Association Solidarité en Terre Thaïlandaise

Autres
Association Solidarité en Terre Thaïlandaise est une association de solidarité internationale loi de 1901 qui a été crée afin de pouvoir mettre en œuvre des progets d’aide matérielle aux petits cultivateurs pauvres des régions thaïlandaises défavorisées.

qui sommes-nous ?

En images
+1 Photo
Notre mission
L'histoire :  L’idée de créer cette association a mûri après un voyage en terre d’Isaan (Isaan région très pauvre du nord-est de la Thaïlande). 
Voyant certains cultivateurs travailler les champs avec des moyens rudimentaires, sans outils ou presque, pas même un bœuf pour labourer, un travail pénible et difficile qui sans nul doute pénalise ces cultivateurs dans leur production.
Pour preuve, voici quelques photos résumant la pénibilité de leur travail.
Ci dessus, photo prise tôt le matin, quand la terre est encore un peu humide, cet homme tire une sorte de houe, tout à la force des bras. 

En voyant cela, ce fut une surprise totale ! 
Nul doute que cet homme va passer du temps à travailler son champ.




Pour résumer, dans ce village, d'après les habitants, ils sont une vingtaine de familles à vivre et travailler de cette façon, peut être plus. 

L'association a été constituée sur un projet de développement et d'aide à ces familles. Elles sont dans la situation de notre agriculture française du milieu du 20 ème siècle où nos paysans furent obligés d'abandonner leur terres faute de moyens pour pouvoir survivre ...

Notre projet se définit de cette façon :

Ces familles ont un besoin impératif de matériel pour travailler leur terres, de façon moins pénible et avec plus d'efficacité. 
Sachant qu'en période de sécheresse, ils ne produisent pas suffisamment, il est de notre devoir de les aider.

Avec l'aide de l'association, nous proposons de réunir ces familles dans un groupe de travail.

L'association et ce groupe constitué irons voir les autorités communales ensemble pour leurs proposer de leurs céder un petit terrain sur lequel sera construit avec ce groupe de travail un local fermé pour accueillir un certain nombre d'engins et d'outils : (motoculteurs, motobineuses, rotofils (transformés en moissonneuses portatives), des ustensiles de jardinage et de culture moderne).
Les petits paysans pauvres de ce village auront à disposition ce matériel qu'ils pourront utiliser à tour de rôle, selon la méthode de gestion la plus adaptée et convenue avec eux.

Ce village servira de pierre angulaire aux projets futurs de l'association.

Si la réussite est au rendez vous, ce projet pourra s'étendre à d'autres villages, pour aider d'autres familles à s'en sortir et avoir une meilleure vie.

En espérant avoir expliqué du mieux possible les buts l'association, nous vous invitons à prendre connaissance de nos projets.

Les actions de notre association

Lancement de l'association

L'idée de créer l'association est apparue le 23 septembre 2014.

Ensuite s'en suivit un long processus d'élaboration des statuts afin que l'association rentre dans le cadre légal de la loi 1901, éligible au mécénat et reconnue d’intérêt général.
En même temps fut décidé la construction d'un site internet pour faire connaître au public notre action.
Se lancer dans une telle aventure est un acte fort et courageux qui nous l'espérons aura votre soutien et permettra à notre association d'évoluer comme l'ont fait ses grandes sœurs. 
Toujours est il que le 17 février 2015, les statuts de l'association étaient déposés en préfecture et en date du 16 avril nous obtenions enfin la totalité des formalités administratives pour agir.
Une construction longue et difficile qui à fini par aboutir au niveau de la structure. 

Pour le site internet des efforts considérables ont été consacré à sa construction et sa maturation.

A ce jour, il lui manque encore d'être finalisé, réglé et mis en ligne. Ce que nous ne saurions faire pour le moment, il devrait être confié à un webmaster pour en finir les derniers détails.

C'est la première raison pour laquelle nous faisons appel au public pour soutenir notre association afin de lui permettre d'avoir une vitrine ouverte à toutes et à tous.

