Association MONTJOIE

Action sociale

Montjoie agit en faveur de l'action éducative, de l'accompagnement, de l'insertion, du Soin auprès d'enfants, de jeunes et d'adultes en proie à des difficultés sociales, familiales, d'insertion, de soin, de logement... Sa signature : Protéger l'Enfant, Accompagner l'Adulte, Promouvoir la Personne

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Présentation des organismes gestionnaires

L’association MONTJOIE

      1 - Son histoire

Créée en 1947, l’accueil de mineurs en difficulté constitue le champ originel de l’intervention de l’association MONTJOIE. L’association accueille des enfants et des adolescents, qui doivent, de façon momentanée ou durable ou en urgence, être séparés de leur milieu familial et qui lui sont confiés par le juge des enfants ou les services de l’Aide Sociale à l’Enfance des Conseils départementaux.

Au-delà d’un hébergement de qualité dans de petites unités, MONTJOIE offre à ces enfants, adolescents, voire jeunes adultes un accompagnement, pluridisciplinaire et personnalisé adapté. En effet, outre les problèmes liés à leur situation familiale et sociale, ces jeunes, âgés de 0 à 21 ans, présentent souvent des difficultés affectives, voire des troubles du caractère légers ou sévères, et du comportement. Pionnière dans une démarche aujourd’hui généralisée, elle propose également une réelle volonté d’accompagnement et de soutien à la parentalité inscrite à ce jour dans chacune de ses structures pour enfants, ainsi qu’au sein d’un service spécifique.

À partir des années 1980, toujours soucieuse d’inscrire son action en cohérence avec les évolutions des besoins et attentes de la société, MONTJOIE a étendu son champ d’intervention en faveur de publics adultes en difficulté, pour leur permettre avant tout de construire ou reconstruire du lien social. 

Elle a ainsi intégré les dispositifs d’insertion, puis de prévention et de soin en addictologie, de soutien et d’accompagnement aux demandeurs d’asile, plus récemment aux réfugiés, mais aussi aux personnes en situation de grande précarité et/ou victimes de maladies chroniques. Elle s’est également engagée pendant plus de 10 ans dans le soutien, l’accompagnement psychologique aux femmes victimes de violences, en travaillant en étroite collaboration avec les bailleurs sociaux et les associations locales, et ponctuellement, mais aujourd’hui encore, à leurs enfants. 

        2- Ses valeurs

Protéger l’enfant - Accompagner l’adulte - Promouvoir la personne

Quels que soient les modes d’accueil, le sens de l’accompagnement de l’association reste ancré dans la restauration du lien, la qualité de la relation notamment au sein de la famille, l’ouverture aux autres, l’inscription dans la société.

Ainsi, si elle s’attache à adapter ses modalités d’accompagnement aux circonstances et aux besoins, qu’il s’agisse des besoins des usagers, des attentes des pouvoirs publics, du contexte législatif et réglementaire, « l’association MONTJOIE puise son inspiration originaire dans les valeurs du "personnalisme communautaire "[1]. Elle a toujours visé le développement de l'être humain dans toutes ses composantes indissociables : psychologiques, physiques, relationnelles et spirituelles. Elle ambitionne son ouverture aux autres, son insertion sociale, sa responsabilisation.

Aujourd'hui comme hier, sachant que " d'autres humanistes sont venus défendre les mêmes valeurs ", l'Association Montjoie affirme l’éminente dignité de la personne humaine et l’égalité entre tous les hommes, dans le respect de leur sensibilité philosophique, politique et spirituelle.

Attachée aux valeurs de laïcité, elle promeut et reconnaît pour chacun :

  • La qualité de Personne avec ses droits et ses devoirs,
  • La prise en compte de ses dimensions personnelles, familiales, sociales, culturelles et religieuses,
  • La volonté, en respectant sa parole et sa personnalité, de l'aider à retrouver, à développer ses capacités d'individu libre et responsable dans la société où il doit vivre » (Extrait du projet associatif)

L’association MONTJOIE est une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui rassemble des adhérents, des salariés, des bénévoles autour de valeurs partagées et avec l’objectif commun d’œuvrer en faveur des publics les plus en difficulté, grâce à un vaste dispositif éducatif, thérapeutique, social…

 


[1]  Le personnalisme, selon Emmanuel MOUNIER (fondateur de la revue « Esprit ») prolongeant la pensée de Charles RENOUVIER, s’oppose tout à la fois à l’individualisme et au matérialisme : pour favoriser l’émergence d’une société plus humaine, la personne, plus tournée vers les autres que vers soi-même, s’engage dans l’action communautaire