En Avant Partout ! un film de Mariana LHUBAC avec Sergi LOPEZ

par Association Recherche et Développement Cinématographique

Faire un don

En Avant Partout ! un film de Mariana LHUBAC avec Sergi LOPEZ

par Association Recherche et Développement Cinématographique

Faire un don

Soutenez le premier film de fiction dans l'univers de la joute nautique Languedocienne !

Le projet 

En avant partout ! est un projet de court métrage de Fiction écrit et réalisé par Mariana Lhubac.

C'est un film fort qui nous plonge dans le milieu intrigant des joutes nautiques, dans cet univers chaleureux sétois. Jusqu’à présent, aucun film de fiction n’a traité du sujet de la joute nautique, pourtant extrêmement riche et dynamique. C'est un film qui s'adresse à tous les publics, un film universel de par son sujet et sa morale humaniste.

La joute nautique, entre tradition et compétition, comme beaucoup de sport laisse une place de deuxième rang pour les femmes, comme un rituel immuable. Jeanne d'arc endossait l'armure, Jeanne la sétoise, elle, revêt la tenue des jouteurs, réservée aux hommes, cassant les codes et défiant à travers le monde des joutes, la société contemporaine. Notre héroïne va combattre les préjugés, affronter les conflits familiaux et montrer que l'égalité homme femme doit être totale. Exploitant les failles des règlements sportifs, Jeanne frappe de plein fouet les principes conservateurs ancrés dans notre société.


Le synopsis : Les joutes nautiques Languedociennes sont principalement réservées aux hommes, pourtant, Jeanne est bien décidée à combattre et à gagner ! Débute alors un autre combat, affronter un père paradoxal, figure tutélaire des joutes, sensible et violent, patriarche aveugle à toutes formes d'émancipation. 

Sergi Lopez (qui incarnera le personnage de Jo) vous parle du film : 





En avant partout !  narre une histoire sensible, en quête de réflexion sur le rapport hommes femmes dans un contexte particulier, identitaire et minoritaire, celui des joutes nautiques Languedociennes. Pourtant, derrière cette tradition vieille de l'antiquité, la question de l'égalité homme/femmes s'étend mondialement et dans tous les domaines : Le sport, mais aussi, au foyer, au travail etc...

Le film valorise et met en lumière un sport et une culture peu connue du grand public, riche visuellement et musicalement dans notre monde contemporain.

Le tournage est prévu durant l'été 2020, dans le célèbre quartier de la pointe courte, à Sète.


Voici une courte vidéo de présentation de l'ambiance dans l'univers des joutes nautiques Languedociennes : 




La réalisatrice, Mariana Lhubac 

                                                                                                       (SERGI LOPEZ et MARIANA LHUBAC)


J’ai moi-même grandi dans le milieu des joutes nautiques languedociennes. Je suis vite devenue tambour de joutes, formée dès l’âge de quatorze ans à cet instrument par ma mère Marie José Fages, première femme tambour dans l’histoire de ce sport méridional. Combattre sur les barques, devenir une championne, c’était encore plus impensable pour une femme !

Cet univers sétois foisonne de personnages caricaturaux et d’anecdotes croustillantes aux accents de folie : d’enfants plongeurs chevronnés, de mères napolitaines hautes en couleur qui réprimandent ou encouragent leurs champions, de jouteurs tels des guerriers fascinants, de jeunes sur les pas de leurs pères, d’ados qui draguent depuis les chalutiers, des grands- mères et grands- pères qui déplient leur transat …

Depuis les quais où ils se tiennent, depuis les gradins où ils s’agitent, cet anneau humain encadre le tournoi.


Comme une visite guidée dans le poumon des joutes, acheminés par un ascenseur émotionnel, nous voyageons à travers les yeux et les humeurs de chaque personnage qui nous adopte, nous invite dans son intimité, le temps d’un duel.

Ces gens simples mais étonnants nous font frôler les étoiles et toucher le fond de la mer, dans la même minute. Voilà tant de personnages authentiques, que l'on retrouve dans En avant partout ! 

Dans ce film, chaque personnage incarne une valeur et parfois son contraire : courage/lâcheté ; amour/haine ; amitié/inimité ; droiture/sournoiserie ; bonheur/malheur ; le sacré/le profane ; féminin/masculin etc...

