Association Solidarité Ifigha France - ASIF

Action sociale

Association Solidarité Ifigha France ( ASIF )

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Notre Histoire Née de la volonté de quelques-uns de nos aïeuls, à qui nous rendons hommage en ces lignes, qui dès 1922 à Paris 19ème, conjuguant fraternité et entraide, ont créé le premier Comité d’Ifigha en France dont le principe sera la mutualisation des frais de rapatriement. Depuis près de 100 ans, plusieurs personnes de bonne volonté, se sont succédé dans la fraternité, à la gestion de cette organisation humaniste. Association dans les faits, les différents Comités ont permis depuis, de nous prêter mutuellement appui et solidarité, ce qui est toujours totalement d’actualité. Début février 2012, suite à la démission du comité en place, après 25 ans d’exercices et devant la gravité de la situation, quelques-uns de nos concitoyens se sont spontanément proposés en volontaires afin d’éviter la disparition de notre organisation. Devant cet élan de volontariat, un débat passionné a permis à nos concitoyens d’exprimer leurs sentiments, leurs idées et leurs points de vue. Ceci a emmené l’ensemble des présents à réfléchir à une solution efficace et transparente pour l’avenir de notre communauté en France. La meilleure solution proposée pour permettre une transparence totale, tout en gardant les valeurs et les coutumes de notre village a été la création d’une Association sous la loi 1901. L’ensemble des concitoyens présents étaient ravis de cette solution et l’ont adoptée par un vote à bulletins secrets. Février 2012 marquera définitivement le point de rupture avec une certaine gestion du passé. À cette date une étape majeure a été franchie par la création d’une association. Elle prendra le nom d’Association Solidarité Ifigha France (ASIF). Afin de perpétuer les principes et les valeurs léguées par nos aïeuls, l'ASIF œuvre dans le même esprit de fraternité et de respect.

Début d'année 2020, fort de 8 ans d'expériences dans rapatriement de défunts vers leur pays d'origine et soucieux de faire des économies de trésorerie qui est uniquement financée par les adhésions, les dirigeant de l'ASIF ont décidé la création de son propre établissement de pompes funèbres, cela dans le but de réduire les coûts des factures des rapatriements des défunts.