- FAVORISER L’ACCES A L’EAU POTABLE ET AGRANDISSEMENT DE L'ECOLE.

par association mayi yetu

- FAVORISER L’ACCES A L’EAU POTABLE ET AGRANDISSEMENT DE L'ECOLE.

par association mayi yetu

- FAVORISER L’ACCES A L’EAU POTABLE ET AGRANDISSEMENT DE L'ECOLE. - association mayi yetu

FAVORISER L’ACCES A L’EAU POTABLE EN UTILISANT LA MORINGA OLEIFERA ET AGRANDISSEMENT DE L'ECOLE

Présentation du projet

- AGRANDISSEMENT DE L’ÉCOLE CONSTRUITE EN 2012 / 2013 PAR LA  CONSTRUCTION DE  DEUX (2) SALLES, DE CLASSE, ET QUATRE (4) LATRINES,)

- FAVORISER L’ACCÈS A L’EAU POTABLE PAR LA PURIFICATION DE L’EAU EN PLANTANT ET EN UTILISANT LA  MORINGA  OLEIFERA


Localisation de l’intervention :

Le  projet de l’agrandissement de l’école par la  construction de deux classes et  de  quatre latrines  se situe  au Togo dans le village d’Agotimé situé dans la région des plateaux dans la préfecture de Wawa à environ

 50 km d’Atakpamé, la quatrième ville du pays et à 170 km de Lomé la capitale. Il est distant d’une heure et demie de marche, par un chemin escarpé, de la petite ville d’Okou, où passe la route reliant Badou à Atakpamé.

Ces deux municipalités, Okou et Agotimé, regroupent environ 3000 habitants dont 670 habitants à Agotimé. Depuis la fin des années 80, les cultures de café et de cacao ont fortement déclinés, ce qui a entrainé une forte progression de la pauvreté et accentué l’exode rural.

 Les plantations disparaissent la misère des paysans s’installe. Aujourd’hui, les villageois ne

Survivent que parce qu’ils cultivent péniblement de petits lopins de terre.

 

 

. Contexte et justification du projet 


L’agrandissement de l’école

 Le  contexte actuel les enfants mettaient environ une heure à une heure et demie de marche pour se rendre à l’école dans le village d’Okou. Les villageois ont pris donc la décision de construire une école en paillotte et ont fait appel aux autorités afin d’avoir un directeur. Celui-ci est payé par l’état et les professeurs des écoles sont rémunérés par les villageois.

Les  taux d’alphabétisation des jeunes filles est très faible par rapport aux jeunes garçons. Les conditions des filles dans les villages ne leurs permettent pas souvent à poursuivre leur scolarité. Elles commencent la journée très tôt pour la recherche d’eau, du bois ou du charbon. L’eau doit être chauffée afin de la rendre potable  avant de partir à l’école.

L’accès à l’éducation pour tous est une priorité des Objectifs du Millénaire pour le Développement prônée par le gouvernement togolais; car cette réalité dans le domaine de l’éducation est la base de tout développement. Mais forcé  de constater malgré tous les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires, la population est confrontée à une insuffisance cruelle des infrastructures scolaires.

 

Le but de ce projet était de doter la localité d’Agotimé d’un bâtiment scolaire de trois salles équipées de tables, de bancs, d’une salle de professeurs et de deux nouvelles salles de classe, car les nombre d’enfants à augmenter un cadre acceptable pour leur éducation et épanouissement de la population du village d’Agotimé.

 

• le constat étant  seuls 23 enfants sur 100 en âge d’achever le cycle primaire l’ont terminé. (Si la différence entre la scolarisation des filles et des garçons est équilibrée au niveau national, 71,8% des filles et 77,3% des garçons sont scolarisés, les disparités entre régions s’avèrent inquiétantes.



Origine du projet

C’est après quelques voyages effectués en Asie et en Afrique que nous avons été sensibilisés par la mauvaise qualité de l’eau potable dans les villages. Cette mauvaise qualité de l’eau est à l’origine des certaines maladies et décès des enfants.

