Libertés : le Prince Noir et la commune anglo-gasconne - Balade n°3

par Association Kairinos

Le 29 juin 2019 de 10:30 à 12:30

Libertés : le Prince Noir et la commune anglo-gasconne - Balade n°3

par Association Kairinos

Le 29 juin 2019 de 10:30 à 12:30

Choix des billets

Participants

Récapitulatif

Finalisation

23 places restantes

Libertés : le Prince Noir et la commune anglo-gasconne.

10,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Association Kairinos en plus de votre inscription ?

Montant à payer :
0 €
Libertés : le Prince Noir et la commune anglo-gasconne - Balade n°3 - Association Kairinos

Balades culturelles 2019 Kairinos en partenariat avec le musée d’Aquitaine sur le thème Libertés.

Partez seul ou en famille à la découverte de Bordeaux -Duché anglo-gascon lorsque les anglais vendangeaient l’Aquitaine … Au Moyen Age, dès le XIIIème siècle, Bordeaux montre déjà une grande liberté institutionnelle par rapport au royaume de France, lors de la création d’une puissante commune-jurade…sous tutelle anglo-gasconne (Jean Sans Terre). En 1362, voilà que Edouard III décide de faire de Bordeaux une Principauté ! Ce sera la décennie d’or du Prince Noir (1362-1372) marqué par l’apparition d’une chancellerie (les premières archives), de nombreuses Maisons (Sénéchaussée, Amirauté, ..), de tribunaux et d’une monnaie d’or, frappée au Palais, le Guyennois d'or visible au Musée d'Aquitaine.  Entre la Cathédrale Saint-André -ou les vassaux du Prince durent prêter serments- , le palais de l’archevêché ou Jean II le Bon aurait été  emprisonné au retour du mémorable désastre français de Poitiers, le Marché neuf et son pilori,  la Mairerie et le Chatelet, symbole de la puissance et  de la richesse de la commune, ou encore le Palais de l’Ombrière et ses argentiers au service du prince, nous évoquerons la manière paradoxale dont la jurade communale perd des libertés, tandis que le Prince renforce les institutions, et l’autonomie  de Bordeaux en créant une monnaie.

Parcours : musée d’Aquitaine, les fossés médiévaux, la rue des Ayres, le Marché Neuf et le pilori communal, le Pont Saint-Jean, le Palais ducal puis princier de l'Ombrière et la rue des Argentiers, les conflits entre bourgeois (Colom et les Soler) dans le Bourg entre Rue Neuve et rue du Muguet... la Porte et impasse Bouqueyre, la Grosse Cloche. Dégustation d’Hypocras en fin de balade.

 

Musée d'Aquitaine

20 cours Pasteur
33000 Bordeaux
France

Une question ?
Contactez l'association :

Votre contact Laurence Gré-Beauvais

Email

Téléphone Afficher le numéro

Signaler la page