Association Perline

Humanitaire - Caritative

L'association Perline est une association caritative qui souhaite participer au développement économique et social d'un groupement de villages d'une nord-est de Madagascar

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

L'association

L’association « Perline », du nom de sa Présidente Perline Sommier souhaite apporter une aide aux habitants à de petits villages isolés de Madagascar, en favorisant notamment l’accès aux soins et à l’éducation.


L’association a été créée par la Présidente, originaire du village de VOHIPENO HELY, situé au sein de la région de Fenerive Est. Mariée à un français des Côtes d’Armor, elle aide son village où demeure le reste de sa famille.

La création de l’association va permettre d’élargir l’aide apportée et plus particulièrement, en travaillant, avec les habitants et les élus, sur l’accès à l'éducation et aux développements de projets économiques et sociaux (accès à l'eau potable, développement de l'agriculture).


Cette association est composée d’une vingtaine d’adhérents d’horizons différents : étudiants, travailleurs, parents, retraités, citoyens de tout bord. Nous sommes convaincu que le partage de nos diverses connaissances et expériences peut nous permettre d’atteindre nos objectifs.


Le village

Vohipeno Hely fait partie d’un groupement de villages isolés.  À moins de 2 km , existent 5 autres villages. Chacun d’entres-eux a une population avoisinant les 100 habitants dont un tiers d’enfants. Une forte solidarité existe entre tous ces villages qu’il est impératif d’associer à notre projet.


L’accès à l’eau potable est très compliqué dans cette partie de la région. Le fleuve situé à 1,5km amène de nombreuses maladies provenant de la pollution de son eau. C’est leur seule source d’eau.

Le village est doté d’une école maternelle. Les enfants ont la possibilité de continuer à l’élémentaire à Sambolaza (2km de Vohipeno Hely). Le collège est situé dans une ville plus importante à 20 km des villages. Cependant, une cotisation est demandée pour la scolarité des enfants. Ce coût ne permet pas aux enfants de continuer leurs études. C’est pourquoi beaucoup d’entres eux partent travailler très jeunes dans de grandes villes touristiques afin d’aider leur village natal.