Sur le plan scolaire, la préfecture de Wawa  connait une baisse importante de son taux de scolarisation. Il est passé de 87% à 70% en mois d’une décennie. Cette baisse constante du taux de scolarisation est due essentiellement à la pauvreté grandissante

A quoi servira l'argent collecté ?

  

Agrandissement  du bâtiment scolaire


·                     organiser les préparatifs des travaux avec le comité villageois

·                     Avant de se rendre au village, plusieurs contacts téléphoniques seront fais afin de finaliser le projet avec le comité des villageois et mobiliser les autorités locales pour : « préparer le terrain de l’école,  ramasser 

                      des graviers et du  sable préparer  des citernes d’eau, »

·                     Rencontrer les acteurs de la construction  les maçons, le ferrailleur, le menuisier afin de finaliser la fin de la construction de l’école, la fabrication des bancs et de la charpente et les payements des travaux.

·                     Préparer le chemin pour le transport des graviers et du sable

·                     Acheter  des matériaux de construction à Atakpamé avant de partir au village

·                     Agotimé se trouvant à 1 heure de marche  D’Okou la petite ville et de 4 heures de piste de le ville d’Atakpamé où se installés les vendeurs.

·                     Louer des camions pour le transport

 

A Agotimé

·                     réparer le terrain, nettoyage du bâtiment commencé

·                     Construire des charpentes par les menuisiers,

·                     Les villageois seront mis à contribution pour la recherche des graviers et du sable dans le lit de la rivière

·                     Finaliser la construction des salles

·                      Construire des latrines modernes.

·                     Commencé le début de la construction de l’école  et de la terminer 

·                     De commencer la constructions des latrines..

 

La purification de l’eau

·                     Préparer un terrain pour la plantation du Moringa,

·                     Planter  Moringa pour la purification d’eau

·                     Créer un atelier pour  la filtration et l’obtention de l’eau potable.

·                     Organiser des animations (filtration de l’eau et moringa, complément alimentaire)

 


Objectifs envisagés et résultats attendus.


Objectif spécifique 1 :

Les conditions de scolarisation sont  améliorées par construction  des bâtiments adéquats et fonctionnels  pouvant accueillir au-moins 50 de plus de jeunes filles et enfants de la  localité d’Agotimé

Objectif spécifique 2 :

L’eau de puits ou de rivière consommée par les enfants et leur famille est rendue potable par l’assainissement grâce à l’utilisation de la plante Moringa à cultiver par les populations d’Agotimé

Concernant l’Amélioration de la qualité de scolarisation des enfants (Objectif spécifique 1)

Résultat attendu 1 :

Un bâtiment comprenant 3 salles de classe, un local de professeurs et deux classes de plus  ainsi que des sanitaires sont construits. Convaincre les autres parents de mettre leurs jeunes filles à l’école .

 

Concernant la potabilité de l’eau grâce à la Moringa (Objectif Spécifique 2)

Résultat attendu 2:

Des  champs collectifs et individuels d’une superficie totale de 300 m² sont mis en culture pour la production de la Moringa Oleiféra dans le village d’AGOTIME

Résultat attendu 2 :

Au-moins 30. Litres d’eau sont purifiées et rendues potables pour la consommation journalière des élèves et du personnel encadrant. 

Résultat attendu 3 :

Au-moins …20 litres d’eau par foyer sont purifiées et rendues potables pour la consommation journalière au village d’AGOTIME

 

 

Notre équipe

Notre équipe:

- Michel KALONJI président de l'association, travaille aux Laboratoires Janssen ,

- Etienne HANSER chef d'entreprise, trésorier,

- Mme Anne KALONJI assistante pédagogique , secrétaire,

- Mlle Juliette DIEUTRE membre actif, étudiante,

- Mlle Audrey GROUT opticienne, membre actif

- Mme Agnès BLAQUET infirmière , membre actif

- François Yendar KOMBATE représentant de l'association à Lomé,

- Lamboni MOIKO représentant de l'association à Dapaong nord Togo.



Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 10 euros

association mayi yetu