Les premiers dons récoltés servirons à financer l'association lui permettant de finaliser son site, s'équiper du matériel adéquat pour aller sur le terrain et engager la procédure d'enregistrer l'association au pays du sourire La Thaïlande.
Il faudra engager des frais de traduction qui, vu le nombre de documents officiels à fournir auprès du gouvernement thaïlandais, s'avèrent lourds, près de 600 €
Engager des frais de traduction pour les documents à fournir aux partenaires thaïlandais, le montant est au minimum de 150 € suivant le nombre de pages à traduire.
L'achat de matériel informatique portatif pour être raisonnable devrait coûter dans les 500 €.
Le financement du séjour pour enregistrer l'association est désormais estimé mais il dépendra de la rapidité à laquelle les services gouvernementaux thaïlandais enregistreront l'association.
Cela va être un défi dans la mesure où nombreux sont les fonctionnaires thaïlandais qui ne parlent même pas anglais. Il sera nécessaire de se faire assister d'un traducteur.

Le bureau a pendant toute cette période depuis le début de cette aventure étudié comment construire le premier projet sur lequel reposera l'association.
Une étude préalable a été faite pour connaitre la faisabilité de ce projet.
En faisant un don à l'association, vous nous aidez à mettre en oeuvre nos projets qui demandent des études de terrain sérieuses en amont, avant de déposer ici un projet, celui-ci doit être irréprochable, construit sur un cahier des charges précis.
L'association débute ses activités. Déjà ce projet est étudié, pour valider sa faisabilité. Nous comptons consacrer 20% de notre budget pour collecter les informations nécessaires à son élaboration et réunir les familles concernées en structure associative partenaire.
 
Pour réussir dans cette tâche ardue, il faut aller sur le terrain, recourir à un moyen qui nous permettra sans incertitudes de casser la barrière de la langue. Afin que tous les éléments du projet transmis aux familles concernées soit compris dans les moindres détails et que les éléments et informations récoltées ne soit pas approximatives.
 
C'est pourquoi nous faisons appel aux dons du public pour réussir dans cette tâche. Votre aide précieuse nous permettra de réaliser ce pourquoi l'association a été créée : venir en aide à ces familles pauvres auxquelles les projets sont destinés.
 
En faisant un don à l'association, non seulement vous permettez de construire des projets solides mais vous venez en aide aux petits cultivateurs pauvres de ces villages, à leur famille et à toute leur communauté.
 
Ainsi vous nous donnez une chance de réussir dans notre activité qui est de permettre à ces familles d'acquérir une autosuffisance alimentaire en toutes saisons, notamment celle qui est la plus difficile en période de grande sécheresse.  
 
L'association vous dit par avance merci pour votre générosité.

Enregistrement de l'association :

Arrivés sur place, il nous faut au plus vite transmettre les documents au traducteur, ensuite aller au village pour rencontrer les familles concernées, car elle devront se regrouper en une sorte "d'association d'agriculteurs" et voilà quel doit être notre partenaire selon la loi française et aussi le code de construction d'un micro projet en milieu international.  
 
En même temps, réunir toutes les informations concernant le projet de solidarité, recenser et rencontrer les acteurs locaux, trouver où se fournir en matériel, comparer les prix et faire les démarches administratives.  
Une fois les arrangements et accords passés avec le groupe partenaire, nous comptons un séjour minimum dans le village d'une semaine.
Il faut retourner à Bangkok pour faire enregistrer l'association Thaï-Land Association auprès des services du ministère Thaïlandais de l'intérieur.  
 
Et retour  en France.

Budget détaillé du lancement du site de l'association et de son inscription :
 
Notre webmaster nous demande 1300 € pour finaliser le site. (devis fait)
Le matériel de travail portatif se limite à 500 €.
Pour aller inscrire l'association en Thaïlande l'estimation du prix du billet d'avion va de 600 à 700 € sans prendre un vol en pleine saison depuis Paris qui coûterait plus de 1000 €.
15 jours d'hébergement à 20 € la chambre cela fait 300 €, sans compter les frais de nourriture.
 
A ceci il faut rajouter un vol A/R Bangkok Buriram entre 50 et 80 € car en taxi cela reviendrait à 120 € aller, il y a tout de même plus de 450 kms.  
 
La deuxième chose essentielle pour le gouvernement Thaïlandais est que l'association ouvre un compte là bas et provisionne les 200 000 bahts prévus par la loi Thaïlandaise (6000€).  
 
Le projet dans ce village, après étude détaillée mais provisoire est estimé à environs 20 680 €, donc les 6000 € seraient la première partie de financement de ce projet.  
 
