Le soleil n'est pas une boule !

par Association "Le lion sous la lune"

Faire un don

Le soleil n'est pas une boule !

par Association "Le lion sous la lune"

Faire un don
Le soleil n'est pas une boule ! - Association "Le lion sous la lune"

Une écriture de plateau, une recherche sur le libre arbitre, un décor de folie, nous avons besoin de vous pour rêver en grand !

undefined


Le soleil n’est pas une boule est une pièce de théâtre, créée autour d’un travail de recherche sur le libre arbitre et à partir d'improvisations. C’est une pièce absurde, à la fois drôle et tragique, qui vient questionner notre besoin de sens et qui voudrait venir mettre en doute nos certitudes, nos mythes, et nos croyances. C’est une scénographie colorée, inspirée des artistes James Turrell et Olafur Eliason, et une envie débordante de s’amuser et de se poser des questions. Le soleil n’est pas une boule, c’est la fougue d’une jeunesse passionnée qui pense que tout est possible. Une invitation à un voyage loufoque où comédiens et comédienne jouent à s’inventer des mondes nouveaux. On y croise des vizirs, des califes, la mort, on part à Samarcande et l’on arrive à pôle emploi, un détour sur la lune et nous voilà sur les planches d’un plateau, où tout est à reconstruire et à réinventer. Ce sont des enfants qui jouent à se faire peur, des 1-2-3 Soleil où en un instant, le temps d’un cligne- ment, des yeux, de la bouche, des mains, du cœur, tout change. À chacun de choisir le sens qu’il souhaitera donner à cette création... Accompagnée d’un musicien, cette pièce qui n’en a que le nom, vacille entre moments oniriques et concrets. On y respire une atmosphère complètement déjantée, où souffle un vent de liberté. 


Le soleil n’est pas une boule, c’est un comédien, une comédienne, un musicien et un metteur en scène perdu.e.s sur un plateau, quelques notes lâchées, une valse endiablée à la recherche de la vérité. C’est un kebab à pôle emploi sur une terre plate. C’est une chaussure de fiançailles et un pull Mickey


  • NOTE D’INTENTION :

Avec ce spectacle, je désire raconter l’histoire de l’histoire elle-même. Je désire raconter ce besoin et cette manière que nous avons de donner du sens à nos vies par le pouvoir du récit.

C’est après avoir effectué des recherches sur le libre-arbitre que j’ai décidé de croire que celui-ci se trouve dans notre capacité à nous remettre en question et à accepter que tout est affaire de croyance. C’est ce message que je souhaite véhiculer.

Néanmoins si la remise en question est intéressante et porte avec elle un message de tolérance, le doute systématique et l’inversion des valeurs peuvent, eux, s’avérer dangereux. C’est pourquoi une autre question apparaît derrière ce spectacle, peut-on tolérer l’intolérable ?

Mais le soleil est une boule, c’est aussi une volonté, celle de faire un truc qui claque. Ce n’est pas un théâtre de chambre, un théâtre philosophique, ou un théâtre bourgeois. C’est un théâtre drôle, énergique, puissant, avec l’envie d’être accessible à tous.

Une performance qui demande une sacrée capacité d’adaptation aux comédien.ne.s puisqu’ils passent du tragique au comique, du clown au burlesque, du sur-jeu au non-jeu, en un claquement de doigt.

Au final ce spectacle, à faire comme à voir, c’est un vrai délire ! 


  • SYNOPSIS :

Une troupe de joyeux lurons sont sur un plateau de théâtre avec une folle envie de jouer. C’est le grand jour, le jour de la première. Après des mois à travailler sur le libre-arbitre avec un metteur en scène qui refuse de les diriger, les voilà fin prêts et ils vont tout donner. Ils n’ont qu’un espoir, que tout se passe comme prévu... 


  • DISPOSITIF DRAMATURGIQUE :

C’est du théâtre dans le théâtre.
D'un côté il y a le spectacle que les comédien.ne.s font et de l'autre le spectacle qu'ils essayent de construire.

Deux univers, deux récits, le récit du réel, et le récit de l'imaginaire, mis côte à côte, mélangés sans arrêt, tant et si bien que l'on ne sait plus distinguer l'un de l'autre. 

Un musicien à vue montre le spectacle en train de se faire, tout en soulignant l'imaginaire des deux univers. Il est le lien qui les relie. 

Le dispositif vient suggérer l'idée que
nos réalités et leurs interprétations relèvent avant tout du domaine de la fiction.


  • DISPOSITIF SCENIQUE :

Au plateau, un décor en cours de construction... Des cubes, pleins ou vides, servent de praticables aux comédien.ne.s . Avec, ils viennent façonner les lieux qu’ils s’imaginent. 

Deux types de lumières, deux atmosphères :
- Les projecteurs
- Le cyclorama et les cubes 

Les couleurs bleu, rouge, ambré, des projecteurs s'additionnent et se mélangent sur les surfaces blanches des cubes. Ce qui révèle le dispositif scénique tout en jouant avec nos perceptions visuelles.

