoral, l’Agence des aires marines protégées et la Fondation de France ont appuyé le déploiement de cette action à l’échelle des côtes françaises. Après la mise en place réussie d’un projet européen LIFE+ impliquant des centaines de partenaires (2013-2017), le réseau Littorea poursuit ce travail qui implique environ 400 structures.

En parallèle, l’association s'est largement diversifiée depuis 2009. Elle réalise le suivi des échouages d’algues sur Oléron. Elle mène une action d’accompagnement des acteurs des sports nautiques vers un développement durable. Elle accompagne les Communauté de communes de l’Ile d’Oléron et du Bassin de Marennes dans leurs Agenda 21.

Elle forme des étudiants, mène des campagnes pédagogiques sur la réduction des déchets qui portent leurs fruits. Le CPIE est le référent local du dispositif « Aires Marines Éducatives » soutenu par le Parc naturel marin, qui permet aux élèves de découvrir et de prendre part à la gestion d’une petite aire marine proche de leur école ; une action à très forte valeur pédagogique.

Le CPIE étudie et valorise les espaces naturels, développe les sciences participatives et travaille avec tous les acteurs locaux pour une alimentation collective responsable, en partenariat avec la Fondation pour la Nature et l’Homme. Il contribue également à la mise en place d’un conservatoire d’abeilles noires au nord d’Oléron et à l’adaptation aux risques climatiques des territoires littoraux, notamment dans le cadre du projet Adapto mené par le Conservatoire du littoral.

Comme vous l'aurez surement compris, le CPIE travaille sur un large panel de thématiques, représentatif des grands enjeux actuels, des besoins locaux et des valeurs partagées par les membres de l’association.