Mais d'abord, ce qui compte est de lancer l'association en premier,
finaliser le site internet ,
acheter le matériel,
payer les traductions et provisionner le séjour là bas pour rencontrer les familles et former le partenariat
Provisionner le voyage.
 
Il ne faut pas oublier que Bangkok est une ville tentaculaire, il faut prévoir des frais de taxi en plus.   Pour les frais de nourriture, il faut compter 20 € minimum par jour donc cela reviendrait au même que l'hébergement, il vaut mieux compter large que trop court.  
 
Donc si nous récapitulons,
 Site internet :                                      1300 € 
 Traduction :                                           600 €     (ministère de l'intérieur) 
 Traduction :                                           150€      ( délivrée aux familles)        
   Matériel :                                              500 € 
Vol :                       minima             600/700 € maximum A/R
Hébergement :                                      300 € 
Vol A/R :               minima                50/  80€  maximum Bangkok/Buriram
Frais de bouche : .                                300€  Bangkok
---------------------------------------------------------------------------------
Total provisoire : minima         3800/3930€ maximum estimé  
 
Ceci sans les frais de taxi dans Bangkok, pour au pire deux semaine là bas nous comptons 200 €.
sans oublier les frais d'hébergements dans le village, pour une semaine nous estimons à 200 €
 
Cela fait un total maximum de 4330€


Le premier Projet : Le Projet Ban Hua Faï ( Province de Buriram)

Présentation du Projet
 
Ce projet est conçu afin d’aider les familles pauvres de ce village, l’association en partenariat avec une catégorie précise des habitants du village qui compte 148 familles dont 70 % sont des cultivateurs.
Parmi ces cultivateurs, on compte 20 % d’entre eux qui cultivent des légumes sur de toutes petites surfaces selon leurs moyens.
Le but de ce projet est de permettre à ces familles pauvres, qui cultivent leurs champs avec des moyens dérisoires où le travail devient pénible en période de sécheresse,  d’acquérir des outils de travail modernes afin qu’ils puissent travailler dans de meilleures conditions et d’acquérir une auto-suffisance alimentaire tout au long de l’année.

Où se situe le village ?
 
Départ de Bangkok, il faut faire 460 kms pour atteindre le village.
Situé au cœur de l'Isaan, une région qui occupe tout le nord-est de la Thaïlande.
Cette région très vaste est essentiellement agricole et constituée de populations pauvres.
Pour avoir une idée, voici un lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Isan
 
Le village est à 80 kms de Buriram dans la région la plus pauvre de l'Isaan.
On compte 148 familles dont 104 sont des agriculteurs, parmi elles, 21 familles de petits cultivateurs pauvres qui travaillent de la façon décrite plus avant.
Pour la Plus part, ils travaillent et récoltent des légumes.
 
Tous possèdent des petits terrains, c’est de ces familles-là qu'il s'agit de s'occuper et d'aider.
Surtout en période de grande sécheresse, la vie est de plus en plus dure, ils sont nombreux chaque année à quitter leurs terres pour rejoindre les grandes villes. 
 
Construction du Projet

Il convient pour réussir ce projet de procéder de façon méthodique par étapes :
 
- Première étape:
  
   - Aller sur le terrain, recenser les acteurs locaux.
 
   - Les responsables locaux, mairie, sous préfectures  de districts...
 
   - Les villageois concernés par le projet.
     (ils sont déjà prévenus mais ne connaissent pas encore les détails) 
 
   - Rencontrer si elles existent les structures associatives locales.
 
   - Recenser les oppositions et obstacles : cela est utile et impératif pour la suite à donner.
 
- Deuxième étape, une fois la 1 ère étape validée :
 
   - Réunir Les familles concernées dans un groupe de travail, une structure associative.
 
   - Proposer à l'administration locale de disposer d'un terrain pour l'association des familles.
 
   - Recenser les constructeurs pour un local qui servira au stockage du matériel.
 
   - Recenser les distributeurs de matériel.
 
- Troisième étape le projet peut être finalisé dans son budget et proposé au financement.
 
Pour résumer, avant que ce projet ne vienne vers vous pour bénéficier de vos dons, un gros travail aura été fait en amont pour être sûr qu'il sera finalisé.