Puis la couleur vibrante du cyclorama ramène le décor à une surface plane, les arrêtes des blocs seulement visibles à l'aide de leds. Un nouvel espace se dessine dans lequel comédiens et comédienne évoluent comme dans une bande dessinée.

Notre scénographie joue sur l'opposition entre ces deux atmosphères, offrant un contraste abstrait/concret, réel/imaginaire, qui vient soutenir la dramaturgie. 



  • A quoi servira l'argent collecté ? :
À ce jour, nous avons presque terminé la construction des décors. Presque.... Le plus dur et le plus coûteux, c'est la lumière a installer sur les cubes. Nous avons réalisé différents tests pour finalement aboutir à ce dont nous avons besoin. Mais pour pouvoir le réaliser à une plus grande échelle, nous avons besoin de votre aide afin d'acheter tous les composants.  






  • La compagnie 




En 2015, Laure Marion et Léo Barcet, tous deux fraîchement sortis du Cours Florent et étudiants à l’Université Sorbonne Nouvelle, se rejoignent autour du désir de porter à la scène Clôture de l’amour et fondent ensemble la compagnie Le Lion sous la Lune.

Après une participation au Festival À Contre Sens, organisé par l’ATEP3 au printemps 2016, la compagnie reçoit le prix d’interprétation du Festival.

Pascal Rambert, auteur du texte et alors directeur du T2G Théâtre de Gennevilliers, est présent le 30 mars. Par la suite, ils seront invités au T2G pour réaliser une carte blanche prénommée Abandon.

S’en suivra un voyage au Maroc, à Agadir, où Clôture de l’amour sera de nouveau récompensé. Le spectacle s’envolera alors pour Tanger, puis Bordeaux et finalement Sousse (Tunisie) en mars 2018.

Aujourd’hui, la compagnie s’agrandit de nouveaux membres autour d’un projet fédérateur : une création sur le libre-arbitre.

  • Notre équipe

Conception, mise en scène, dramaturgie :  Léo Barcet

Texte et jeu : Clément Proust / Chloé Rey / Richard Deshogues / Guillaume Garnier

Scénographie : Laure Catalan / Manon Grandmontagne

Costumes : Marina Mathiot / Valentin Blaudeau

Création sonore : Guillermo Garnier

Création lumière/Régie : Axel Hadfield

Administratrice : Lana Mestdagh

  • NOS PARTENAIRES :

Avec le soutien du Monfort Théâtre, de Jeanne Frenkel et Cosme Castro, de la Comète, de la Maison des Initiatives Étudiantes, du CROUS,
du CENTQUATRE-PARIS, de Nanterre-Amandiers, du Clos Sauvage,
et de la Sorbonne Nouvelle dans le cadre du Dispositif Acte&Fac 2017/20118.


<3 PAR AVANCE, MERCI POUR VOTRE AIDE <3



A CEUX/CELLES QUI ONT ABANDONNÉ.E.S
Les lions sous la lune

Donner 15 euros

Un grand remerciement de toute l'équipe !

Un don de 15€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 5.1€ pour un particulier (défiscalisation de 66%) - 6€ pour une entreprise (défiscalisation de 60%)

Donner 50 euros

Précédent + une invitation pour assister à l'une des représentations

Un don de 50€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 17€ pour un particulier (66% de défiscalisation) ; - 20€ pour une entreprise (60% de défiscalistion).

Donner 100 euros

Précédent + une affiche du spectacle signée par l'équipe

Un don de 100€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 34€ pour un particulier (66% de défiscalisation) ; - 40€pour une entreprise (60% de défiscalisation).

Donner 500 euros

Précédent + une place supplémentaire + une vidéo de remerciement personnalisée

Un don de 500€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 170€ pour un particulier (défiscalisation de 66%) ; - 200€ pour une entreprise (défiscalisation de 60%).

Donner 1000 euros

Précédent + un accès aux répétitions ou une action artistique et/ou culturelle de votre choix (à discuter)

Un don de 1000€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 340€ pour un particulier (défiscalisation de 66%) ; - 400€ pour une entreprise (défiscalisation de 60%).

Donner 2000 euros

Une représentation privée dans un lieu de votre choix (si adaptable)

Un don de 2000€ vous coûtera finalement après défiscalisation : - 680€ pour un particulier (défiscalisation de 66%) ; - 800€ pour une entreprise (défiscalisation de 60%).

Donner 3000 euros

God's mod

Si vous souhaitez nous financer entièrement, écrivez-nous, nous établirons ensemble les modalités et ce que nous pouvons faire pour vous.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
M
Manon Daubas
23/04/2019
m
monique Gadet
12/04/2019
J
Jerome CASTILLON
10/04/2019
Signaler la page