A travers le personnage du père de Jeanne, je traite le rapport à la famille sous l’angle du poids de l’éducation des parents en regard de la tradition populaire. A travers Jeanne, la jouteuse, et la petite Lilou, j'explore la question du féminisme et de l'émancipation. J’en conclu que la femme ne peut s’émanciper que si elle parvient à convaincre son entourage par ses qualités intrinsèques.

Depuis toute jeune, je poursuis en parallèle, le travail de mes parents (musiciens, ethnomusicologues, collecteurs de mémoire, écrivains, chercheurs...), en m'engageant dans la valorisation de la culture locale, à travers le cinéma.

Dans ce film j’utilise la fiction pour m’approprier des traditions qui me sont familières, auxquelles je suis attachée, et les confronter à mon point de vue d’artiste contemporaine.






Jean Louis (qui incarnera le personnage du Pépé) vous parle du film : 



Les personnages principaux du film :

JEANNE BELLOZIO

Jeanne est une jolie jeune femme de vingt cinq ans. De père napolitain sétois et de mère française, on lui reconnaît un type méditerranéen, de par son teint halé, ses cheveux châtains, ses yeux d'un noir profond. Ses formes généreuses et féminines lui donnent un charisme et une beauté sensuelle.

Elle vit encore avec son père à Sète et l'aide dans l'affaire familiale de pêche. Sa mère a quitté le foyer assez tôt, quand Jeanne avait six ans, en faisant le lourd sacrifice d'abandonner son mari et sa fille. Elle ne pouvait plus supporter les sorties répétées où son mari découchait pour rejoindre des femmes et revenir saoul. Elle ne se sentait pas considérée en tant que telle et a fui cette vie cloîtrée à la maison. La famille de son mari lui a interdit de partir avec l'enfant. La maman n'a laissé qu'une photo à sa fille, où on peut voir deux jouteuses des années 1900 qui se tiennent la main. Elle y a écrit au dos : « Crois toujours à la beauté de tes rêves. Maman ».

De cette histoire de vie, Jeanne s'est forgée un caractère fort. Son père l'a élevé à la dure. Il lui a appris à se battre pour gagner sa vie. Il lui a souvent répété que rien n'est gagné d'avance et qu'il faut travailler dur pour réussir. Jeanne a pris toute la force de son père et toute la volonté d'émancipation de sa mère. Elle n'a peur de rien, elle est courageuse, elle contient une colère inexprimée, elle peut être impulsive ou lunatique et peut être certaines fois envahie par des émotions qui font remonter en elle des souvenirs douloureux. Jeanne rêve au fond d'elle que son père soit fier de la femme qu'elle est devenue.

Jeanne a grandi dans le milieu des joutes. Elle a baigné dedans avec son père. Elle y est à la fois très attachée et révoltée par la misogynie ambiante. Quand on est une femme, la seule fonction possible est de cuisiner et repasser les « blancs » (c'est à dire, les tenues) des hommes. Mais Jeanne a une toute autre ambition. Elle n'est certes pas un garçon, mais elle compte bien devenir une jouteuse, envers et contre tous, car c'est bien cela qui l'anime. Elle sera la première femme à se battre contre un homme.

Pour cela, elle est entourée d'alliés qui croient en elle ; un vieux pépé, ancien jouteur qui l'entraîne depuis des années en cachette. Ce vieux pépé a une « associée » ; une petite fille qui s’appelle Lilou et qui est la plus grande supportrice de Jeanne.

Jeanne est la métaphore de la génération actuelle, qui veut à tout prix renverser l'ordre établi au service d'un monde meilleur et plus juste.



JO BELLOZIO (dit « bel oiseau »)  - Interprété par Sergi LOPEZ. 

Sergi Lopez
                                                                                                        (SERGI LOPEZ)

Jo est le père de Jeanne. C'est un homme d'une cinquantaine d'années. De père espagnol et de mère napolitaine, il est né et vit dans le quartier très populaire de la pointe courte à Sète. C'est un bel homme aux doux yeux et aux cheveux courts poivre et et sel. Sa corpulence en dit long sur son plaisir de la fête et son débit de boissons. Il est néanmoins toujours bien apprêté, et prend soin d'entretenir son apparence.