Budget du projet Ban Hua Fai (estimation)
 
Pour construire un local, il faut en gros 5000 € main d'oeuvre comprise.
Prix du matériel (estimation sur Alibaba Thaïlande)
Un motoculteur d'une puissance raisonnable diesel prix entre 400 $ et 700 $.
Une Motobineuse moyenne pour jardin diesel prix entre 600 $ et 850 $
Un Rotofil coûte environs 300 € sur Alibaba.  on va leur mettre à  disposition des rotofils transformés pour la moisson du riz et des outils de travail modernes pour le jardinage.
Plus un Tank à pétrole (réservoir)  il faut compter entre 900 $ et 1500 $ de 100 à 1000 litres.
On recense 21 familles à aider dans le partenariat.
Donc on va compter un motoculteur par groupe de trois familles et 1 motobineuse dans le même sens de calcul.
Les besoins en rotofils sont moindres on compte 1 rotofil pour 4 familles.
Elles sont 21 elles en auront 5.
On leur fournira également le mobilier, un bureau et 3 chaises avec tout le matériel pour gérer le local.
On estime à 500 € maximum le matériel et le mobilier.
Et une caisse à outils pour pouvoir réparer en cas de panne et pour changer les pièces usagées.
On estime à 100 € la caisse.
Donc pour 21 familles :
                                                    prix mini/maxi                
Motoculteurs :   (x7)    400/700$ => 2800/4900$
Motobineuses : (x7)    600/850$ => 4200/5950$
Rotofils : (x5)                                              1500 €
Fuel tank : (x1)                                             900 $  de 100 litres devraient aller.
Local : (x1)                                                 5000 €
Mobilier et matériel bureau :  (x1)                500 €
Caisse à outils : (x1)                                     100 €
----------------------------------------------------------------------------------------------
                                                     15350/18850 € à parité 1$ pour 1 €
 
Ce qui ne devrait pas être le cas puisque le $ chute  par rapport à l'€.
A cela il faut rajouter le voyage, se rendre de Bangkok à Buriram en avion ne coûte entre 50 et 80 €.
Il faut compter 600 à 700 € d'avion Genève \ Bangkok suivant la saison.
L'hébergement à Bangkok à max 50 € la nuitée repas compris, comptons 100 € avec le taxi.
La location d'un véhicule de transport pour les engins ça coûte 200 à 300 €, il faut le prendre à Buriram.
Ceci sans les frais de gazole.
On peut participer aux frais de repas suivant la durée du séjour au village, 200 à 300 € on est bien ...
Il faudra compter prendre une assurance spéciale pour l'association : 500 €

Donc total matériel      mini       15350/18850 €    maxi
Vol Bangkok/Buriram             +       50/       80 €
Vol Genève/Bangkok mini     +     600/      700 €   maxi
Séjour aller et retour               +               200 €
Camionnette trans.     mini     +   200/      300 €   maxi
Assurance                                                 500 €
-----------------------------------------------------------------------
Total projet Ban Hua Faï : mini16900/   20680 €   maxi
 
Voilà, maintenant l'estimation du projet sans aller sur place, il est clair qu'il risque d'y avoir des surprises surtout dans ce pays où on voit arriver l'Europe de loin.
Un prévisionnel sérieux sera fait une fois sur place.
On ne devrait pas dépenser plus de 20 680 € pour ce projet.
Dans ce budget ne sont pas comptés les frais d'hébergements au village.
D'ici là on aura trouvé une solution.
Ce projet est donc réservé pour la deuxième phase, il n'est à ce jour pas proposé au financement.
Il sera financer par les dons faits sur le site, des demandes de subventions ou un projet déposé à
l'Agence des micros projets.
Les petits cultivateurs pauvres de ce village comptent sur vous pour les aider à finaliser ce projet.
Merci pour eux



Siège social

1, rue Saint Léonard, 85290 Mortagne sur Sèvre

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Votre commentaire public
"
Michel Girard
de Association Solidarité en Terre Thaïlandaise, 21 juin 2015
Merci à Anne qui a rejoint nos rangs et à Kevin qui nous rejoindra bientôt
Michel Girard
de Association Solidarité en Terre Thaïlandaise, 17 mai 2015
Merci à Amine, qui vient tout juste de rejoindre nos rangs au sein de l'association.

Notre communauté

Nos supporters

m.girard02 874520 joellelivier 907704

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ACMAL
ACMAL
Association Amicale des Handicapés de Faches Thumesnil
Amicale des Handicapés de Faches Thumesnil
Association ADAMMGO
ADAMMGO
Association Berceau du Faire
Berceau du Faire
;