Spectacle danse

par Association LMNO

Cette collecte est terminée.

Spectacle danse

par Association LMNO

Cette collecte est terminée.

Boucler le financement de la création Re-Vue de Guesch Patti

Présentation du projet

Re-vue

Guesch Patti

 d’après Autoportrait d’Edouard Levé

 

Une femme, trois hommes sont enfermés dans un espace gras, universel, épais, sensuel, chaud et humide.

Un plateau sale.

Un huis-clos à quatre en quatre tableaux.

Une porte dessine au fond du plateau l’évasion, possible mais certainement improbable.

Ils vont s’apprendre, s’interroger, se déchirer, s’apprivoiser pour explorer leurs visages, leurs regards portés sur eux-mêmes.

L’humour dans la conscience de ce qu’ils entreprennent viendra briser leurs tentatives, comme des arrêts de jeux.

« Si tu sors, tu meurs !»

Ils construisent leur existence commune obligée.

Ils imaginent au-delà des larmes, des trahisons, des peurs, les différents scénarios de leur survie. Ils convoquent des figures de leur imaginaire : Lola Montès, Edouard Levé… Ils dansent, ils disent, ils chantent.

Ils construisent La Revue.

 

Origine du projet

 

L’humain a toujours refusé l’idéal : il préfère le rêver, garder ce déséquilibre pour pouvoir le penser inaccessible. Il en enlève, il en rajoute et il se cogne à l’histoire au fil d’une mémoire encombrée d’oublis.

Une défense suspendue dans le temps. « Revue », revoir, revisiter, visite intérieure.

Comment se dessaisir de soi.

Comment se débarrasser des blessures.

Comment corriger le trait.

Au début…

Juste un geste.

Je rentre à la maison.

Nous cherchons des réponses dans l’autre, dans l’art, mais l’art n’est pas une réponse, ou alors juste pour soi.

Cela excite nos désirs.

Ce désir, qui est par essence une dynamique conflictuelle, peut convoquer nos différentes humeurs et se dissoudre dans une image, une parole, un geste.

Dans l’instant, l’imaginaire s’échappe, s’affole, s’enfuit à la surface. Il se reconstruit, émerge et resurgit dans l’oubli.

Le mouvement même non abouti, interroge l’esprit et l’espace ; le recommencer change le sentiment et l’oblige à évoluer par intuition.

Les planètes se croisent à droite, à gauche et de temps en temps elles se touchent.

Quelle est la part de leur choix dans ce hasard ?

Les interprètes sont réunis par accident. Ils se rencontrent. Ils se frôlent. Ils ne se connaissent pas ou alors depuis toujours.

Ils  sont créateurs du moment artistique, devant tous.

Quand les artistes entrent en scène, le public se reconnaît, les reconnaît comme êtres étranges, familiers, humains qui quittent leur coulisse pour saluer au début du travail. Un spectacle afin d’explorer la différence entre l’idée que l’on a de soi et ce que les autres y voient.

Est-ce là que quelque chose résiste ? 

A quoi servira l'argent collecté ?

 A financer la location des studios , la création et confection costumes ,décors et lumières

Notre équipe/ 4 interprétes , 1 createur lumière, 1 créateur son , 1 costumier, 1 production

Olivier Balazuc

Il est comédien, metteur en scène et auteur. Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, il travaille au théâtre avec Olivier Py, Christian Schiaretti, Laurent Hatat, Richard Brunel. Au cinéma et à la télévision, il tourne avec Charles Nemes, José Pinheiro, Nina Companeez et Frédéric Tellier. Il est également metteur en scène de théâtre et d’opéra. Lauréat du Prix du Jeune Écrivain en 1997 et 1998, ses pièces sont publiées chez Actes Sud-Papiers. Son premier roman, Le Labyrinthe du traducteur, est paru aux Belles Lettres/Archimbaud en 2010. L’Enfant et la Nuit, un opéra pour enfants, chez Gallimard Jeunesse « Giboulées en 2012.

 

Vincent Clavaguera

IL suit une formation chorégraphique au Conservatoire National de Danse d'Avignon, Il s'initie également au théâtre lors de stages avec Philippe Calvario et Laurence Mayor, mais aussi au sein de l'école Auvray Nauroy, Dès 2007, il est danseur interprète dans plusieurs productions de Teatri del Vento/ Battezatto-Blandini (O/Aria, Nyx), Cisco Aznar(Didon et Enée, Turandot), Carolyn Carlson (We were horses) , Artopie/ Santucci-Saillot (Barbe bleue), As palavras/Claudio Bernardo (L'assaut des cieux). 