Jo est fils d'une génération de pêcheurs, et a repris naturellement la maison et l'affaire familiale. Il tente de la transmettre à sa fille, en espérant de toutes ses forces qu'elle rencontre un homme qui pourra être à la tête de l'entreprise.

En parallèle de son activité de pêcheur, Jo est un excellent jouteur qui a fait ses preuves lorsqu'il était plus jeune. Il est respecté par la communauté et est maintenant membre du jury officiel.

Jo a élevé sa fille tout seul, à “l'ancienne“, du jour où sa femme est partie. Il a fait de son mieux, mais au fond de lui il aurait préféré élever un fils, dans l'espoir qu'il prenne la relève de la pêche et de la joute.

La mère de Jo gardait souvent Jeanne quand il allait faire la fête dans les bars. Il ne s'est jamais remarié. Sa femme lui manque toujours, il est encore torturé et en colère qu'elle les ai abandonné. Pour lui, sa femme a fait un choix purement égoïste.

Sa famille lui a inculqué très jeune des valeurs, des dogmes, des codes qui sont ancrés en lui et qu'il n'a jamais remis en question. C'est un homme misogyne, avec une pensée archaïque. Il ne se pose pas de questions outre mesure ; les choses sont ainsi et c'est comme ça et pas autrement.

Jo n'aime pas le changement. Si tout pouvait rester tel quel, de son enfance à maintenant, il ne s'en porterait que mieux. Il aime son confort, ses petites habitudes et supporte mal d'être contrarié ou contredit. Il a néanmoins un caractère très accueillant, généreux, jovial, il aime boire des coups avec ses copains. Par contre si on touche à sa famille, il peut devenir très agressif, surtout sous l'effet de l'alcool. Il est aussi très sensible, fragile, mélancolique de son enfance dans les rues de Sète. Jo incarne l'archaïsme et le folklore populaire dans un premier temps et sa prise de conscience et son revirement dans un second temps.

Pour Jo, tout ce qui compte de plus cher c'est sa fille. Si elle n'était plus là, il serait perdu. Elle est son repère. Il s’inquiète souvent qu'elle quitte le foyer et qu'il se retrouve seul. Il ressent d'ailleurs, au quotidien une forte solitude, une tristesse latente, un manque, une insatisfaction. Il tente de la combler par le travail, les sorties, l'alcool, la séduction et fait un dénis total du sens réel de son manque.



LE PEPE

Le pépé s’appelle Jean-Louis (mais ce ne sera jamais dit dans le film). Il a soixante dix ans. On devine qu'il a été très beau dans sa jeunesse. Il est grand, fin, droit, il a de beaux yeux bleus, des cheveux épais poivre et sel. Il est souvent vêtu simplement, d'un jean et d'une chemise blanche. Il est fatigué par l'âge et se déplace lentement.

Il a beaucoup de plaisir à parler à tout le monde avec une accent sétois très prononcé et articulé. Il a toujours une cigarette à la bouche et un verre de pastis dans la main. C'est un personnage emblématique et charismatique de Sète. Il fait partie « du décor ». Il est connu de tous et on l'aime comme son grand père. D'ailleurs, tout le monde l'appelle « pépé ». Il n'a pas de femme, ni d'enfant et vit librement depuis toujours. Il vit seul dans un petit appartement au célèbre quartier « haut », et passe la moitié de ses journées au café avec ses vieux amis, ou en jouant dans la rue avec les enfants.

C'est un ancien jouteur, mais son poids trop léger ne lui a jamais permis d'accéder au podium. Il a néanmoins développé un technique de jeu et des stratégies qui l'ont toujours maintenu dans les meilleurs de sa catégorie. Il est vite devenu entraîneur de joutes, parce que ce qu'il affectionne au delà de tout, c'est transmettre oralement sa passion, son savoir et sa mémoire aux plus jeunes.

Depuis plusieurs années, il est devenu l'entraîneur caché de Jeanne. Il lui dévoile tous ses secrets. C'est un précieux collectage pour elle. Lilou, une petite fille que le pépé connaît depuis sa naissance, les suit partout et commence elle aussi à être formée à jouter.

