Des enfants et jeunes filles sans avenir à Bandundu: ce n'est pas une fatalité !

par Association Missionnaire Africaine dans le Monde

Des enfants et jeunes filles sans avenir à Bandundu: ce n'est pas une fatalité !

par Association Missionnaire Africaine dans le Monde

Aidez-nous à leur offrir une formation ou des cours d'alphabétisation.

Les travaux de pose de la toiture du centre de formation  ont été achevés grâce à la générosité des donateurs lors de la deuxième campagne d'appel à dons fin 2014, début 2015.

Photo 1 : Toit du centre de formation

Photo 2 : Equipement informatique


Présentation succincte du projet

Cette troisième campagne a pour objet d'équiper le centre de 70 bancs et 90 pupitres.

Les bancs et pupitres seront fabriqués dans la région de Bandunu pour la rentrée scolaire 2017.

L'association

L’ AMAM (Association missionnaire africaine dans le monde) mène des projets de développement de type sanitaire, socio-éducatif et culturel en République Démocratique du Congo auprès des femmes en situation d'extrême pauvreté et d'enfants des rues: formation, alphabétisation, information VIH,..

Contexte du projet

La crise économique à laquelle s’ajoute le paludisme, les maladies sexuellement transmissibles et la pandémie du VIH/SIDA font des ravages en RDC et ont complètement désorganisé la société congolaise. Les valeurs de solidarité sont mises à mal par la pauvreté et on trouve de plus en plus des enfants, orphelins ou abandonnés. A Kinshasa, de nombreux enfants se retrouvent dans la rue, avec tous les risques que cela comporte : violences, exploitation, drogue, prostitution, etc.

En effet, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement, de l’éducation et de l’insertion. La formation à la base, veut impliquer davantage la communauté éducative dans l’élargissement de l’accès ou à la recherche de la qualité. Ainsi, il a été élaboré pour la sécurisation des principaux acteurs notamment, les enseignants, les élèves et les éducateurs, le plan de l’amélioration de leur condition de travail, devant déboucher sur la qualité de l’apprentissage des élèves.

Projet

Dans le cadre des travaux préparatoires portant la réhabilitation de l’école/centre de formation, l’accent a été mis en premier lieu sur le recrutement  des travailleurs en bâtiment, en vue de la réalisation du projet. Ainsi, une démarche d’amélioration de la qualité du projet a été engagée avec le soutien méthodologique  de compétences de l’entrepreneur chargé de la réhabilitation du centre  Ainsi, au mois de septembre 2015, nous avons organisé une première réunion avec les membres du conseil  d’Administration de l’AMAM Congo afin de nous convenir de la modalité des travaux selon la conception du projet que nous avons élaboré et la mise en place d’un comité de pilotage composé de membres de l’association local et d’un  représentant des autorités locales en vue de la planification des réunions et de la création du comité de gestion et de suivi du déroulement des travaux. En suite, nous avons organisé une autre réunion avec l’entrepreneur et son  équipe, afin de leur indiquer les différentes étapes et modalité des travaux par rapport à notre budget et au calendrier.

Nous insistons ici, sur l’importance de l’éducation et la formation des enfants qui seront prise en charge.et aussi sur l’importance de la solidarité internationale et la coopération Nord – Sud

Appréciation concernant l’évolution de l’action.

Malgré les difficultés et les dépenses occasionnées pour les imprévus, nous n’avons pas modifié le contenu du projet pour autant .Ainsi, nous avons dépensé plus que la somme prévue Ainsi, pour trouver la solution  à notre difficulté financière, nous avons fait un appel à dons, aux cotisations spéciales des membres de notre association et en suite, nous avons fait la vente des produits agricoles et augmenter les fonds propres 

L’analyse du travail de terrain est positive. Nous avons fait réaliser et continuons à réaliser les travaux en suivant les différentes étapes défini selon l’orientation de notre projet. Sur le plan financier et administratif de toute l’équipe, nous aurons le résultat final au mois de septembre 2017. Le bilan des actions menées sont satisfaisantes, parce que la réhabilitation de l’Ecole/Centre est complètement terminée. Les points forts des réussites sont effectivement les corrections des erreurs qui ont été commises et les améliorations apportées, ainsi que de l’atteinte des objectifs fixés au départ.