 Il a également travaillé avec Olivier Py dans plusieurs de ses mises en scène d'Opéra (La Damnation de Faust, Le FreischützIdomeneoLulu, Les Huguenots,Carmen, et Aïda).

C'est également au sein de la Compagnie La Lanterne, dirigée par Marie Clavaguera-Pratx, que Vincent a complété son parcours artistique entre danse, théâtre et écritures. Mais aussi à travers différentes formes théâtrales courtes créées pour le Festival A Court De Formes de l' Etoile du Nord dont Hamlet Machine. Et dernièrement avec la Nouvelles compagnie/Eram Sobhani dans Eva Peron de Copi.

 

Jaime Flor

Formé à l’école de danse classique de Bogota (Colombie), il suit la formation d’interprète au Centre National de Danse Contemporaine – l’Esquisse (direction Bouvier - Obadia) à Angers.

Sa première expérience débute avec les chorégraphes Christine et Gilles Schamber avec la pièce, Allo ? et la création, Quiestquietquiproquos. Ensuite, il rencontre Jacques Fargearel pour une première collaboration pour Assis au bord du monde. A l’heure actuelle, il continue à participer aux pièces et aux différents projets de sa compagnie, notamment en endossant le rôle d’assistant chorégraphe pour Ces Deux Là. En parallèle, il travaille également avec Laura Scozzi dans diverses créations..

Il complète son expérience d’interprète au contact du monde cinématographique pour les films de Nils Tavernier et Etienne Chatillez.

Il se produit avec Catherine Dreyfus et Willem Meul. Deux ans après, toujours à la recherche de nouveaux horizons artistiques, il collabore avec le théâtre dans Loth et son Dieu, mise en scène par Agathe Alexis.

Il chorégraphie et joue Traversée, création d’un solo.

Ces deux dernières années, il danse pour les chorégraphes Véronique His (spectacle jeune public) et Christian et François Ben Aïm / Cie CFB451. Depuis 2012, Il est l’un des cinq danseurs de Voar de Marinette Dozeville.

 

Guesch Patti 

La danse lui manque, c'est sa vraie base. Elle se sent danseuse avant tout.

A quatre ans la danse, à neuf ans et demi l'Opéra, à 14-15 ans Roland Petit. Puis une pause jusqu'à vingt et un ans. Là, en huit mois de travail intensif, elle est repérée par la directrice du Ballet d'Amsterdam qui lui propose une carrière d'Etoile. Pour des raisons personnelles, elle décline l'invitation. On l'amène alors chez René Deshauteurs ; elle devient danseuse de modern jazz. On l'amène chez Joseph Russillo ; il la veut, il insiste, il monte sa compagnie dans les années 70. Ce sera la première compagnie de danse contemporaine publique à investir la scène du Palais de Chaillot. La compagnie invite Carolyn Carlson mais au moment où Carolyn fonde le GRTOP, elle décide de ne pas suivre la chorégraphe. Elle rencontre alors Anne-Marie Reynaud et Odile Azagury avec qui elle noue une amitié artistique. Puis, Jennifer Muller, avec qui elle prend un stage, l'invite aux Etats-Unis. Elle décidera de ne pas la suivre.

La danse ne la quitte jamais. D'influences en découvertes, les univers de Pina Bausch, Anne Teresa de Keersmaeker, Mats Eks, William Forsythe la touchent particulièrement.

Quand elle danse, elle se sent au plus près d'elle. Elle a toujours dit que le geste ne ment pas

Daniel Larrieu, ami et conseiller de longue date, à qui l'on confie une soirée de soli, l'invite à interpréter Lui. Ceci déclenche, grâce à Anne-Marie Reynaud, la pièce Elle sourit aux larmes donnée au Théâtre des Abbesses et composée de soli d'Odile Duboc, Daniel Larrieu, Pascale Houbin, Odile Azagury et Dominique Mercy.

Elle poursuit avec Odile Azagury pour la pièce Les Princesses à Poitiers et au Théâtre National de Chaillot.

À la suite de ces représentations, on l'incite à la chorégraphie pour l'hommage à Pina Bausch au Théâtre de Vanves, dont les échos favorables déclenchent l'envie et l'idée de créer son propre projet.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Association LMNO

Association LMNO

Association spécialisée dans la création, production, diffusion de spectacles vivants Danse Théâtre