Le regard du pépé sur le monde est très singulier et anti conformiste. Il prend plaisir à philosopher sur l'évolution des consciences. Il a une pensée anarchiste, militante, révolutionnaire, avant-gardiste. Il ne supporte pas les inégalités, les discriminations et œuvre toujours à protéger les plus faibles.

Il a une capacité à communiquer en toute diplomatie et avec la plus grande familiarité. Il s'adresse de la même manière au maire qu'à la poissonnière. Il n'est pas rancunier, il aime tout le monde. Il ne juge pas, et fait tout ce qu'il lui passe par la tête. Il est le portrait de l'artiste fou par excellence. Le pépé véhicule le symbole du changement des consciences.



LILOU

Lilou est une magnifique petite fille de 6 ans pleine de vie. Elle est svelte, cheveux longs blonds, aux yeux rieurs couleur noisette. Elle affectionne particulièrement les robes de princesses à froufrous et les chaussures à talons de flamenco et se plaît à danser devant le café du quartier « haut ».

Ses parents travaillent beaucoup. Ils tiennent une entreprise familiale de tielles. De ce fait, elle joue souvent seule ou avec des copines dans les ruelles de son quartier. Cet espace de liberté l'a rendu très vite autonome, débrouillarde et pleine d'inventivité.

Le pépé qui connaît ses parents depuis longtemps, l'a très vite pris sous son aile et s'en occupe beaucoup. Il lui achète souvent une glace, l'amène se promener en mer avec sa vieille barque à moteur, et lui montre les joutes. Il commence à la former au combat de joutes et Lilou est passionnée.

Le plus grand modèle de Lilou c'est Jeanne. Elle n'a d'yeux que pour elle et elle compte bien un jour être aussi forte qu'elle et se battre contre des hommes sur les barques. Lilou ouvre l'imaginaire d'un avenir possible et meilleur.

Lilou est bavarde, curieuse de tout, à l'aise avec tout le monde, sensible, câline, aimante, courageuse, optimiste. Elle ne supporte pas les injustices, elle est très protectrice des personnes qu'elle aime. Elle tient tête devant les garçons ou les adultes. 


A quoi servira l'argent collecté ?

Votre soutien viendra compléter les autres sources de financement du film (Apport de Force de l'Image Production, Région Occitanie, collectivités, fonds de soutiens Cinéma...)

Il permettra de prendre en charge : 

- Frais de développement en amont du tournage (repérages...)

- Les contreparties des soutiens

- Déplacements de l'équipe technique.

- Une partie des frais de Régie Générale

La Production

En avant partout est produit par Force de l'Image Production, en partenariat avec L'ARDC, l'Association Recherche et Développement Cinématographique.


Force de l'Image Production

Force de l'Image Production est une société de Production Cinéma et Télévisuelle basée en région Occitanie (Languedoc - Roussillon  Midi Pyrénées). ​     

Force de l'Image s'est développée rapidement en produisant régulièrement des courts métrages et en distribuant des films issus des quatre coins du globe.

​L'entreprise a mis en place son propre pôle Laboratoire Cinéma – Postproduction, permettant de soutenir la production en région dans tout le processus de création.

Depuis 2015 Force de l'Image Production soutient le Cinéma en étant Mécène du Festival Cinemed de Montpellier.

Donner 5 euros

Un grand merci pour votre soutien

Donner 10 euros

Votre nom au Générique

Donner 20 euros

Lien privé de visionnage du film

+ Votre nom au Générique

Donner 35 euros

Le DVD du film

+ Votre nom au Générique

Donner 50 euros

Un sac sérigraphié à l'effigie du film

+ Le DVD du film + Votre nom au Générique

Donner 100 euros

Invitation projection privée du film avec l'équipe

+ Un sac sérigraphié à l'effigie du film. + Le DVD du film + Votre nom au Générique

Donner 200 euros

Venez jouter sur le tournage !

+ Invitation projection privée du film avec l'équipe + Un sac sérigraphié à l'effigie du film. + Le DVD du film + Votre nom au Générique

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
s
solika janssens
16/10/2019
P
Pascale Theron - 100,00 €
16/10/2019
En espérant avoir la chance de le programmer pendant le festival Mai que Mai en 2021!Bon courage
j
julien Beranger
14/10/2019
Signaler la page