ASSOCIATION ISHPINGO

Autres
Enracinée depuis 2006 en Amazonie Equatorienne, l’association Ishpingo développe et réalise un projet d’agroforesterie participatif et de formation permanente auprès des communautés Kichwas.
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission
Nos opérations locales s’expriment à travers le tryptique : Agroforesterie – Formation – Education Notre présence permanente nous permet une réelle implication auprès des populations locales, Notre vocation s’articule autour d’actions menées à travers une agroforesterie participative, une formation permanente des adultes et une éducation des jeunes générations. Ainsi, les populations indigènes pourront améliorer notablement leurs revenus sans détruire l’environnement naturel et leur culture ancestrale. A travers la formation théorique et opérationnelle permanente, ils pourront exploiter raisonnablement la forêt amazonienne et vivre des produits de leurs exploitations. Insérez ici la description de votre association
Les actions de notre association

L'agroforesterie participative

a - Environnement : Endiguer la déforestation et reforester les parcelles agroforestières Réintroduire des espèces de bois d’œuvre en voies de disparition Gérer à long terme les exploitations des communautés Kichwas b- Social : Former les nouvelles générations et les inciter conserver les exploitations agricoles Former les adultes aux techniques modernes de l’agroforesterie Stopper l’exode rural et le cortège des désillusions Amélioration notable de la vie sociale des communautés c - Economique : A partir de 2015, notre objectif, associé aux communautés, est la création et le développement d’une coopérative commerciale éthique. Elle permettra ainsi une augmentation notable des revenus des agriculteurs participants et notre autofinancement. Entrez la description de votre action

Entrez l'intitulé de votre action

LES ENFANTS REPARENT LES BETISES DES ADULTES Lire l'article dans la rubrique "nos réalisations 2012 Des petits bras pour une grande cause Cette année, les enfants du Barrio San Jorge de la ville de Tena se sont impliqués dans un programme de reforestation de la partie basse du quartier. Cette opération s’est déroulée sur une partie de la rive du fleuve Pano. Cet endroit etait un lieu ludique pour les habitants du quartier et de baignade sans danger pour les enfants. Un lieu de rencontre des familles. Pour accéder sur la plage, les engins ont littéralement saccagé les arbres bordant le fleuve qui permettaient de retenir le sable des berges et éviter l´érosion des sols en cas de forte crue. C´était la barrière naturelle entre le fleuve et les habitations toutes proches . AVANT APRES En effet, depuis trois mois, pour réaliser la construction d’un pont reliant les deux rives, les ingénieurs ont décidé de prélever les matériaux de construction nécessaires sur les bords d’une rive en détruisant la plage de sable devenue une plage de boue. Devant cette catastrophe écologique, la population riveraine s’est mobilisée pour élever les plus vives protestations. Mais de graves dégats ont été commis et les communautés riveraines sont inquiètes pour leur avenir. Le seul argument des « batisseurs de ponts » a été de répliquer « Après quelques crues tout va redevenir comme avant et puis de toute façon le pont c’est pour vous… » sic !!!!! En attendant que la nature retrouve des droits : Combien de terres agricoles innodées ? Combien de maisons détuires ? Combien de famille dans la détresse ? Combien d’enfants ne pouvant pas se rendre à l’école ? LES CONSEQUENCES DES INCONSCIENTS Nous sommes loin du sommet de Rio + 20 où les discours incantatoires fleurissent et la liste des belles intentions remplacent la responsabilité des dirigeants du monde. La réalité se vit au quotidien par les populations amazoniennes. Les photographies sont plus démonstratives que de longs discours Les berges du fleuve Grâce à l’intervention du voisinage, un seul grand arbre a pu être preservé pour une courte durée. Sa zone d´enracinement a été tellement creusée qu’il ne résistera pas à la prochaine montée des eaux. Avec une quinzaine d’enfants de 3 ans à 12 ans, nous avons décidé de replanter sur les berges des plantules de « Yutsu » ,( Calliandra angustifolia ) arbuste commun au bord des fleuves, ayant un système racinaire très développé qui permet la fixation des sols. Ses nombreuses fleurs en font également un arbuste ornemental très apprécié des papillons et colibris. Plus de 250 plantules ont été collectées au bord du fleuve Misahualli Ils ont été replantés par paquets de 3-4 tous les 3 mètres sur une distance d´environ 250 mètres. Les planteurs, agés de 3 à 12 ans se sont répartis les tâches spontanément : nettoyage à la machette, trou, plantation, apport de sable, protection des plants avec des morceaux de bois et pour certains décoration avec des petits cailloux ! Après la plantation, nous avons organisé un atelier « dessin » avec les enfants : Concentration et imagination pour dessiner leur environnement ! Après tant d’efforts, Enfin un gouter mérité et une baignade au fleuve ont clos l’évènement. Une belle journée avec les enfants du quartier San Jorge !! Nous plantons pour l’avenir Entrez la description de votre action

Siège social

16, avenue Léon Blum 94700 MAISONS ALFORT

Site internet

http://www.ishpingo.org

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre commentaire public
Notre communauté

Nos supporters

Colin Didier Rollingbox ishpingo BerezowskiXavier CatherineMOSER pallmallgirl
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Association Les chats d'antibes
Les chats d'antibes
Association Association FUDA
Association FUDA
Association FEDERATION FRANCAISE DE LA PROTECTION ANIMALE
FEDERATION FRANCAISE DE LA PROTECTION ANIMALE
Association Salam-Aleykoum
Salam-Aleykoum
;