Impact mesurable des actions.

  • le centre de formation est réhabilité ;les enfants ont accès à une scolarité de qualité ;
  • les jeunes, les jeunes filles mères et les femmes sont formées au métier de la couture et plusieurs d’entre eux s’insèrent dans la vie active et deviennent autonome ;
  • les séances d’éducation à la citoyenneté sont réalisées ;
  • les jeunes apprentis, ainsi que d’autres jeunes du quartier Yolo-Nord et des autres quartiers de Kinshasa sont sensibilisés à l’éducation à la citoyenneté ;
  • les séances de sensibilisation au VIH SIDA sont réalisées ;les jeunes sont sensibilisées à la lutte contre le VIH SIDA ;

Résultats réels :

  • la réhabilitation du centre est terminée, l’équipement est toujours en cours.
  • l’action « sensibilisation VIH » a été un succès car cent vingt  personnes sur cinquante personnes prévues y ont assisté. 
  • même si la rentrée scolaire n’aura lieu qu’en septembre et on ne peut pas mesurer l’impact immédiat, on a cent quatre vingt enfants prévus à l’inscription. 

Finalement, ce projet est une action réussi qui s’inscrit dans la durée. L’évaluer  pour nous, consiste à regarder de manière objective s’il est sur la bonne voie ou non. Cela nous a permis de nous rendre compte non seulement de nos réussites, mais également de nos éventuelles erreurs et les points d’amélioration, afin de  prendre les mesures nécessaires pour renforcer les points forts, et travailler à l’amélioration des points faibles. Il ne va sans dire que nos objectifs sont atteints, malgré les difficultés rencontrées.

Ce projet vise à l’amélioration des conditions d’éducation des enfants de la rue par la scolarisation et la formation à Kinshasa. Cela passe par la réhabilitation d’une école/centre de formation et alphabétisation, ainsi que la dispense de cours de primaires et l’organisation d’ateliers de sensibilisation.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté sert à financer la fabrication des Bancs et des pupitres en vue d’équiper l’Ecole/Centre de formation et alphabétisation des enfants de la rue, les orphelins, les filles mères et les femmes en situation de précarité. 

La rentrée scolaire n’aura lieu qu’en septembre 2017 et nous avons besoin de 9 600 euros pour l’équipement du centre : 90 pupitres pour les salles de classes et 70 bancs pour équiper la grande salle polyvalente. 

Les objectifs spécifiques :

  1.  Améliorer les conditions de scolarisation de 180 enfants (filles et garçons) de la localité de Yolo-Nord à Kinshasa ;
  2.  Favoriser l’apprentissage d’un métier et l’insertion socio-économique de 50 jeunes, 50 jeunes filles mères et 50 femmes par la mise en place d’une formation professionnelle de couture et teinturerie de qualité ;
  3. Favoriser l’éducation à la citoyenneté des accueillis du centre, de leurs familles et des habitants du quartier ;
  4. Sensibiliser les accueillis et les autres jeunes du quartier à la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. 


Donner 15 euros - un pied d'un banc ou d'un pupitre

Donner 30 euros - deux pieds d'un banc ou d'un pupitre

Donner 45 euros - Trois pieds d'un banc ou d'un pupitre

Donner 60 euros - Un banc ou un pupitre

Association Association Missionnaire Africaine dans le Monde

Association Missionnaire Africaine dans le Monde

L’ AMAM (Association missionnaire africaine dans le monde) mène des projets de développement de type sanitaire, socio-éducatif et culturel en République Démocratique du Congo auprès des femmes en situation d'extrême pauvreté et d'enfants des rues: formation, alphabétisation, information VIH,..