Association pour l’édification d’un Mémorial de la Shoah à Lyon

Autre

Association pour l’édification d’un Mémorial de la Shoah à Lyon

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Six millions d’êtres humains, dont plus d’un million d’enfants ont été exterminés pendant la seconde guerre mondiale par les nazis et leurs complices pour la seule raison d’être nés juifs. Parmi les 75721 Juifs déportés de France (dont 11400 enfants), 5693 étaient domiciliés en Auvergne Rhône Alpes dont 1995 domiciliés dans le grand Lyon.

  • La société civile lyonnaise et de la Région Auvergne - Rhône-Alpes,

  • l’Amicale des déportés d’Auschwitz Birkenau et des camps de Haute-Silésie,

  • le CRIF Auvergne-Rhône-Alpes,

  • la délégation régional des Fils et Filles des Déportés juifs de France

conscientes de la nécessité de perpétuer le souvenir des victimes de la Shoah, et de transmettre aux générations futures la mémoire de cette incommensurable tragédie que l’humanité a connue de 1933 à 1945, sous la dictature de l’idéologie nazie, a formé le projet d’ériger à Lyon un Mémorial de la Shoah.


Soixante-quinze ans après la libération de Lyon, l'ancienne capitale de la résistance va enfin avoir son Mémorial de la Shoah comme Paris, Toulouse ou Marseille. Le projet d'un mémorial de la Shoah à Lyon a été lancé officiellement le vendredi 13 septembre, en présence de Claude Bloch et Benjamin Orenstein, tous deux rescapés des camps.

Le choix du lieu de sa construction s’impose, ce sera la Place Carnot, à proximité de la gare de Perrache d’où est parti le 11 aout 1944 le dernier convoi n°78 de déportés de Lyon.La place Carnot qui, via la rue Victor Hugo, se trouve en droite ligne de la place Bellecour et du Veilleur de Pierre qui a été érigé après-guerre et dédié à la résistance mais aussi aux victimes juives. Avec ce projet, c’est donc un axe mémoriel qui se dessine.

Un mémorial de la Shoah à Lyon, l'appel de Jean-Olivier Viout